Les virus responsables de plusieurs dizaines d’épidémies dans le monde ne cessent de se propager et de muter pour donner lieu à des infections de plus en plus difficiles à soigner. C’est notamment le cas du coronavirus qui est en train de faire de nombreuses victimes en Chine. 

Publicité

Les autorités chinoises viennent, en effet, de tirer la sonnette d’alarme en affirmant que celui-ci a touché plus de 2000 personnes et provoqué au moins 56 décès. C’est dans la capitale provinciale du Hubei que le syndrome est apparu. Il a fini par proliférer pour atteindre d’autres villes chinoises. 

Les premiers symptômes de cette affection mortelle sont une forte fièvre et des difficultés à respirer. Pour ce qui est de la transmission, elle nécessite un contact proche avec un individu infecté, des gouttelettes de salive émises par la toux et les éternuements des personnes infectées ou en touchant des choses comme les poignées de porte que les personnes infectées ont touchées.

D’après l’Organisation mondiale de la Santé, les voies respiratoires représentent le principal vecteur de cette maladie. 

Le directeur adjoint de la commission nationale de la santé de la Chine, Li Bin, a déclaré que c’est la mutation du coronavirus qui inquiète le plus étant donné qu’il s’adapte de façon progressive ce qui rend son éradication impossible pour l’instant.

Il ajoute que les chercheurs ont besoin de plus de temps pour trouver un traitement approprié.

Peggy & Marco Lachmann-Anke / Pixabay

Les changements qu’a connus ce virus contribuent également à la propagation rapide de la maladie. Les épidémiologistes doivent donc redoubler d’efforts pour diagnostiquer et empêcher la prolifération de l’infection.

Le directeur général du centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, a d’ailleurs exhorté les autorités locales de Wuhan à interdire les grands rassemblements afin de limiter la progression de l’affection. Les importations de bétail ont aussi été prohibées selon Li Bin. 

Quant à la communauté internationale, les États-Unis ainsi que certains pays d’Asie commencent à montrer leur inquiétude et intensifient les mesures de précaution au niveau des aéroports. La Corée du Nord a carrément fermé ses frontières à tous les voyageurs étrangers.

L’OMS a convoqué une réunion d’urgence à Genève dans le but de déterminer le degré de gravité de cette épidémie. Des dispositions d’ordre sanitaires appropriées seront prises dans le cas où le virus constituerait une menace pour la santé mondiale.

Malgré toutes ces précautions, on dénombre quelques cas de Coronavirus dans quelques pays asiatiques : trois cas ont été confirmés en France, quatre ont été confirmés en Thaïlande, un en Corée du Sud et un autre au Japon et à Taiwan. Les États-Unis viennent également d’en déceler trois cas sur leur territoire.


Partagez l'article

>