fbpx

Boxers ou caleçons ? Une étude a enfin trouvé qui est le meilleur pour la santé


Boxers ou caleçons ? Une étude a enfin trouvé qui est le meilleur pour la santé - sante-et-medecine, mode - Université de Sheffield, Spermatozoïde, Région française, Professionnel de la santé, Organisation mondiale de la santé, Mode (habillement), Mème Internet, Hydrogène, Hormone folliculo-stimulante, expert

La mode, les tendances et les styles vestimentaires changent pratiquement chaque saison. Les créateurs aiment faire sensation avec des pièces osées et originales, et les débats vont bon train.

Malgré cela, certaines choses ne changent pas, telles que les sous-vêtements. Et pourtant, les débats ne s’arrêtent pas. Aussi bien pour les femmes que pour les hommes, chacun a sa préférence selon le confort, la découpe ou encore les tissus qu’il juge meilleurs.

Mais lorsque ce choix arrive à impacter d’une manière ou d’une autre l’état de santé de la personne, il devient intéressant et surtout essentiel de revoir ses priorités : le style ou la santé ?

Une étude fiable

Pouvoir choisir entre le boxer ou le caleçon est heureusement permis pour un homme. S’il s’agit d’abord d’un choix fait sur les bases de la personnalité, il est entièrement à revoir selon une récente étude.

Étant l’un des plus complets et fiables, menés ces dernières années, ce projet de recherche est pris comme référence par de nombreux urologues et professionnels de la santé en général.

L’étude a fait participer 656 sujets, des hommes qui étaient en essai avec leur partenaire pour concevoir un enfant. La majorité souffrait de problèmes de fertilité.

Selon les normes établies par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les spermatozoïdes des participants étaient normaux et ne présentaient pas d’anomalie structurale ni fonctionnelle.

D’après les données récoltées, les hommes qui portent essentiellement des boxers au quotidien avaient une concentration de spermatozoïdes supérieure de 25 % par rapport aux amateurs de caleçons et de sous-vêtements serrés.

« Nous avons trouvé que les hommes qui portent des sous-vêtements serrés ont une concentration plus basse de spermatozoïdes. » explique la chercheuse et co-auteure de l’étude Lidia Mínguez-Alarcón. « Nous sommes les premiers à trouver que ces mêmes sujets possèdent des taux élevés de FSH, suggérant ainsi un rôle potentiellement compensatoire et cela en comparaison avec les bilans des hommes portant des boxers » a-t-elle ajouté à Inverse.

Boxers ou caleçons ? Une étude a enfin trouvé qui est le meilleur pour la santé - sante-et-medecine, mode - Université de Sheffield, Spermatozoïde, Région française, Professionnel de la santé, Organisation mondiale de la santé, Mode (habillement), Mème Internet, Hydrogène, Hormone folliculo-stimulante, expert
Hegemony77. Flickr.

Des risques à connaître

Il est à noter que le FSH est une hormone qui, entre de nombreuses autres fonctions, est surtout impliquée dans la stimulation de la production de spermatozoïdes. Ce dernier point suggère que la qualité des spermatozoïdes était nettement différente entre les deux types de personnes.

«Ceci est une observation intrigante car elle implique que les personnes qui portent des sous-vêtements serrés seraient peut-être en train d’endommager leurs testicules. » a expliqué Allan Pacey, Docteur et expert en sciences des spermatozoïdes à l’Université de Sheffield.

En plus de compresser les testicules à cause de la forme très serrée et du tissu frottant, les caleçons et tout autre sous-vêtement de la sorte produisent une chaleur néfaste pour cette région des plus sensibles.

L’homme fait en effet partie des seules espèces animales à avoir évolué dans cette optique-là : une partie délicate enveloppée dans l’un des tissus les plus fins. Mais une bonne raison se cache derrière cela : garder l’organe reproducteur au frais.

Quel que soit votre préférence ou encore votre budget, les experts expliquent qu’il faut toujours privilégier la qualité et ne jamais se forcer à porter quelque chose qui fait mal juste parce que ça répond aux normes de la société.