À la base, le café n’est pas une substance addictive, pourtant, il est incontournable chez des millions de personnes afin de commencer une bonne journée. Par ses saveurs exquises, il constitue la deuxième boisson la plus populaire du globe après le thé.

Publicité

Entre 2015 et 2016, sa consommation s’est élevée à pas moins de 9 milliards de kilogrammes à échelle mondiale. Toutefois, il semble qu’au-delà de son goût divin et ses propriétés excitantes, le café interfère au sein même de notre ADN, influençant ainsi son fonctionnement. 

Un impact plus important que nous ne le pensons

Dans une vidéo, le journaliste Trace Dominguez fait l’analyse d’une étude datant de 1972 qui affirme que la caféine aurait la capacité de se lier à l’ADN endommagé. Si celle-ci y était physiologiquement présente, elle aurait causé des scissions chromosomiques. 

Publicité

Par ailleurs, une autre recherche a révélé que la consommation de café réduit d’un tiers la cassure naturelle de l’ADN. D’après Dominguez, ceci est le résultat d’une double action qui dépend du moment de l’impact, mais aussi de la catégorie de café. En effet, une rupture spontanée du brin a été constatée plus souvent avec des grains torréfiés.

Cependant, il ne s’agit pas d’un changement direct de la molécule d’ADN, mais plutôt de son expression, appelée « modification épigénétique ». 

effets du café sur l'ADN
Effet du café sur l’ADN/JFF

Consommer du café serait également lié à un facteur héréditaire : la mutation de la séquence PDSS2 est responsable, par exemple, d’une ingestion moins importante.

Publicité

Toutefois, les répercussions au niveau génétique ne signifient pas que le café est mauvais pour la santé. Bien au contraire, il possède des effets protecteurs contre certaines maladies cardiovasculaires, Alzheimer, Parkinson, le diabète de type 2, certains cancers et les troubles du sommeil.

Les bienfaits du café

Lors d’une étude, les scientifiques ont comparé les dommages oxydatifs nuisibles à l’ADN chez deux groupes d’individus. Tandis que le premier était le groupe témoin, le second réunissait des consommateurs de café. Les résultats ont révélé que les atteintes étaient clairement réduites au sein du deuxième. 

Si le café a récemment gagné en popularité, c’est en raison de ses nombreuses vertus pour la santé. Les substances bioactives générées lors de la phase de torréfaction possèdent de puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Publicité

Les composés chlorogénique tels que l’acide caféoylquinine augmente le taux d’enzymes d’élimination des matières réactives de l’oxygène par le corps.

Ces dernières sont produites naturellement par notre organisme, mais leur accumulation au niveau cellulaire peut causer des dommages si le système anti-oxydatif n’est pas compétent. 

Généralement, les dysfonctionnements génétiques sont réparés par des agents régulateurs lors de la réplication, mais il y’a possibilité de mutation ponctuelle qui peut éventuellement engendrer un cancer. 

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>