Le marché du Smartphone a connu au cours de ces dernières années une concurrence ardue, stimulant les concepteurs à être en perpétuelle quête de nouvelles technologies et innovations.

Publicité

Le nouvel iPhone 11 répond à ces critères, mais un comportement étrange a incité les gérants de la firme à s’expliquer.

Des chercheurs en sécurité ont constaté que la nouvelle version d’Apple, l’iPhone 11, avait tendance à lancer des recherches de localisation périodiques de l’utilisateur, même si ce dernier a désactivé toutes les applications, et systèmes de géolocalisation.

Le géant de la technologie a simplement répondu à cette découverte troublante qu’il s’agissait d’un « comportement attendu » et qu’il était au courant que des données de localisations étaient collectées par les téléphones.

Cependant, TechCrunch a reçu une autre déclaration d’Apple expliquant que les derniers iPhone sont dotés d’une technologie ultra wideband (UWB), cette dernière est plus performante que Bluetooth et permet de transférer des fichiers entre deux appareils semblables.

Toutefois, cette technologie n’est pas encore autorisée dans tous les pays du monde tel que l’Argentine, l’Indonésie et le Paraguay, obligeant l’entreprise d’éteindre le téléphone lorsqu’il se trouve dans certains endroits et ceci conformément aux exigences règlementaires internationales.

À ce propos, la firme a révélé : « iOS utilise les services de localisation pour déterminer si un iPhone se trouve dans ces endroits interdits afin de désactiver l’ultra wideband et de se conformer aux règlementations. »

Public Domain/Needpix

C’est le Smartphone lui-même qui effectue ce « contrôle de conformité », affirme Apple, et la société ne suit pas l’utilisateur lorsque les paramètres de services de localisation sont désactivés.

Spécialiste en Cybersécurité, Brian Krebs de KrebsonSecuirty est le premier à avoir découvert ce problème. Il a constaté en menant des enquêtes approfondies sur la question que ce phénomène se produit avec l’iPhone 11 Pro fonctionnant sur Apple iOS 13.2.3.

Publicité

Krebs a expliqué dans son rapport qu’il existe apparemment des systèmes qui demandent des données de localisation sur ce modèle et éventuellement sur d’autres modèles d’iPhone 11. Car même en désactivant individuellement toutes les applications qui utilisent les données de localisation, l’icône de flèche continue à s’afficher sur le haut de l’écran.

Faisant état de ce problème, Krebs a contacté Apple, qui a affirmé que c’est par conception et que ce comportement était prévisible.

Un ingénieur d’Apple a même écrit dans une réponse à KrebsOnSecurity qu’ils ont du mal à percevoir une quelconque implication réelle en matière de sécurité.

« Il est normal que l’icône des services de localisation s’affiche dans la barre d’état lorsque les services de localisation sont activés. »

La politique de confidentialité d’Apple stipule qu’à partir des points d’accès Wifi et des tours de téléphonie cellulaire, les utilisateurs d’iPhone sont géo localisés périodiquement sous une forme cryptée et anonyme.

Apple se vante de ses créations et affirme qu’un simple glissement dans les paramètres est suffisant pour désactiver les services de localisation.

Néanmoins, Krebs n’est pas convaincu par les réponses d’Apple et pense que tous les applications et services appartenant au système iOS tracent l’emplacement des utilisateurs, indépendamment si ce dernier a désactivé ou pas la géolocalisation sur son téléphone.


Partagez l'article

>