Les parcs d’attractions ont évolué à partir de foires européennes, de jardins d’agrément et de vastes aires de pique-nique, créés pour les loisirs. Aujourd’hui, il faut dire qu’on est presque passés à autre chose, grâce au développement et à la technologie. En effet, au fil des années, les propriétaires de ces lieux se sont fait concurrence en essayant de repousser toujours plus loin les limites de leurs attractions.

Publicité
Publicité

Des centaines de thèmes intéressants au type de véhicule à la structure étrange en passant par les niveaux de vitesse insolites, le choix est vaste et même un peu trop. Faisons le tour de certains des manèges les plus dangereux et effrayants jamais construits…

Le toboggan d’Action Park

9 manèges les plus effrayants au monde - voyage, insolite, animaux - Waterworld, Vernon (Colombie-Britannique), Tower of Terror II, Toboggan aquatique, Toboggan (glissoire), The Smiler, Takabisha, Stratosphere Las Vegas, Perilous Plunge, Parc aquatique, New-York, New Jersey, Montagnes russes, Mont Fuji, Manège (attraction), Loisir, Knott's Berry Farm, japon, Hôtel, Glenwood Caverns Adventure Park, Fuji-Q Highland, Eejanaika, Catapulte, Casino (lieu), Californie, angleterre, Allemagne
Zandy Mangold/Flickr

Situé à Vernon, dans le New Jersey et exploitant le terrain d’une station de ski, Action Park était un parc d’attractions absolument pas comme les autres. Il se composait essentiellement d’attractions aquatiques et avait ouvert ses portes au public en 1978 sous la propriété de Great American Recreation.

Publicité

Les lieux comportaient 3 zones d’attraction : Alpine Centre, Motorworld et Waterworld. Celui-ci était l’un des premiers parcs aquatiques américains modernes.

Beaucoup de ses attractions étaient uniques, ce qui attirait des amateurs de sensations fortes de toutes les régions de New York.

Publicité
Publicité

Mais la popularité d’Action Park va de pair avec la réputation de manèges mal conçus, de personnel sous-formé, et de gens en état d’ébriété et, par conséquent, le bilan de sécurité était médiocre.

L’attraction la plus invraisemblable était sans doute le toboggan Cannonball, qui n’était autre qu’un énorme « tuyau » se terminant par une boucle défiant la gravité. À sa mise en place, un mannequin l’a traversé pour des essais et a perdu la tête en sortant. En plus, aucun des employés ne voulait tenter le coup.

Il a été rapporté qu’au moins 6 personnes ont perdu la vie des suites d’accidents survenus dans le parc. D’ailleurs, très peu de monde l’appelait encore « Action Park » et beaucoup utilisaient plutôt des surnoms tels que « Traction Park » ou « Accident Park ».

Les autorités de règlementation des États ont déployé peu d’efforts malgré des antécédents de violations répétées. Au cours des dernières années, des poursuites pour blessures ont entraîné la fermeture de plus en plus de manèges, et finalement de tout le parc en 1996.

Publicité
Publicité

Les montagnes russes de Takabisha

9 manèges les plus effrayants au monde - voyage, insolite, animaux - Waterworld, Vernon (Colombie-Britannique), Tower of Terror II, Toboggan aquatique, Toboggan (glissoire), The Smiler, Takabisha, Stratosphere Las Vegas, Perilous Plunge, Parc aquatique, New-York, New Jersey, Montagnes russes, Mont Fuji, Manège (attraction), Loisir, Knott's Berry Farm, japon, Hôtel, Glenwood Caverns Adventure Park, Fuji-Q Highland, Eejanaika, Catapulte, Casino (lieu), Californie, angleterre, Allemagne
The Travel Intern

Construit en 2011 par Gerstlauer, un constructeur d’attractions allemand, le parcours en acier Takabisha est situé au Japon, dans le parc d’attractions Fuji-Q Highland. Il est célèbre, car il détient le record mondial de la chute la plus raide avec un angle de 121 degrés.

Takabisha (japonais) peut être traduit par « haut la main » ou « dominateur ». Il s’agit d’un jeu de mots, en ce sens que les 3 kanjis le composant veulent littéralement dire « voiture volante ».

Bien que le parc soit situé à l’ombre du mont Fuji, on a que très peu de temps pour admirer la vue sur la montagne enneigée, la randonnée ne prenant que 112 secondes. Il faut noter que le grand plongeon — nerveux — se fait sur plusieurs fois sur près de 3 kilomètres de piste.

Publicité

En combinant la gravité et un ensemble de moteurs linéaires montés sur les voitures, vous serez immobile et lancé dans la pente à 100 km/h, ce qui vous donnera l’impression d’être en apesanteur.

Si vous envisagez de vous rendre au Japon et de monter à bord du Takabisha, assurez-vous d’abord que votre cœur ne lâchera pas. Et surtout, n’oubliez pas d’avoir de l’argent en poche, car le prix du jeu (dans les 12 euros) n’est pas inclus dans les frais d’entrée dans le parc.

La « Stratosphere Tower »

9 manèges les plus effrayants au monde - voyage, insolite, animaux - Waterworld, Vernon (Colombie-Britannique), Tower of Terror II, Toboggan aquatique, Toboggan (glissoire), The Smiler, Takabisha, Stratosphere Las Vegas, Perilous Plunge, Parc aquatique, New-York, New Jersey, Montagnes russes, Mont Fuji, Manège (attraction), Loisir, Knott's Berry Farm, japon, Hôtel, Glenwood Caverns Adventure Park, Fuji-Q Highland, Eejanaika, Catapulte, Casino (lieu), Californie, angleterre, Allemagne
Mapio

Le Stratosphere Las Vegas est un complexe hôtel-casino qui se trouve sur l’avenue Strip, à Las Vegas dans l’État du Nevada. Il appartient au groupe American Casino & Entertainment Properties et offre un grand total de 2 444 chambres en plus d’un casino d’environ 7 400 mètres carrés. La tour du Stratosphere est connue pour être la plus haute tour d’observation des États-Unis, culminant les 350 mètres.

Publicité
Publicité

L’établissement hors du commun ne renferme pas qu’une seule attraction, mais bien plusieurs. Et vous l’aurez compris, elles ne se trouvent pas au premier étage, mais bien au sommet de la tour ! Nous citerons : The Big shot, Insanity, XScream, SkyJump, tous des manèges à sensations fortes, dans l’ordre des plus déconcertants aux plus horribles.

The Big Shot serait l’attraction la plus « douce » du pack ; Il s’agit d’une tour de largage à chute libre hydraulique, semblable à celle que l’on trouve dans les parcs à thème. Insanity et XScream auraient à peu près le même niveau de sensations fortes. La première garde les passagers en suspens, inclinés, faisant face au Strip, tandis que le deuxième fait de même, mais cette fois en avançant.

Le concept de SkyJump est d’une simplicité troublante : les passagers s’habillent d’un harnais attaché à un système de poulies, se dirigent vers le bord d’une plateforme à une altitude de plus de 270 mètres et sautent. Cela dit, au lieu de tomber en chute libre sur le Strip, les câbles permettent une chute contrôlée qui ralentit les utilisateurs avant qu’ils n’atteignent le bas.

Publicité

La « Tour de la Terreur II »

 

Dit « Tower of Terror II » en anglais, c’est un parcours de giga montagnes russes, situé à Dreamworld, sur la Gold Coast, en Australie. Ouvert officiellement depuis 2010, il a été construit par Intamin, une société russe. Et en 1997, il est nommé parcours de montagnes russes le plus rapide au monde.

Comme vous l’avez peut-être deviné, son nom est inspiré de la Tour de la Terreur des parcs Disney, mais cette version australienne est bien plus intense que ce que vous trouverez dans l’endroit le plus « magique » sur Terre.

La voie horizontale de la Tour de la Terreur s’étend sur 3 à 5 mètres du sol et sur 330 mètres à travers le parc, tandis que la tour verticale domine le ciel avec ses 38 étages. Le véhicule en acier de 6 tonnes capable de transporter jusqu’à 15 passagers est propulsé par un système de moteur linéaire qui accélère la conduite à la vitesse maximale.

Un silence inquiétant ne dure que quelques millisecondes avant que le véhicule ne propulse en arrière les passagers dans un tunnel de 206 mètres à une vitesse pouvant atteindre 161 km/h en seulement 7 secondes à plat.

Eejanaika

 

Les montagnes russes quadridimensionnelles sont un type de montagnes russes où les passagers sont placés de part et d’autre du rail dans des sièges qui peuvent tourner à 360 degrés sur un axe transversal (telle une chaise à bascule).

Ainsi, Eejanaika est la deuxième attraction 4D au monde, conçue par S&S Arrow et située au Japon, à Fujiyoshida. Elle est plus grande et plus rapide que X, celle qui la précédait et qui se trouve dans le parc Six Flags Magin Mountain, à Valencia en Californie.

Selon le Livre des records Guinness, Eejanaika est la montagne russe la plus « inversée » au monde ; tout au long du parcours, les passagers subissent 14 inversions. Cependant, la plupart d’entre elles sont accomplies en faisant pivoter les sièges plutôt qu’en inversant réellement la piste.

Cela a conduit à une certaine controverse dans la communauté des amateurs de montagnes russes au sujet de la légitimité de la revendication d’Eejanaika. La base de données de ces attractions ne reconnaissant pas ces inversions de siège dans le but de conserver des records.

The Smiler

9 manèges les plus effrayants au monde - voyage, insolite, animaux - Waterworld, Vernon (Colombie-Britannique), Tower of Terror II, Toboggan aquatique, Toboggan (glissoire), The Smiler, Takabisha, Stratosphere Las Vegas, Perilous Plunge, Parc aquatique, New-York, New Jersey, Montagnes russes, Mont Fuji, Manège (attraction), Loisir, Knott's Berry Farm, japon, Hôtel, Glenwood Caverns Adventure Park, Fuji-Q Highland, Eejanaika, Catapulte, Casino (lieu), Californie, angleterre, Allemagne
CLADglobal

The Smiler est un parcours de montagnes russes faisant partie du parc Alton Towers qui se trouve à Staffordshire, au Royaume-Uni. Ce sont des montagnes russes assises — où les rails se trouvent sous le véhicule et où les passagers sont assis dans des wagons. Elles ont été construites par Gerstlauer, une entreprise allemande et détiennent le record du monde du nombre d’inversions sur des montagnes russes, avec 14 inversions.

Mais pour le malheur de beaucoup, en 2015, un crash horrible a eu lieu ; perdant le contrôle, un wagon vide a fait que des passagers s’écrasent, à une vitesse allant au-delà de 90 km/h. Les images vidéos ont filmé tout l’incident, il était donc indéniable que cela avait été causé par une négligence.

Heureusement, personne n’a perdu la vie. Seulement, 5 passagers ont aujourd’hui une blessure qui les affectera pour le restant de leurs jours. Deux d’entre eux ont même dû être amputés des jambes.

Bien que les trois autres aient eu la chance de ne pas avoir été sérieusement blessés, ils souffrent toujours de stress post-traumatique et de traumatismes psychologiques dus à l’accident.

Alton Towers a été poursuivi en justice et a été contraint de payer en amende des millions pour leurs erreurs.

Cela dit, dès qu’ils ont effectué un bon nombre d’ajustements pour améliorer la sécurité dans la gestion de leurs affaires, les montagnes russes ont été autorisées à rouvrir une nouvelle fois une année plus tard et sont depuis opérationnelles.

Le Glenwood Caverns Adventure Park

9 manèges les plus effrayants au monde - voyage, insolite, animaux - Waterworld, Vernon (Colombie-Britannique), Tower of Terror II, Toboggan aquatique, Toboggan (glissoire), The Smiler, Takabisha, Stratosphere Las Vegas, Perilous Plunge, Parc aquatique, New-York, New Jersey, Montagnes russes, Mont Fuji, Manège (attraction), Loisir, Knott's Berry Farm, japon, Hôtel, Glenwood Caverns Adventure Park, Fuji-Q Highland, Eejanaika, Catapulte, Casino (lieu), Californie, angleterre, Allemagne
EarthTripper

C’est un parc d’aventures situé au-dessus de Glenwood Springs, dans le Colorado, à environ 160 kilomètres à l’ouest de Denver. Avant 2003, les gens ne faisaient que visiter les grottes s’y trouvant, jusqu’à ce qu’une expansion majeure ait lieu.

Le parc est unique, car il se trouve à une altitude de 2164 mètres — sur une montagne — au-dessus de Glenwood. Aujourd’hui, il propose de nombreuses attractions en plus des balades dans les grottes.

En 2010, le Giant Canyon Swing — une sorte de balançoire géante — a ouvert ses portes pour remplacer un modèle ancien et moins robuste. Le modèle actuel — à moteur pneumatique — permet une conduite beaucoup plus rapide et procure le frisson ultime pour les casse-cous quotidiens.

Fait amusant, le propriétaire du nom de Steve Beckley était terrifié à l’idée de le piloter. Il l’a monté pour la première (et dernière) fois lorsque Bert the Conqueror, Sam Champion et l’équipe de Good Morning America étaient se sont rendu sur place pour filmer un épisode d’émission. Le Giant Canyon Swing a fait l’objet de nombreuses publications dans les médias et est un favori du parc.

Information utile : les passagers sont tenus de signer une décharge de sécurité, dispensant le parc de toute responsabilité quant à la possibilité d’un effondrement brutal de la

Le Plongeon Périlleux

 

Le « Perilous Plunge » était une attraction (aquatique) de style « Shoot the Chutes », située à Knott’s Berry Farm à Buena Park, en Californie. Il s’agissait de la plus haute glissade d’eau au monde avec ses 35 mètres de hauteur.

Mais en 2001, à peine une année après son ouverture, une femme de 40 ans a succombé et a atterri dans un bassin d’eau peu profonde..

En temps normal, les passagers devaient porter une ceinture de sécurité, renforcée par une barre sous-abdominale, et le personnel devait vérifier les dispositifs de retenue.

La femme en question était sur le trajet à environ 22 h, sans doute vers la fin du quart de travail d’un employé fatigué. Toutefois, les enquêteurs n’ont pas pu déterminer s’il s’agissait d’une faute du parc ou si elle avait sauté délibérément.

Knott’s Berry Farm a été contraint de repenser complètement le trajet pour le rendre plus sûr. Le Perilous Plunge est resté opérationnel jusqu’à sa fermeture définitive en 2012.

La catapulte humaine

 

Début des années 2000, le parc aquatique Middlemoor à Somerset, en Angleterre, a mis sur pieds une attraction appelée « Human Catapult », ou littéralement « trébuchet humain ». Tout est dans le nom, c’est exactement ce à quoi vous êtes en train de penser.

Les gens devaient payer environ 40 € pour avoir la « chance » d’être placés dans une catapulte géante de style médiéval et d’être lancés telle une peluche dans les airs, avec seulement un filet pour les attraper.

Les propriétaires du manège devaient être conscients de la dangerosité de la chose, car chaque participant recevait un casque et une minerve avant d’entrer dans le trébuchet.

Étant donné que chaque personne a une taille et un poids différents, personne au parc ne semblait avoir compris comment la physique fonctionnait. Il n’y aurait donc jamais de trajectoire prévisible de leur destination réelle.

La même année, une femme s’est fracturé le bassin après avoir été jetée du trébuchet. Cela aurait pu servir d’avertissement aux dirigeants des lieux, mais en 2002, un dénommé Kostydin Yankov, un étudiant d’Oxford alors âgé de 19 ans, a succombé après avoir atterri à quelques mètres du filet.


Publicité