Qu’il s’agisse de caprices de riches, de vraies passions pour certains domaines ou simplement de l’envie irrépressible de montrer au monde ce qu’ils possèdent, les milliardaires sont parfois empreints à quelques folies que le reste de la population ne peut se permettre.

Publicité

Et à ce propos, voici 8 dépenses des plus extravagantes que certains milliardaires se sont permis de faire ces dernières années…

8. Le Titanic II de Clive Palmer

Roderick Eime, Wikipédia

L’engouement des personnes les plus aisées pour tout ce qui concerne la navigation de plaisance n’est pas un phénomène nouveau. Seulement, il n’était encore jamais arrivé qu’un milliardaire décide de se faire construire la copie conforme du célèbre navire Titanic jusqu’à l’arrivée de Clive Palmer.

Cet homme politique et investisseur australien a d’ailleurs surnommé son bateau “Titanic II” compte tenu de la ressemblance plus que frappante, à la seule différence que la parfaite réplique du plus connu des paquebots prévoit des canots de sauvetage pour tous les passagers.

7. Le meuble du Prince Hans Adam II

The Badminton Cabinet au Musée de Liechtenstein

Si les amateurs de meubles anciens ont tendance à dépenser des milliers de dollars pour une pièce intéressante, le Prince du Liechtenstein Han Adam II quant à lui doit compter en millions lorsqu’il s’agit de mobilier.

En effet, en 2004, le Prince a acheté “Le Cabinet de Badminton”, un meuble en bois (ébène florentin) datant du XVIIIe siècle pour la somme de 36 millions de dollars.

Ce meuble est une forme d’armoire sertie de pierres précieuses telles que du quartz d’améthyste, de l’agate ou encore du lapis-lazuli.

Déjà considéré comme le meuble le plus cher au monde en 1990 lorsqu’il a été vendu à quelque 16 millions de dollars, le Prince Hans Adam II a battu ce record exceptionnel en l’achetant à presque deux fois plus cher 14 ans plus tard.

6. La collection de voitures du Sultan du Brunei

Shirley 501JFW, Wikipédia

Le Brunei a beau être un tout petit pays (d’une superficie ne dépassant pas les 5765 km²) qui se veut 6 fois moins grand que la Belgique, cela n’empêche pas à son Sultan Hassanal Bolkiah d’y garer sa collection impressionnante de voitures qui est composée de pas moins de 7000 bolides.

Publicité

Ainsi, le Sultan dispose, entre autres, près de 606 Rolls Royces, 452 Ferraris et 21 Lamborghinis dont le cout total s’élève à plus de 5 milliards de dollars, sans compter que ce dernier est le bienheureux détenteur de la voiture la plus chère au monde, surnommé “Star Of India”, une Rolls Royce d’une valeur de 14 millions de dollars à elle seule.

5. Les oeuvres d’art de Ken Griffin

Public Domain, Pexels

Connu pour avoir bâti sa fortune grâce à sa société d’investissement Citadel axée principalement sur la gestion de portefeuilles alternatifs (ou “hedge funds”), Ken Griffin, en plus d’être un excellent investisseur américain est connu pour sa folle passion pour l’art, si bien que ce dernier a dépensé pas moins d’un demi-milliard de dollars pour deux oeuvres d’art lors d’une vente aux enchères.

Ainsi, Ken Griffin a acquis en février 2016 “L’Échange”, une oeuvre d’art de 1955 de Willem de Kooning à 300 millions de dollars ainsi que “Nombre 17A” de Jackson Pollock à 200 millions de dollars.

Mais le passionné de peinture Griffin n’en est pas à sa première dépense extravagante en matière d’art : en effet, il est le détenteur de toiles de Paul Cézanne ou encore de Jasper Johns, sans compter les fortunes qu’il dépense en dons aux musées d’art, dont 40 millions seulement pour le Musée d’art moderne de New York en 2015.

4. Bill Gates et son manuscrit de Léonard de Vinci

Public Domain, Wikipédia

Avec une fortune de 90 milliards de dollars, Bill Gates, le 2e homme le plus riche au monde, ne s’est certainement pas privé d’acheter le Codex Leicester, cet ensemble de manuscrits scientifiques qui date de 1508 et dont l’auteur n’est autre que Léonard de Vinci, pour la somme de 30 millions de dollars.

Bill Gates, ce génie des mathématiques et de l’informatique à qui l’on doit notamment la société Microsoft et amoureux de la lecture depuis sa plus tendre enfance a ainsi acheté le livre le plus cher, mais aussi l’un des journaux scientifiques les plus importants au monde.

S’il le possède depuis maintenant plus de 24 ans (1994), cela ne l’empêche pas de le rendre accessible au public tous les ans dans différents musées où les visiteurs peuvent alors contempler ses 72 pages qui retracent les idées, les recherches et les opinions de Da Vinci en matière de très divers sujets relatifs aux mathématiques, à l’astronomie ou encore à la physique.

3. L’île hawaïenne de Larry Ellison

Curt Smith, Flickr

Si pour certains, trouver un simple appartement peut devenir un véritable parcours du combattant, d’autres en revanche possèdent des îles.

C’est le cas de Larry Ellison, fondateur d’Oracle Corporation et créateur du langage de programmation Java qui est considéré comme étant le 7e homme le plus riche au monde avec une fortune qui s’élève à plus de 52 milliards de dollars.

Ainsi, en 2012, le multimilliardaire Larry Ellison a acheté l’île de Lanai, située à Hawaï, pour la bagatelle de 300 millions de dollars, où vivent quelque 3 200 habitants aujourd’hui et où une nuit d’hôtel coûte à un touriste pas moins de 21 000 dollars.

2. Le plus grand yacht du monde de Roman Abramovich

Moshi Anahory, Wikipédia

Posséder un yacht est sûrement l’un des premiers signes ostentatoires de richesse dans notre société, mais pour posséder un superyacht par contre, difficile d’être autre que les quelques multimilliardaires qui existent aujourd’hui.

C’est le cas de l’oligarque russe dont la fortune s’élevait en 2017 à plus de 9 milliards de dollars du nom de Roman Abramovich, qui n’a pas acheté un simple superyacht, mais bien le plus grand et le plus cher d’entre eux.

D’une valeur de près d’1,2 milliard de dollars, le yacht de luxe nommé Éclipse mesure plus de 160 mètres de long et se veut doté d’une chambre principale de pas moins de 465 m², avec toit ouvrant qui plus est.

En outre, il dispose de deux autres chambres, d’un jardin privé, de deux salles d’eau, d’une pièce de vie ainsi que d’un petit cinéma pour ce qui est du logement.

Ajoutons à cela un restaurant, une bibliothèque internationale, une discothèque, un salon de coiffure, une banque, une salle de sport, un cinéma, une galerie d’art, deux piscines, un salon de massage, un port intérieur capable d’accueillir pas moins de 3 petits yachts, un sous-marin et deux héliports et nous voilà en face d’une véritable ville flottante.

Publicité

Autant dire que le propriétaire du Club de Chelsea, du Boeing 767 surnommé Bandit et d’un navire (brise-glace) n’a jamais lésiné sur les dépenses.

1. Le requin de Steve Cohen

Damien Hirst, Wikipédia

S’il n’est pas rare de nos jours d’avoir un aquarium dans son salon, posséder un requin-tigre de plus de 4 mètres parfaitement conservé n’est en revanche pas à la portée de tout le monde, à moins d’être le détenteur d’un groupe international de gestion de portefeuilles alternatifs (SAC Capital Advisors).

Ainsi, Steven Cohen a déboursé en 2004 entre 8 et 12 millions de dollars pour acquérir l’animal dont l’espèce est aujourd’hui une espèce quasi menacée.
Compte tenu de ce qu’il contient et du prix qu’il vaut, cet aquarium est considéré comme une oeuvre d’art à part entière, si bien que son créateur David Hirst lui a donné un nom : “Impossibilité physique de la mort dans l’esprit de quelqu’un vivant”.


Partagez l'article

>