Wikimedia commons

Les océans sont les environnements les plus mystérieux sur terre. Jusqu’à aujourd’hui, l’Homme n’a pu explorer que 5% de la totalité des fonds marins.

C’est d’ailleurs ce qui pousse les scientifiques et les archéologues à chercher de nouveaux moyens et de nouvelles technologies pour explorer des profondeurs plus importantes, et surtout dénicher de nouveaux trésors et objets insolites.

Des océans qui renferment des mystères

La surface de la planète est recouverte à plus de 70% d’eau avec plusieurs types de mers et d’océans, et ce qui les différencie entre elles, c’est la profondeur de chaque fond marin.

Actuellement, le point le plus profond jamais atteint est la fosse océanique des Mariannes avec un point à 11 034 m, et c’est, le 6 Mars 2012, le réalisateur James Cameron, qui a pu réaliser une nouvelle performance humaine en visitant cette fosse grâce à une petite machine pendant plus de 3 heures.

Les contraintes qui nous empêchent d’explorer trop bas les fonds marins sont nombreuses, notamment: le manque de lumière, le froid et la pression. À seulement 150 mètres de profondeur, presque 99% de la lumière est absorbée, et à plus de 1000 m de profondeur, la lumière est quasi-inexistante ce qui engendre un froid intense.

Mais le facteur le plus handicapant reste la pression de l’eau qui augmente d’une atmosphère tous les 10 m de profondeur. D’ailleurs, fabriquer des machines pour résister à une telle pression est très onéreux.

Mais face à toutes ces contraintes, les chercheurs et les passionnés n’ont pas hésité à explorer les océans à la recherche de trésors, et leurs trouvailles vont vous étonner.

Les 7 choses les plus bizarre dans l’océan

Depuis de nombreuses années, les archéologues mais aussi les hommes les plus riches du monde tentent de repousser toujours plus loin les limites en allant explorer les profondeurs. Et les trésors qu’ils ont pu remonter sont incroyables, en voici une petite compilation :

Le premier ordinateur de Grèce (le mécanisme d’Anticythère)

Brett Seymour / WHOI.

Cet objet insolite fut remonté à la surface par les plongeurs d’éponge grecs en 1900. Ce qui fait la particularité de ce mécanisme c’est son ancienneté, car l’estimation de sa construction remonte au 2eme siècle avant notre ère.

Il servait à tracer les mouvements des planètes, ainsi que le passage du temps et des années. Ce qui lui a valu le titre de “premier ordinateur” de l’histoire.

Les moteurs d’Apollo 11

Bezos Expeditions

Le fondateur d’Amazon est à l’origine d’une découverte incroyable, car grâce à ses financements il a été possible de retrouver les moteurs des deux fusées F1 d’Apollo 11.

Ces débris étaient enfouis dans l’Océan Atlantique depuis 1969, année où l’Homme est allé sur la Lune à bord de cette fusée.

Un mystérieux objet circulaire au fond de la mer Baltique

Sonofmabarker

En 2012, une équipe de plongée Suédoise “Ocean X Team” a découvert l’objet dans les profondeurs du Nord-Est de l’Europe, plus précisément dans la mer Baltique.

Beaucoup de mystères subsistent autour de cet objet à la forme cylindrique, dont nous ne connaissons ni les origines ni l’utilité. Certaines théories vont jusqu’à supposer qu’il s’agisse d’un vaisseau OVNI, pendant que d’autre y voient un nouveau “Stonehenge

Une ancienne cité égyptienne perdue d’Héracléion

Franck Goddio/Hilti Foundation

C’est l’une des plus grandes découvertes fortuites du 21eme siècle, grâce à l’équipe de l’archéologue marin français Franck Goddio. Parti à la recherche de navires de guerre Napoléoniens, il trouva des reliques qui l’ont mené vers une ville complète engloutie.

La ville d’Héracléion aussi connue comme la ville de Thonis, a été submergée par les eaux il y a 1500 ans, et n’a pu être mise à jour qu’en 2000.

Un butin de plus de 10.000 émeraudes remonté en Floride

J’adore Jewelry

Trouver un trésor dans la mer est un rêve pour un bon nombre de personnes, mais très peu ont eu la chance de le réaliser. Jay Miscovich l’a fait, et a pu en trouver un au large de la Floride et pas des moindres. Car en 2010 il affirmait avoir mis la main sur un butin important, constitué d’émeraudes récupérées sur l’épave d’un galion espagnole du XVIe siècle.

Mais après une analyse des fameuses émeraudes, il s’est avéré qu’elles n’étaient pas si anciennes que ça, car de l’époxy moderne les recouvrait. Ce qui remet en cause l’authenticité de ce trésor.

Cité engloutie de Khambaht (Bay on Cambay) en Inde

Christoph Gerigk. Franck Goddio. Hilti Foundation.

En 2002, les océanographes du National Institute of Ocean Technology ont fait une trouvaille fortuite, car c’est au cours d’une étude visant à évaluer la pollution sous marine que les radars ont pu enregistrer les image d’une ville engloutie à 40 mètres sous la mer.

Au final, c’est près de 9 km de ruines qui datent de 7500 av. J.-C. Cette découverte remet en cause toutes les théories du développement de l’urbanisation aux origines asiatiques.

Araignées sous-marines

Les phobiques ne vont pas aimer cette réalité, mais les araignées peuvent bel et bien vivre sous l’eau comme sur terre. Elles utilisent un système ressemblant au scaphandre, consistant à créer une bulle d’air sur leurs abdomens et leurs pattes pour pouvoir respirer sous l’eau.

L’araignée Argyronète n’a besoin de remonter à la surface qu’une fois par jour pour reprendre de l’air, pour ensuite remplir une toile sous marine qu’elle aura tissé pour respirer.

Que nous cache l’océan de plus? Le développement technologique ne tardera de nous le révéler dans les années à venir


Contenu Sponsorisé

>