6 petites erreurs mathématiques qui ont provoqué d’énormes catastrophes


6 petites erreurs mathématiques qui ont provoqué d’énormes catastrophes - mathematiques, insolite - Titanic, Tacoma Narrows, Tacoma, science, Pont, Passerelle, mathématiques, Kansas, Hublots, Hôtel, Hélice, Construction, Cocoanut Grove, boite de nuit, Avion de ligne, avion, Atterrissage, Altitude, accidents, Accident aérien
Public Domain, Max Pixel

Les plus petites erreurs peuvent entraîner les plus grandes tragédies jamais relatées. Si les mathématiques semblent être trop compliquées, voire même ennuyeuses, pour certains, personne ne peut leur enlever le mérite d’avoir apporté des solutions à nombreux problèmes techniques.

Toutefois, les failles existent, et elles sont souvent fatales.

6. Un crash d’avion à cause des hublots de forme carrée

6 petites erreurs mathématiques qui ont provoqué d’énormes catastrophes - mathematiques, insolite - Titanic, Tacoma Narrows, Tacoma, science, Pont, Passerelle, mathématiques, Kansas, Hublots, Hôtel, Hélice, Construction, Cocoanut Grove, boite de nuit, Avion de ligne, avion, Atterrissage, Altitude, accidents, Accident aérien
Snapwire, Pexels

Les compagnies aériennes n’ont cessé de faire preuve de génie en proposant des avions de ligne à la pointe de la modernité, selon les standards de chaque époque. Mais voilà, en constatant la différence qui existe entre les avions d’il y a quelques décennies et ceux, plus actuels, désormais pris pour voyager, il va sans dire que quelques détails ont été revus.

Parmi ces détails se trouvent les hublots d’avion, et on peut dire que le changement s’est fait en catastrophe, littéralement. Avoir des cabines pressurisées est certes utile pour permettre des vols en plus haute altitude, mais cela engendre une plus grande pression exercée sur l’appareil, et précisément sur les angles carrés des hublots appelés « concentration de contrainte », pour employer le terme technique.

Ce n’est qu’après un crash survenu en 1954 et causant le décès de 56 personnes que la compagnie Comet, alors Leader du trafic aérien, a enfin songé à changer la forme des hublots qui sont passés de rectangulaires à arrondis et le restent jusqu’à nos jours.

5. Les avions de chasse se crashaient à cause de l’angle de la piste d’atterrissage

6 petites erreurs mathématiques qui ont provoqué d’énormes catastrophes - mathematiques, insolite - Titanic, Tacoma Narrows, Tacoma, science, Pont, Passerelle, mathématiques, Kansas, Hublots, Hôtel, Hélice, Construction, Cocoanut Grove, boite de nuit, Avion de ligne, avion, Atterrissage, Altitude, accidents, Accident aérien
Public Domain, Pxhere

Des choses qui nous semblent évidentes ne l’ont pas toujours été, et cela a causé bon nombre de catastrophes. Il n’est pas nécessaire de s’y connaître dans le domaine de l’aéronautique pour savoir que l’atterrissage est l’une des étapes les plus délicates lors d’un vol.

Si de nos jours la manœuvre a beaucoup été facilitée grâce à la technologie, les pilotes n’ont pas toujours eu cette chance.

Ce n’est pas exagéré de définir les pistes d’atterrissage de l’époque de pistes suicidaires. Le schéma est simple : la piste était droite, et à chaque atterrissage le pilote avait en face de lui les avions prêts à décoller dans les minutes qui suivaient. C’est idiot, non ? Et pourtant c’était la méthode approuvée de l’époque et qui a été la source de nombreux accidents malgré l’installation temporaire de barrières, idée vite abandonnée.

L’idée ingénieuse adoptée depuis a été d’incliner la piste d’atterrissage d’environ 9°. Il est devenu possible pour une piste d’assister à des décollages et atterrissages de façon simultanée, sans dégâts majeurs.

4. Une passerelle s’est effondrée à cause d’un changement de conception

6 petites erreurs mathématiques qui ont provoqué d’énormes catastrophes - mathematiques, insolite - Titanic, Tacoma Narrows, Tacoma, science, Pont, Passerelle, mathématiques, Kansas, Hublots, Hôtel, Hélice, Construction, Cocoanut Grove, boite de nuit, Avion de ligne, avion, Atterrissage, Altitude, accidents, Accident aérien
Pete Leabo

Toute idée est bonne à prendre? Peut-être pas, finalement. La chaîne hôtelière Hyatt Regency a fait appel à des architectes pour la construction d’un hôtel luxueux dans le cœur de la ville du Kansas, afin de moderniser leurs établissements. Les prioritaires étaient loin d’imaginer l’ampleur du désastre qui allait s’abattre sur leur tête, ou sur la tête de leurs clients.

La compagnie de construction était partie pour monter deux passerelles superposées, jointes par une longue barre qui allait se frayer un chemin jusqu’au plafond pour soutenir au mieux toute la plateforme. Le problème c’est qu’il est compliqué de travailler avec une seule pièce, alors les ingénieurs ont pensé avoir trouvé une meilleure solution : construire avec deux barres plus petites qui pouvaient chacune supporter le poids d’une seule plateforme.

Un autre problème s’est alors imposé, mais qui, cette fois, n’était plus rattrapable : les deux tiges ne se joignaient pas au niveau du même écrou, alors l’une d’entre elles se devait de supporter le poids de toute la passerelle, ajouté à celui de tous les clients heureux d’être en hauteur.

Bilan de ce changement de plan à première vue insignifiant : 144 personnes décédées, 216 blessés et 140 millions de dollars dépensés en poursuite judiciaire.

3. Des centaines de vies perdues à cause des charnières de porte

6 petites erreurs mathématiques qui ont provoqué d’énormes catastrophes - mathematiques, insolite - Titanic, Tacoma Narrows, Tacoma, science, Pont, Passerelle, mathématiques, Kansas, Hublots, Hôtel, Hélice, Construction, Cocoanut Grove, boite de nuit, Avion de ligne, avion, Atterrissage, Altitude, accidents, Accident aérien
Boston Public Library, Flickr

Le Cocoanut Grove était LA boite de nuit qu’il fallait connaître dans les années 30s. Véritable coin tendance à l’époque, il n’était pas rare de le voir dépasser sa capacité d’accueil normalement limitée à 460 personnes. Malheureusement, tout dans cet établissement le prédestinait à connaître un sort fatidique (comme de nombreux autres).

Lors d’une soirée ou la fête allait bon train, un des plongeurs cherchait une prise électrique et se décida d’allumer une allumette pour mieux voir. Résultat : tous les éléments de décoration présents dans l’établissement ont pris feu, logique lorsqu’on sait que ce n’était rien d’autre que des aiguilles de pin séchées.

Les pompiers avaient estimé que 300 personnes sur les 492 victimes auraient tout de même pu s’échapper, si les portes n’étaient pas du type à se tourner vers l’intérieur.

L’entrée principale n’était rien d’autre qu’une porte tournante, rapidement bloquée par le flux des gens totalement pris de panique. Malheureusement, toutes les portes secondaires ont témoigné du même empressement mortel et le feu s’est propagé tellement vite que certains corps ont été retrouvés assis avec leurs boissons encore tenues à la main.

2. le pont Tacoma Narrows s’est effondré car il était trop solide

6 petites erreurs mathématiques qui ont provoqué d’énormes catastrophes - mathematiques, insolite - Titanic, Tacoma Narrows, Tacoma, science, Pont, Passerelle, mathématiques, Kansas, Hublots, Hôtel, Hélice, Construction, Cocoanut Grove, boite de nuit, Avion de ligne, avion, Atterrissage, Altitude, accidents, Accident aérien
Kevin Madden, Flickr

Le pont du détroit de Tacoma Narrows était témoin d’une ingéniosité technique unique au monde. Pourtant, il n’est pas connu comme étant un haut lieu touristique, mais bien comme une référence d’un échec spectaculaire.

L’équation est plutôt simple : toute structure aussi haute qu’un pont ou qu’une tour, par exemple, a besoin de prendre en compte un paramètre important : le vent. Peu importe si la construction est solide, ou pas, si elle ne laisse pas passer le vent soufflant, elle finira par s’effondrer.

À titre de comparaison, le fameux Burj Khalifa de Dubaï peut osciller jusqu’à 180 cm les jours où le vent se fait remarquable. Pour le pont de Tacoma Narrows, les gens n’étaient pas dupes et dès le début savaient qu’il y avait un souci. Dès qu’il commençait à souffler, le vent secouait les poutres et faisait bomber la plateforme de plusieurs mètres.

Le gouvernement américain avait bien fait appel à un ingénieur pour tenter de réparer l’erreur de construction, enfin prise en compte. Le professionnel avait bien proposé de forer des trous dans les poutres, comme nous pouvons le remarquer dans les ponts modernes. Malheureusement, ils n’ont pas eu assez de temps que le pont s’est déjà effondré, tuant un innocent chien coincé dans sa voiture.

1. Le Titanic a coulé parce que l’hélice centrale ne s’inversait pas

6 petites erreurs mathématiques qui ont provoqué d’énormes catastrophes - mathematiques, insolite - Titanic, Tacoma Narrows, Tacoma, science, Pont, Passerelle, mathématiques, Kansas, Hublots, Hôtel, Hélice, Construction, Cocoanut Grove, boite de nuit, Avion de ligne, avion, Atterrissage, Altitude, accidents, Accident aérien
Wikipedia Commons

Le Titanic est probablement l’incident qui a suscité le plus d’interrogations et de théories quant à la cause de sa survenue. Mais la raison la plus plausible derrière un tel drame est des plus simples : l’hélice centrale du moteur fonctionnait à sens unique.

Le paquebot possédait trois hélices à vapeur, deux d’entre elles étaient entraînées par un moteur à piston pendant que la troisième fonctionnait grâce à une turbine à vapeur. Cette dernière est certes plus petite et puissante, mais avait un énorme désavantage : elle fonctionne dans un seul sens.

Lorsque l’Officier Murdoch s’est rendu compte de l’obstacle en face, il a tenté de le contourner, en vain. Les deux hélices fonctionnant aux moteurs à piston ont été coopératives, mais la centrale s’est tout simplement arrêtée.

Si une telle erreur de design ne s’était pas glissée dans la réalisation du navire le plus emblématique de l’Histoire, la vie de 1514 personnes et de huit chiens aurait pu être sauvée.