Le Triangle des Bermudes a beau être la zone sur Terre que nous imaginons de plus étrange, elle n’est pourtant pas la seule à connaître des disparitions, des observations supposées paranormales et des crashs d’avion.

Publicité

En réalité, notre planète abrite de très nombreuses régions où les phénomènes mystérieux sont de mise.

Superstition, science-fiction, légendes ou faits réels inexpliqués, ces 5 endroits font partie du côté le plus obscur de notre monde…

5. Le Triangle du Lac du Michigan

3bylunch, Wikipedia Commons

Depuis maintenant une centaine d’années, le Triangle du Lac du Michigan connaît de multiples naufrages et autres crashs sans que personne ne puisse comprendre pourquoi.

Situé dans le nord-est des États-Unis, l’un des premiers cas de disparition insoupçonnés concerne le bateau Rosa Belle en 1921 : tandis que les 11 membres de l’équipage a péri, l’épave du navire quant à elle a été retrouvée flottante sur le lac.

En outre, une trentaine d’années auparavant, en 1891, le voilier américain Thomas Hume qui transportait 11 personnes a subitement disparu, ne laissant derrière lui aucun débris ni aucune trace des défunts.

Même sort pour l’avion de Northwest Orient Airlines 2501 le 23 juin 1950 qui reste introuvable encore aujourd’hui : si des débris de bois et de métaux et quelques ossements humains ont bel et bien été aperçus dans le lac, les recherches pourtant poussées menées par les plongeurs n’ont malheureusement pas réussi à déterminer où se trouve l’épave de l’avion ainsi que les corps des 58 passagers.

4. La mer du Diable (ou « le Triangle du Dragon »)

Drkim8864, Pixabay

Entre les halos de lumière qui se forment soudainement, les perturbations magnétiques et les disparitions de bateaux sans aucune explication logique, le mystère qui règne autour de la mer du Diable est entier.

Située dans le Pacifique Ouest au large des côtes japonaises, cette zone est considérée comme dangereuse et à éviter par les autorités.

Surnommée le Triangle du Dragon, la malédiction qui s’est abattue sur la mer du Diable après la Seconde Guerre mondiale n’a jamais cessé de faire de nombreuses victimes depuis : en 1952, alors que le navire Kaiyo Maru 5 était chargé d’aller explorer la zone volcanique sous-marine de la région, ni le bateau ni les membres de l’équipage n’ont été retrouvés.

Depuis, près de 700 marins ont malencontreusement disparu dans la mer du Diable, bien que de nombreuses personnes pensent aujourd’hui que ces eaux n’ont jamais existé et ne sont que des contes que l’on raconte aux enfants.

3. La mer des Sargasses

David Lawrence, Flickr

Calme et paisible, la mer des Sargasses aurait tout pour plaire si elle n’était pas à l’origine de nombreuses disparitions inexpliquées.

Située en plein cœur de l’océan Atlantique, elle est la seule mer au monde à n’avoir aucune frontière terrestre : encerclée par plusieurs courants océaniques, à savoir le courant Nord-Equatorial, Gulf Stream et le courant des Canaries, aucune côte n’existe à proximité.

Depuis la fin du 19e siècle, de nombreux navires ont littéralement sombré une fois arrivés sur les eaux pourtant on ne peut plus tranquilles de la mer des Sargasses : le bateau français Rosalie en 1841, le voilier américain Ellen Austen en 1881, le navire Connemara IV en 1955 et de nombreux yachts après les années 1970 ont été retrouvés errants, sans vie.

Mais le plus étrange, c’est qu’aucun bateau n’a été retrouvé avec les squelettes de son équipage : d’après la légende, les algues qui vivent dans la mer des Sargasses sont carnivores et dévorent les corps ainsi que les ossements des naufragés…

2. L’Anomalie magnétique de l’Atlantique Sud

NASA, Flickr

Tout comme le triangle des Bermudes, l’anomalie magnétique de l’Atlantique Sud est une zone bien définie où de nombreux dérèglements magnétiques y sont observés, sauf que cette dernière n’est pas ressentie directement sur Terre, mais bien dans l’Espace, dans la ceinture de Van Allen, au-dessus des côtes brésiliennes.

Ce bouleversement d’origine magnétique est tellement important qu’il empêche les satellites en orbite, les stations spatiales et les télescopes spatiaux de fonctionner correctement une fois qu’ils entrent dans cette zone particulière.

À ce propos, la NASA a déclaré que les ordinateurs de la Navette spatiale américaine ont subi de nombreux bugs en la traversant.

Même constat pour le télescope Hubble ou la Station Spatiale Internationale qui se voient automatiquement désactivés (de manière volontaire) dès lors qu’ils passent par l’Anomalie magnétique de l’Atlantique Sud pour éviter des dérèglements importants qui peuvent être irréversibles.

Plus étonnant encore, les astronautes rapportent que cette zone est tellement peu commune qu’ils peuvent apercevoir de nombreuses étoiles filantes en quittant la Terre au-dessus des côtes brésiliennes, à l’endroit même où se trouve l’Anomalie magnétique de l’Atlantique Sud.

Les raisons de telles perturbations sont encore inconnues de la communauté scientifique : bien qu’ils aient remarqué un niveau important de radiations, cela n’explique malheureusement pas pourquoi ni même comment elle peut engendrer toutes ces interférences.

1. La vallée de San Luis

Ken Lund, Flickr

Située dans le sud du Colorado, la vallée de San Luis regorge de phénomènes extrêmement étranges que la science n’arrive toujours pas expliquer : entre les centaines apparitions d’OVNIs et les mystérieux horreurs infligés aux animaux, cette région américaine est tout ce qu’il y a de plus effrayant.

D’après les habitants de la vallée, les observations d’ovnis ont toujours existé à San Luis, si bien que les tout premiers récits relatant des évènements inexplicables remontent déjà au 15e siècle.

Mais ceux-ci sont aujourd’hui tellement présents que les résidents ont construit une tour d’observation où ils se regroupent par dizaines pour contempler le ciel et ses singularités : en l’espace d’à peine 10 ans, pas moins d’une soixantaine de phénomènes paranormaux ont été observés à San Luis, dans la petite ville de Hooper, comme l’explique la propriétaire de la tour Judy Messoline : « Cinquante-neuf évènements — des lumières qui bougent de manière erratique ou, pendant la journée, des objets qui défient toute explication de forme ou de mouvement — ont été observés depuis la tour depuis 2000 […] »

De même, les violences physiques faites sur la faune de la vallée de San Luis ne cessent de croître ; loin d’être des accidents ou des combats entre animaux, les cadavres de ces animaux mutilés sont toujours retrouvés dans un état tristement déplorable.

Ainsi, depuis la fin des années 1960, les éleveurs font face à un fléau absolument inhumain : des veaux à la langue et aux oreilles coupées, des entrailles manquantes, des vaches dépecées et abandonnées dans la nature, des pattes tranchées…

Si la violence entre animaux a toujours existé, notamment de la part des nombreux coyotes présents dans la ville qui s’attaquent volontiers au bétail, il faut savoir que les auteurs de ces infamies abjectes ne laissent absolument aucune trace : aucune tache de sang n’est visible autour des cadavres et les entailles (oreilles, yeux, langue…) sont tellement nettes qu’elles ne peuvent pas avoir été faites par des dents animales…

 


Partagez l'article

>