Le classement des personnalités les plus riches du monde est devenu, quelque part, une vraie tradition annuelle que les entrepreneurs en herbe adorent découvrir. Véritable source de motivation, ce type de hiérarchisation dans un monde déjà inéquitable n’est pourtant pas très bien vu.

Publicité

Loin d’être un souci de jalousie ou d’envie, le problème avec les classifications les plus connues est précisément leur fiabilité douteuse. Le monde du business n’ayant pas la réputation d’être particulièrement transparent, révéler les secrets de milliardaires peu connus devient de suite amusant.

5. Susanne Klatten

Olaf Kosinsky, Wikipedia Commons

Il est plus commun de parler d’hommes dans ce genre de classement, mais les femmes ont également leur part du marché. Susanne Klatten, anciennement connue sous le nom de Susanne Kant par souci de privacité, est le parfait exemple.

Elle est considérée femme la plus riche d’Allemagne et 38e personne la plus riche au monde grâce à une fortune avoisinant les 25 milliards de dollars. Klatten détient 19 % des actions de la célèbre enseigne BMW tout en étant membre de son conseil de surveillance.

La milliardaire allemande est également l’héritière de 50,1 % des parts de Altana, un groupe chimique, et possède 25 % du capital de Nordex, une société allemande spécialisée en éoliennes.

Susanne Klatten est titulaire d’un diplôme en finances et d’un MBA, et a débuté sa carrière chez Bankhaus Reuschel & Co. ainsi que chez une autre banque à Londres.

4. Mukesh Ambani

World Economic Forum, Flickr

Dans un pays où la population est très pauvre, parler de richesse renvoie presque au surréalisme. Il devient alors intéressant d’aborder le cas de l’homme le plus riche d’un de ces pays paradoxaux : Mukesh Ambani, milliardaire indien possédant 40,1 milliards de dollars de valeur nette à son actif.

Classé 18e personne la plus riche au monde, sa richesse est essentiellement due à l’une des franchises sportives les plus importantes d’Inde, soit la Mumbai Premier League dont il est propriétaire. Il s’agit également du PDG de Reliance Industries, la plus grande entreprise pétrolière indienne, et de son plus grand actionnaire avec 44,7 % des parts.

Pour en arriver là, Ambani a suivi des études d’ingénieur en chimie, a obtenu son MBA de l’Université de Stanford avant de la quitter pour se consacrer au développement de Reliance Industries, alors petite entreprise dirigée par son père.

En plus d’être un homme d’affaires à succès, Mukesh Ambani est très impliqué sur le plan caritatif, si bien qu’il est classé 5e philanthrope indien par le China’s Hurun Research Institute. L’homme le plus riche d’Inde est également végétarien, abstème et très discret quant à sa vie privée.

3. Carlos Slim Helu

ITU Pictures, Flickr

Carlos Slim Helu est l’homme le plus riche du Mexique et la 7e personne la plus riche au monde. Parmi ses réussites se trouve la Grupo Carso, conglomérat de sociétés spécialisées dans plusieurs domaines : la technologie, l’énergie, les activités sportives, les services commerciaux, ainsi que l’éducation et la santé.

La fortune de cet homme d’affaires est estimée à 67,1 milliards de dollars qui représentent 40 % de la bourse mexicaine et 6 % du produit intérieur brut (PIB) du pays. Tout cela Carlos Slim l’a quelque peu planifié ou du moins, souhaité. Depuis son plus jeune âge, il savait qu’il voulait une carrière dans les affaires et s’est intéressé à la finance et à la comptabilité après l’obtention de son diplôme en génie civil.

Selon Helu lui-même, la réussite de son business est principalement due à ses compétences en mathématiques : il n’a jamais souhaité utiliser d’ordinateurs de bureau, conservant toujours ses données financières dans des carnets personnels, écrits à la main.

Très impliqué dans les œuvres charitables, le businessman est surtout actif dans le domaine de l’art, de l’éducation, des sports et des soins de la santé. La réhabilitation et la restauration des vestiges de la capitale mexicaine lui tiennent particulièrement à cœur.

2. Amancio Ortega

Ce nom n’est peut-être pas plus familier que les précédents, mais sa principale source de fortune est connue de tous. Il s’agit plutôt d’un concept qui a maintenant connu des transformations et améliorations : le fast-fashion.

A la base, Amancio Ortego a souhaité rendre la mode et toutes ses nouvelles tendances accessibles à un plus grand public, rapidement et à petit prix. C’est ainsi qu’est né la première boutique qu’Ortego a ouverte avec sa femme : Zara. De nos jours, plus de 6000 boutiques attachées à la célèbre marque de prêt-à-porter existent telles que Stradivarius, ou encore Bershka et elles rapportent une fortune estimée à 70 milliards de dollars à son propriétaire.

Ainsi, le fondateur du groupe Inditex est la deuxième personne la plus riche d’Europe et est classé 6e au monde. Toutefois, Ortego mène une vie très simple et est très porté sur la discrétion. En effet, le milliardaire n’a donné que trois interviews et refuse de mettre une cravate même devant la presse.

Philanthrope engagé, le riche espagnol a fait une donation de 20 milliards de dollars à Caritas International en 2012.

1. Vladimir Poutine

Russian Presidential Press and Information Office

Vladimir Poutine est une figure internationale qui est loin d’être méconnue. L’actuel président russe a plus l’habitude de figurer dans des classements qui traitent de politique et pourtant, il aurait largement sa place dans celui-ci selon des sources non officielles.

Officieusement donc, Vladimir Poutine est la personne la plus riche au monde, dépassant le fameux Bill Gates, ou encore le discret Jeff Bezos. Encore une fois, ce sont des informations strictement confidentielles qui ne risquent pas d’être ni confirmées ni révélées au public.

Selon les déclarations de Bill Browder, homme d’affaires américain célèbre pour son implication dans une affaire de détournement de fonds publics, l’incontournable homme politique russe, actif depuis 1999, aurait à son compte pas moins de 200 milliards de dollars « cachés » dans les paradis bancaires suisses.


Partagez l'article

>