Plusieurs milliers d’espèces animales jusque là méconnues sont découvertes chaque jour par les scientifiques et les guêpes ne font pas exception.

Les araignées ont dorénavant du souci à se faire puisque les chercheurs ont fait une trouvaille des plus surprenantes : des guêpes grêles capables de les transformer en zombies !

En effet, appelés guêpes parasitoïdes, ces hyménoptères sont colorés et leur survie dépend des pontes d’œufs dans le corps de leur victime. Le système nerveux de celle-ci est ensuite manipulé et sa poitrine est extraite. 

L’équipe de scientifiques de l’université de Turku en Finlande qui est derrière cette étonnante découverte assure que la proie préférée de ces guêpes d’un genre nouveau vivant dans les forêts tropicales d’Amérique du Sud n’est autre que l’araignée. 

En tout, une quinzaine d’espèces identifiées et appartenant à la famille des Acrotaphus ont un pouvoir effrayant. Celui de modifier le comportement des arachnides en les transformant en véritables zombies esclaves. 

Clistopya crassicaudata / Université de Turku

La recherche publiée dans la revue Zootaxa indique que ce curieux processus commence lorsqu’une toile est infiltrée par une guêpe femelle qui injecte du venin à l’araignée pour la paralyser de façon temporaire. 

Un œuf est ensuite pondu dans le corps de l’insecte. Cet œuf finira par éclore pour donner naissance à une larve qui va se mettre à consommer l’arachnide à petit feu tout en contrôlant son comportement.

La nymphe transperce enfin le corps de son hôte et traverse sa peau en la déchirant à l’aide de ses dents pour en sortir. 

Le principal auteur de l’étude de l’Institut national brésilien de recherche amazonienne (INPA) et professeur à l’Université de Turku, Diego Pádua, a déclaré que ces espèces de guêpes parasitoïdes étaient particulièrement fascinantes.

Il ajoute que cette aptitude à manipuler le cerveau de leur hôte confère à ces vespidés une grande importance. 

Il continue en affirmant que les différents mystères et questionnements en rapport avec l’évolution dans la nature peuvent bientôt être résolus.

De nouvelles informations ont également été récoltées pour mieux comprendre la diversité des insectes dans les forêts tropicales d’Amazonie et des Andes.


Partagez l'article

>