fbpx

10 choses intéressantes qu’on ne nous explique pas tous les jours


10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
Lora Rajah/Flickr

Aujourd’hui, nous pensons directement « Google » lorsque nous sommes à la recherche de réponses. Que l’on soit devant un problème des plus banals ou, au contraire, des plus complexes, il nous est presque sûr que taper quelques mots en ligne règlera tous nos soucis.

Souvent, il nous arrive de nous questionner sur le pourquoi de certaines choses en apparence simples, mais sur lesquelles nous ne nous attardons que très rarement, car notre attention est vite happée par ce qui nous semble être plus important. À ce propos, combien ont pu assouvir leur curiosité en essayant d’expliquer ce qui, pour eux, n’avait absolument aucun sens ?

10 – Pourquoi l’herbe fraîchement coupée a-t-elle cette odeur si particulière

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
Public Domain/Good Free Photos

L’odeur d’herbe fraîchement coupée a toujours chatouillé nos sens, nous laissant une agréable sensation de bien-être. Mais si nous nous interrogions sur l’origine de cet effluve, nous serions peut-être déçus de savoir qu’elle est le résultat d’un traumatisme. En effet, Lorsque l’herbe est coupée, des composés organiques appelés « substances volatiles des feuilles vertes », plus connus sous l’acronyme anglais « GLV », sont libérés par les plantes en une — beaucoup plus grande — quantité qu’en temps normal. D’où la puissance de l’odeur.

Ces éléments aident à cicatriser « les plaies » causées sur la plante et jouent un rôle dans la prévention de la croissance fongique. Autrement dit, certains des composés aident à la formation de nouvelles cellules, permettant la restructuration des tissus abîmés.

Bien qu’agréables pour le nez, ces GLV — composés de 8 hydrocarbures oxygénés apparentés, d’alcools et d’aldéhydes — dégagent « l’odeur verte » que nous humons avec plaisir alors qu’ils sont, en réalité, préjudiciables à l’environnement…

9 – Pourquoi semble-t-il que nous avons une meilleure mine lorsque nous nous regardons dans un miroir plutôt que sur une photo

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
Min An/Pexels

Les photographies que nous avons sous les yeux ne sont autre que des images inversées de nous-mêmes. Tandis que l’action de se regarder dans un miroir nous est complètement banale, celle de se voir sur des clichés semble nous laisser perplexes quant à notre physique. Cela est en grande partie causé par le fait que la plupart des visages humains ne soient pas symétriques.

Un œil légèrement plus grand que l’autre, une cicatrice, un grain de beauté sur le visage… ces petits détails expliquent l’étrangeté qui se présente à nous à travers un support qui se veut automatiquement opposé à l’ordre naturel (effet miroir).

Lorsque nous apercevons une photo de nous, nous nous attendons à l’image que notre mémoire garde de notre visage vu dans le miroir. Mais parce que cette image ne correspond pas à celle capturée dans une photographie, nous avons ce sentiment de déception qui est très souvent suivi par cette impression de ne pas être « photogénique ».

Heureusement, nos familles, collègues et amis ne partagent pas le même avis que nous. Bien au contraire, ils semblent nous apprécier en photos, car après tout, ils ont leur propre perception, qui différemment, est nourrie par le fait de nous « regarder » au quotidien.

8 – Pourquoi se tenir debout au même endroit est-il plus douloureux pour les jambes que la marche

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
João Jesus/Pexels

Beaucoup de raisons expliquent la sensation des jambes qui font mal lorsque nous nous tenons debout longtemps. Naturellement, les muscles des mollets sont soumis à une forte pression, car ils supportent tout le poids du corps et cela les fatigue. En revanche, quand nous marchons, d’autres muscles, ceux des cuisses, du fessier, du tronc et des bras partagent notre poids avec les mollets.

La fatigue s’étend jusqu’aux pieds, et les jambes ne font pas de pause l’espace d’une seconde à la station debout, contrairement à la marche qui permet aux jambes des haltes alternativement.

Rester immobile peut empêcher le cœur de pomper le sang efficacement. C’est d’ailleurs pourquoi il arrive à nos pieds de gonfler après de longues périodes de station debout.

En marchant, les muscles se contractent, ce qui aide le cœur à fonctionner correctement. En dehors de ces aspects physiologiques, il y a aussi un aspect mental ; ne pas du tout bouger d’un endroit plutôt que de marcher produit une sensation d’ennui et nous pousse davantage à nous concentrer sur la douleur et la fatigue qui touchent nos membres inférieurs.

7 – Pourquoi la plupart des bouteilles d’eau ont-elles un fond « plat », alors que les bouteilles de sodas ont un fond « à 5 pointes »

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
Like the Grand Canyon/Flickr

Le design des bouteilles de sodas ou de boissons gazeuses répond à deux critères ne relevant pas de l’esthétique. Premièrement, les récipients doivent pouvoir supporter le changement de volume qui se produit lorsque la température du liquide réfrigéré augmente. Deuxièmement, ils devraient pouvoir résister au processus de pressurisation lors de l’étape de gazéification.

Une ondulation « à cinq pointes » dans la majorité des bouteilles de sodas vise à les rendre plus robustes. Essayer d’écraser le haut de celle-ci ou celui d’une boisson non alcoolisée est plus facile que d’essayer d’écraser son fond, car ce dernier a une plus grande résistance à la force. Si les bouteilles ont le goulot étroit, c’est bien pour améliorer leur stabilité.

Les bouteilles d’eau et de jus n’ont pas autant de bosses que celles des sodas, car elles ne sont tout simplement pas pressurisées. Néanmoins, on remarque qu’elles aussi ont de petits creux qui, de la même manière, laissent le niveau du liquide équilibré.

6 – Pourquoi la mousse d’un shampoing est-elle toujours blanche, quelle que soit sa couleur (du shampoing)

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
Public Domain/Max Pixel

Pour expliquer cette réaction, rien de mieux que de procéder par analogie. Lorsqu’un ballon est dégonflé, il est opaque et sa couleur est très visible. Au fur et à mesure que nous le gonflons, sa couleur devient plus claire. Et si nous continuons à gonfler celui-ci sans pour autant le faire éclater, il deviendra presque blanc, arrivé à un certain point.

Le même phénomène s’applique aux bulles qui se forment dans la mousse d’un shampoing : les pigments composant cette substance deviennent si minces lorsqu’ils sont mélangés avec de l’eau que la lumière visible est dispersée.

Ainsi, les rayons lumineux se reflètent dans plusieurs directions après avoir heurté une surface (des bulles dans ce cas). En outre, le colorant utilisé pour la coloration d’un shampoing est très dilué, ce qui signifie qu’une fois dilué davantage avec de l’eau, sa couleur devient beaucoup plus claire.

La lumière se propageant ici et là, la détection des couleurs par l’œil humain est rendue presque impossible.

5 – Pourquoi les hommes maigrissent-ils plus vite que les femmes

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
RUN 4 FFWPU/Pexels

Une étude publiée dans la revue Diabetes, Obesity and Metabolism explique comment 2 200 adultes en surpoids, originaires d’Europe, d’Australie et de Nouvelle-Zélande ont été soumis à un régime de 800 calories pendant huit semaines.

À la fin de cette période, il a été observé que les hommes perdaient 16 % de poids de plus que les femmes, chez qui il a été enregistré notamment une diminution du cholestérol, de la densité minérale osseuse et de la masse corporelle maigre, pouvant justifier la lenteur du métabolisme.

Les hommes perdent leurs kilos plus rapidement que les femmes parce qu’ils sont physiologiquement conçus pour brûler les graisses de façon plus accélérée. Ils ont un taux métabolique plus élevé et une masse musculaire plus maigre qui consomme en l’occurrence plus de calories…

4 – Pourquoi notre peau s’assombrit-elle au soleil alors que nos cheveux deviennent plus clairs

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
Eric Brochu/Flickr

Nos cheveux et notre peau contiennent de la mélanine, un polymère pigmenté qui sert de protection contre les rayons ultraviolets (UV) du soleil.

La mélanine est responsable de l’absorption et de la diffusion de ces rayons, mais en cas d’exposition prolongée, celle-ci se dégrade.

Nos cellules cutanées réagissent aux rayons UV, chose qui conduit le corps à produire une hormone qui se lie aux cellules productrices de mélanine. Ceci déclenche l’assombrissement de la peau à mesure qu’elle se disperse, en allant de sa couche inférieure à sa couche supérieure, d’où le bronzage.

Dans le cas de nos cheveux, puisque les cellules y sont inactives, la nouvelle mélanine n’est pas produite une fois que celle déjà présente est épuisée. Ainsi, les cheveux deviennent plus clairs sous le soleil et le restent jusqu’à ce qu’ils soient coupés et que de nouvelles mèches se développent à la place des fibres endommagées.

3 – Pourquoi ne reconnaissons-nous pas notre propre voix dans un enregistrement

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
Public Domain/Max Pixel

Lorsque nous entendons d’autres personnes parler, les ondes sonores se propagent dans l’air et font vibrer nos tympans. La même chose se produit quand nous entendons notre propre voix, à laquelle s’ajoutent les vibrations de nos cordes vocales. Pour nous, ces vibrations sont une deuxième source de son. Ainsi, en parlant, nous entendons une combinaison de ces deux sons.

Mais quand nous écoutons un enregistrement de notre voix, la seule chose que nous entendons est le stimulus externe et non les vibrations des cordes vocales qui rendent notre voix très différente, presque méconnaissable, car nous ne sommes pas habitués à l’entendre tel qu’elle se présente là.

Une étude a fait ressortir qu’à l’écoute de leurs enregistrements, seuls 38 % des volontaires ont été en mesure d’identifier immédiatement leur propre voix.

2 – Pourquoi les ongles de nos mains poussent-ils plus vite que ceux des orteils

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
Cíntia Regina/Flickr

Il a été prouvé que les ongles de nos mains poussent 2 à 3 fois plus vite que ceux des orteils, bien qu’il y ait beaucoup de similitudes entre eux.

Effectivement, les deux possèdent une matrice distale [située au-dessous de la cuticule] à partir de laquelle les nouveaux ongles poussent. Cette dernière contient des cellules épithéliales qui s’éteignent avec le temps et laissent derrière elles de la kératine.

Une enzyme clé appelée « transglutaminase » est mélangée à cette kératine et à d’autres protéines et graisses qui deviennent ensuite un ongle durci. Néanmoins, les modèles de croissance des ongles des orteils et ceux des doigts restent différents.

La croissance des ongles de pieds est plus lente et cela s’explique par le fait que le flux sanguin qui atteint les pieds est moindre par rapport à celui qui irrigue les mains. Ceci répand moins d’oxygène et de nutriments pour la croissance de nouvelles cellules dans la matrice distale des ongles des pieds.

Aussi, nous avons tendance à nous couvrir les pieds par le port de chaussettes et chaussures, ce qui réduit la circulation sanguine.

Une autre théorie explique que les ongles des mains subissent plus de traumatismes que ceux des pieds, car celles-ci sont plus sollicitées dans l’exécution des tâches au quotidien.

Le traumatisme provoqué entraîne une augmentation de la croissance des cellules épithéliales, ce qui engage naturellement une plus grande croissance.

1 – Pourquoi une bougie ne produit-elle pas autant de fumée lorsqu’elle brûle, qu’une fois éteinte

10 choses intéressantes qu'on ne nous explique pas tous les jours - internet, insolite, education - voix, Verre, teinte, soleil, shampoing, plastique, photos, ongles, odeur, mousse, images, hommes, herbe, fumée, flamme, femmes, eau, couleur, cire, cheveux, chaleur, Bronzage, bouteilles, bougies, boissons, 10 ans
Public Domain/Pixnio

Une bougie se compose de deux parties bien distinctes : la cire et la mèche.

La mèche est un filament qui se détache du corps et qui sert à allumer la bougie. La cire quant à elle représente le combustible qui brûle en produisant de la lumière grâce à l’action capillaire de la mèche.

Lorsque la bougie brûle, nous ne voyons pas de fumée en sortir. Quand nous la soufflons, nous ne voyons pas de la fumée là aussi, mais de la paraffine vaporisée qui agit comme carburant. Et contrairement à ce que l’on croit, la cire ne fond pas, elle se vaporise également.

Quand nous éteignons une bougie, il reste encore de la chaleur, due à la combustion, dans la mèche. Celle-ci continue à vaporiser la cire. Mais comme il n’y a plus de flamme, elle ne brûle pas correctement et se condense dans l’air, plus froid, qui entoure la mèche, formant de ce fait la fumée qui ne cesse d’être qu’après quelques secondes.