Il est assez courant que les chaussures soient légèrement courbées vers le haut, pour former ce que l’on appelle le ressort de pointe. Beaucoup ne comprennent pas vraiment l’intérêt de porter ce genre de souliers, si ce n’est leur confort.

Publicité

L’anthropologue Nicholas Holowka, de l’Université de Buffalo, a toutefois émis quelques réserves concernant ce petit avantage. Il considère que cela risque d’occasionner quelques désagréments en contrepartie.

En effet, selon une nouvelle étude, les ressorts des orteils nuisent terriblement aux muscles du pied, sur le long terme — car ceux-ci n’ont plus de raison de fournir les mêmes efforts — et augmentent ainsi le risque de blessure.

Publicité

Plus concrètement, lorsque nous marchons, nous avons besoin de faire travailler nos articulations métatarsophalangiennes pour une meilleure rigidité du pied. Or cela n’est pas possible avec le ressort d’orteil. Cette réalité a été observée lors d’une expérience menée sur 13 volontaires qui ont accepté de marcher sur un tapis roulant avec 4 types de sandales aux orteils remontés, et pieds nus pour d’autres.

La puissance déployée pour faire chaque pas était mesurée à l’aide de plaques implantées dans le tapis, et les participants étaient filmés avec une caméra infrarouge. Les scientifiques ont constaté que la poussée du pied vers le sol était toujours faible lorsque les orteils étaient courbés vers le haut, réduisant ainsi les efforts fournis pour avancer. Par conséquent, les répercussions seront beaucoup plus importantes au fil du temps, d’après Holowka.

Public Domain/Pxfuel

L’un de ces effets, selon lui, serait une incapacité des muscles à maintenir les autres tissus comme le fascia plantaire à l’abri des traumatismes pouvant aller jusqu’à une fasciite plantaire. Cette dernière, touchant près de 2 millions d’Américains par an — surtout des coureurs — est reconnaissable par une inflammation du tissu de l’aponévrose plantaire sur le fond des pieds, ainsi que des maux de talons et d’arcades.

Publicité

Malheureusement, cela ne s’arrête pas là. Une recherche a récemment révélé que le port constant de chaussures modernes pouvait engendrer un affaissement de la voûte plantaire.

D’autres travaux cependant, ont établi que les chaussures minimales sans beaucoup d’amorti, et ne disposant pas de soutien de la voûte plantaire ou de ressorts aux orteils, étaient nettement plus salutaires pour les muscles du pied et les arches que les autres dites contemporaines.

Néanmoins, on ne devrait pas se mettre dans l’idée de courir pieds nus, car ceci est au moins aussi nocif pour le mollet et le talon d’Achille. Alternativement, il serait plus approprié de se reconvertir subtilement et graduellement aux chaussures minimales, avant de subir des dommages irréparables. 

Publicité

Le fait de concevoir des godasses qui empêchent nos pieds de faire les mouvements pour lesquels ils ont été destinés revient carrément à contrarier la nature, et cela n’a rien de bon !


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>