Le lait de vache est sans doute le meilleur du point de vue nutritionnel, mais certaines personnes ont tendance à lui préférer d’autres aliments. Il est vrai que le soja semble posséder des qualités qui en ferait une bonne alternative, d’autant plus que les autres substituts sont moins riches en matière grasse, en protéines et en calcium. Cependant, le choix n’est pas aussi simple ; il requiert une étude attentive des propriétés de chaque « candidat » potentiel, avant de les départager.

Tout le monde le sait : le lait laitier procure le calcium, les protéines, l’iode, le phosphore, le zinc et toutes les vitamines dont nous avons besoin pour rester en bonne santé. De plus, il est réputé pour renforcer le muscle cardiaque et offre la source de calcium la plus facile à absorber et à utiliser.

Toutefois, vous pouvez retrouver tous ces nutriments dans d’autres aliments de votre cuisine.

Le soja est la solution pour toute personne à la recherche d’option sans produits laitiers. Alors, à moins d’être allergique au soja, vous êtes à la bonne adresse. Décrit par plusieurs études comme étant un parfait remplaçant du lait de vache, cette boisson contient des protéines végétales, des glucides, de la vitamine B et elle est enrichie en calcium, facile à absorber. Elle contient également des phytoestrogènes connus pour leur action préventive de certains cancers, à condition de ne pas en abuser.

Lait d’amande.
Mike Mozart/Flickr

Si vous optez pour le lait d’amande, vous devrez vous assurer d’obtenir les nutriments nécessaires dans votre alimentation quotidienne, car cette alternative n’a que des protéines végétales et quelques sucres ajoutés à vous proposer. Cela signifie que vous devrez rechercher le calcium et les protéines ailleurs. Mais elle peut tout de même être une bonne issue de secours pour les personnes intolérantes au lait et au soja.

Mais si vous ne supportez pas les noix, l’avoine peut aussi vous aider. Avec beaucoup de fibres, de vitamine E, de folate et de riboflavine, ce lait faible en gras et naturellement sucré, vous conviendrait peut-être, mais il est fortement déconseillé aux diabétiques, et aux personnes qui mangent sans gluten. Pauvre en protéines et en calcium, il n’est pas indiqué pour les jeunes enfants en pleine croissance.

Lait d’avoine.
Jacqueline/Flickr

Le lait de coco n’est pas très différent des boissons aux noix. Il est faible en protéines, en glucides et en calcium et ne contient que des graisses saturées. C’est pourquoi il ne peut agir comme un vrai lait.

Si vous êtes tenté par une boisson de riz, sachez que celle-ci est très riche en glucides et en sucres et ne peut en aucun cas convenir aux personnes atteintes de diabète. Par ailleurs, le lait de riz est obligatoirement enrichi en calcium et ne contient que de faibles quantités de protéines ; ce qui n’en fait pas une bonne option pour les plus petits. La bonne nouvelle c’est que ce substitut provoque rarement des intolérances.

Il paraît certain que la sélection de l’aliment à base de plantes le plus susceptible de prendre la place du lait de vache doit impérativement privilégier les marques enrichies et sans sucres ajoutés, pour répondre à vos besoins et particularités nutritionnels, mais aussi à vos goûts personnels et votre mode alimentaire.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>