Voici pourquoi on trouve ces trous dans les fenêtres des avions


Voici pourquoi on trouve ces trous dans les fenêtres des avions - technologie - voyages, Vitre, théories, respiration, recherches, Pression atmosphérique, Pression, Observations, Hypoxie, études, Esthétique, avion, Aviation, Atmosphère terrestre, Air
Ruifo, Flickr

Si vous avez un bon sens de l’observation, vous êtes susceptible de remarquer des choses que la plupart des gens peuvent voir sans y prêter attention. Par exemple, si vous avez souvent pris l’avion, vous avez certainement remarqué l’existence de petits trous au niveau de ses hublots. On pourrait croire que ceux-ci sont là par hasard ou qu’ils sont présents pour le côté « esthétique » de la chose, mais d’après l’administration fédérale de l’aviation (FAA), on est loin de penser juste…

Pourquoi ils sont là

Tout le monde sait que la pression atmosphérique n’est pas la même à la surface de la Terre et à plusieurs kilomètres d’altitude. Celle-ci varie selon la hauteur et ses valeurs ont une importance capitale puisque la respiration en dépend. C’est pourquoi les cabines d’avion doivent être maintenues sous pression afin de vous permettre de respirer correctement et de ne pas vous évanouir lorsque vous êtes à plus de 11 000 mètres d’altitude au-dessus de la mer.

Pour que la pression soit maintenue constante à l’intérieur de l’appareil, il ne doit absolument pas avoir d’orifices qui permettent le passage de l’air donc les trous minuscules que vous apercevez au niveau des fenêtres ne laissent certainement pas l’air entrer ou sortir de la cabine.

Un pilote nommé Mark Vanhoenacker de British Airways explique, dans un article publié dans le magazine Slate, ce que représentent ces trous minuscules. Il s’agit en fait de petites vannes coincées entre deux panneaux en acrylique, ce qui signifie qu’un hublot est en réalité constitué de trois volets. Le premier étant celui que l’on peut toucher depuis notre siège, appelé volet scratch, puis il y a la vitre centrale où se trouve la petite vanne, et enfin le troisième volet ou vitre extérieure qui est la vitre la plus importante, car c’est la première barrière au contact de la pression atmosphérique

Voici pourquoi on trouve ces trous dans les fenêtres des avions - technologie - voyages, Vitre, théories, respiration, recherches, Pression atmosphérique, Pression, Observations, Hypoxie, études, Esthétique, avion, Aviation, Atmosphère terrestre, Air
Peter Burge, Flickr

Le rôle des petits trous présents dans les vitres centrales

Pour que la respiration des passagers soit possible, la cabine d’avion doit imiter la pression qu’ils ont l’habitude de ressentir sur terre afin qu’ils ne souffrent pas d’hypoxie. En effet, plus on monte en altitude et moins l’air contient d’oxygène. Sa pression passe de 1 kg/cm² à la surface de la mer, à 0,2 kg/cm² lorsqu’on est à plus de 11 000 mètres d’altitude, ce qui rendrait la respiration impossible si la cabine d’avion échangeait de l’air avec l’extérieur.

Le gradient de pression qui existe entre l’intérieur et l’extérieur de l’avion fait que l’air emprisonné à l’intérieur tende à essayer d’en sortir pour créer un équilibre et c’est là que le petit trou de la vitre centrale entre en jeu. Celui-ci réduit justement la pression sur la vitre centrale, de sorte que toute la force de la pression de la cabine retombe sur la vitre extérieure. Autrement dit, la petite vanne permet un certain équilibre de pression entre l’intérieur de la cabine et l’espace qu’il y a entre les vitres.

Ainsi, dans le cas où la vitre extérieure est brisée, c’est la vitre centrale qui prend le relai pour vous protéger du manque d’oxygène et de pression à l’extérieur. Les petites vannes présentes dans les fenêtres assurent donc votre sécurité et permettent également d’empêcher les vitres de s’embuer à cause de la différence de température qu’il y a entre l’intérieur et l’extérieur de l’avion.