On peut maintenant repérer un gouffre avant même qu’il ne se forme


On peut maintenant repérer un gouffre avant même qu'il ne se forme - nature - Sel alimentaire, séisme, science, Risque, Progrès technique, prévention, phénomène, Pesanteur, nature, Mine (gisement), Microgravité, Grotte, Gouffre, géologie, expert, eau, Cavité souterraine, Catastrophe naturelle, Carrière (géologie), Calcaire
Scott Ehardt, Wikipedia Commons

Les catastrophes naturelles sont pour la plupart imprévisibles et difficilement évitables. Si de nombreux progrès ont été faits dans ce sens, beaucoup reste à faire pour prévenir les conséquences souvent désastreuses d’un tremblement de terre ou encore un typhon.

Loin d’avoir un aussi grand impact, mais tout aussi impressionnants, les gouffres sont l’un des phénomènes naturels qui laissent les scientifiques perplexes. Heureusement, une nouvelle méthode a vu le jour et semble être fonctionnelle pour la prévention d’une éventuelle formation de gouffre.

Une origine naturelle

Malheur et non pas malchance, aiment insister les experts. Selon eux, il n’y a rien de surprenant dans la formation de ces trous capables d’engloutir tout et n’importe quoi. Il est même possible de les prédire quelques mois et même quelques années auparavant. Pouvant être profonds d’une dizaine de mètres et même au-delà, les gouffres ont plusieurs origines.

Un gouffre peut être associé avec une formation purement naturelle. Mais dans la grande majorité des cas une histoire industrielle, et précisément minière, de la zone touchée est incriminée. Comme vous auriez pu le deviner, la clé réside dans l’étude géologique des roches qui forment les cavités souterraines.

Pour un géologue, parler de roches renvoi directement à un autre élément capital aussi bien pour la vie que pour le monde inerte : l’eau. En effet, le calcaire est particulièrement vulnérable à l’eau et avec le temps, sa dissolution laisse place à d’impressionnantes grottes souterraines en réseau appelé Karst. Ce dernier est totalement susceptible de s’effondrer en réponse à la force gravitationnelle terrestre, créant ainsi d’énormes dépressions de terrain impossibles à contrer.

On peut maintenant repérer un gouffre avant même qu'il ne se forme - nature - Sel alimentaire, séisme, science, Risque, Progrès technique, prévention, phénomène, Pesanteur, nature, Mine (gisement), Microgravité, Grotte, Gouffre, géologie, expert, eau, Cavité souterraine, Catastrophe naturelle, Carrière (géologie), Calcaire
JYB Devot, Wikipedia Commons

Une technique indispensable

Les anciennes mines très mal cartographiées et renseignées, comme celles qui se spécialisaient dans l’extraction du charbon, du sel et du cuivre, ont également leur part de responsabilité. Lorsqu’un changement dans les courants souterrains se passe, ou plus vraisemblablement, lors des fortes averses, il devient parfaitement possible que la terre se creuse et laisse apparaître un vide béant, sans que personne ne puisse réagir.

C’est justement de là qu’est venue l’idée des études de la microgravité. Il s’agit d’un ensemble de techniques particulièrement sensibles qui visent à mesurer la gravité de la Terre à très haute précision. Elle est utilisable pour détecter la présence de cavités ainsi que celle de zones partiellement denses. Ces paramètres sont plus qu’utiles pour cerner une zone potentiellement à risque et ainsi éviter d’y faire toute sorte de construction.

Une variété de cette technique, plus performante et innovante, est l’étude de la microgravité de façon répétée en système 4D à intervalles de temps. C’est notamment intéressant pour pouvoir suivre l’état d’une portion de terrain sur plusieurs années en vue d’une exploitation.

Toutes ces méthodes modernes et intelligentes sont de plus en plus utilisées dans des régions où le calcaire est très présent, telles que la Floride et plusieurs provinces chinoises.

Aussi, l’Angleterre, de plus en plus dense en population, se doit d’avoir recours à une telle technique pour éviter de loger des gens dans des zones dangereuses, mais désormais évitables.