Si les dinosaures se sont éteints, il y a maintenant plus de 66 millions d’années (après avoir peuplé la Terre pendant près de 180 millions d’années), cela n’a pas empêché un petit groupe de scientifiques de l’Université de Kent du Royaume-Uni d’imaginer ce à quoi pouvait ressembler leur ADN.

Publicité
Publicité

Bien que tout ce qu’il nous reste aujourd’hui de l’époque du règne des dinosaures sont leurs squelettes, l’équipe de chercheurs a su nous replonger en plein cœur de l’Ère Mésozoïque avec un réalisme sans pareil…

Un travail de longue haleine

Pour pouvoir recréer l’ADN des dinosaures, les scientifiques anglais de l’Université de Kent se sont basés sur le patrimoine génétique de leurs descendants directs, à savoir les oiseaux, mais également les tortues.

Publicité

À partir des données de leur étude biologique et cytogénétique, ils ont réussi à définir quels chromosomes étaient présents dans le génome de ces ovipares géants qui ont bercé notre enfance.

Il s’est avéré que les dinosaures n’avaient pas moins de 40 paires de chromosomes différentes à leur actif, contrairement à nous autres humains qui n’en possèdent que 23.

Publicité

À savoir que c’est ce même nombre important de paires qui a permis à la multitude d’espèces d’oiseaux que nous connaissons actuellement d’exister.

D’ailleurs, Darren Griffin, le Professeur qui a dirigé l’étude déclare à ce sujet : « Nous pensons que cela génère des variations. Avoir beaucoup de chromosomes permet aux dinosaures de mélanger leurs gènes beaucoup plus que d’autres types d’animaux. Ce mélange signifie que les dinosaures peuvent évoluer plus vite et ainsi survivre tant que la planète change. »

Voici à quoi pourrait ressembler vraiment l'ADN des dinosaures - sciences-et-technologies, insolite, genetique - Tyrannosaurus, Tortue, science, Poulet, Patrimoine génétique, Oviparité, Œuf (biologie), Mésozoïque, Génome, Gène, Extinction des espèces, Évolution (biologie), embryon, Dinosaure, Cytogénétique, chromosome, Cellule (biologie), Biologie, Autruche
Richard Perry, Flickr

Quand l’évolution s’en mêle

L’étude, en plus de donner une idée précise sur l’ADN des dinosaures, a également donné lieu à des découvertes intéressantes : si nous avions toujours pensé que les oiseaux n’étaient que des descendants des dinosaures, il s’avère que la réalité est encore plus impressionnante : « Les preuves fossiles et maintenant nos preuves renforcent l’idée que plutôt que les oiseaux et les dinosaures sont des parents éloignés, ils ne font qu’un. Les oiseaux qui nous entourent aujourd’hui sont des dinosaures » déclare la Doctoresse Rebecca O’Connor qui a participé au projet de recherche.

Publicité
Publicité

Autre fait étonnant, au regard des résultats des recherches qu’ils ont menées, les scientifiques sont intimement persuadés que s’ils avaient eu la chance de pouvoir recréer un chromosome à partir d’un dinosaure de type T-rex par exemple, l’œuf aurait très certainement ressemblé à celui d’une autruche ou d’un poulet.

Cette étude, qui a effrayé de nombreuses personnes en les laissant croire que nous serions bientôt envahis de dinosaures féroces et sanguinaires, reste tout à fait théorique : « Même si vous pouviez obtenir un ADN de dinosaure intact, puis recréer les conditions précises à la fois dans la cellule et dans l’œuf, générer un embryon d’animal éteint il ya des dizaines de millions d’années serait impossible » certifie le Professeur Griffin.


Partagez l'article

Publicité

Send this to a friend