fbpx

Un seul mot suffit à convaincre les autres humains que vous n’êtes pas un robot


Un seul mot suffit à convaincre les autres humains que vous n'êtes pas un robot - sciences-et-technologies, psychologie, experiences - technologie, Sens (physiologie), science, robot, Réalité, psychologie, Pensée, Mot, Monde (univers), Massachusetts Institute of Technology, Individu, humanité, expert, expérience, Évolution (biologie), être humain, empathie, émotion, Défécation, Compassion, Chercheur, caca, Arabie saoudite, amour, âme
ITU/R.Farrell, Wikipédia

Dans un monde où la technologie est une science en perpétuelle évolution, force est de constater que l’arrivée des robots parmi nous ne relève plus de la fiction, mais bel et bien de la réalité.

D’ailleurs, nous sommes aujourd’hui à un tel stade de développement que les robots peuvent prétendre à la nationalité d’un pays, comme ce fût le cas du robot humanoïde Sophia, Saoudienne depuis l’année dernière.

Au regard de cette situation, certains chercheurs se sont penchés sur la question de savoir comment un être humain peut, en ne prononçant qu’un seul mot, se débrouiller pour prouver à une autre personne qu’il n’est pas un robot humanoïde.

Si cet exercice parait difficile, un terme bien précis et quelque peu inattendu semble pourtant faire l’unanimité…

Une étude ludique qui en dit long sur notre humanité

Pour mener à bien leur étude, John McCoy et Tomer Ullman, tous deux chercheurs au Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont demandé à pas moins de 1 089 personnes de choisir le mot qu’ils jugent le plus « humain » : d’après les résultats, 47 % des participants ont choisi un terme qui fait référence aux émotions, à la pensée et à la nourriture comme « amour », « humain », « âme », « s’il vous plait » ou encore « compassion », « empathie », « banane », « pizza »…

Après avoir regroupé les 428 mots qui sont le plus ressortis de cette première expérience en 10 catégories différentes (nourriture, émotions…), les deux scientifiques ont établi une liste ne comprenant que les 20 mots les plus cités de ces dernières.

Ces 20 mots ont alors été soumis à 2 405 autres personnes : ici, les Professeurs McCoy et Ullman leur ont demandé quel mot, selon eux, serait le plus susceptible de sortir de la bouche d’un être humain.

Contre toute attente, le terme qui décrit le plus notre humanité et qui nous différencie des robots n’est autre que « caca ». À l’inverse par contre, c’est sans surprise que le mot « robot » a été le moins choisi par les participants pour tenter de prouver notre humanité.

Un seul mot suffit à convaincre les autres humains que vous n'êtes pas un robot - sciences-et-technologies, psychologie, experiences - technologie, Sens (physiologie), science, robot, Réalité, psychologie, Pensée, Mot, Monde (univers), Massachusetts Institute of Technology, Individu, humanité, expert, expérience, Évolution (biologie), être humain, empathie, émotion, Défécation, Compassion, Chercheur, caca, Arabie saoudite, amour, âme
John McCoy, Tomer Ullman

L’explication psychologique selon les experts

Les chercheurs s’attendaient à ce que le mot qui se dégage le plus fasse forcément référence aux sentiments (« amour », « pitié », « compassion »…) : en effet, les robots n’ayant pas une âme, ils peuvent certes simuler des émotions, mais pas les ressentir en tant que tel.

« La plupart des mots ont du sens […], mais ils ne correspondent pas nécessairement à ceux que je prédisais à l’avance » avoue McCoy.

Pour expliquer ce résultat contrintuitif, les Professeurs en ont tout simplement déduit que les fonctions corporelles les plus taboues comme déféquer ou flatuler peuvent effectivement être une manière ingénieuse de se démarquer des robots humanoïdes.

Ainsi, le mot « caca » renvoie forcément à un certain malaise qui implique chez l’Homme une sorte de réaction émotionnelle intime et quelque peu dérangeante.

De même, ils rappellent que les mots qui se rapportent aux émotions, même s’ils ne peuvent être compris que par des humains, restent cependant très généraux et ne les définissent pas réellement, contrairement au mot « caca » qui lui par contre se veut nettement plus imagé, perceptible et imaginé.