On nous a toujours dit que pour rester en bonne santé, il fallait éviter de manger trop de sucreries. Nous savons bien que ces aliments sont mauvais pour les dents et qu’ils peuvent entraîner l’obésité ou le diabète, mais ce n’est pas tout.

Publicité

La réglisse noire, par exemple, s’est avérée être un produit plus dangereux que ce que nous pensions. Une nouvelle étude a montré que ce bonbon contient une substance qui peut devenir toxique si elle est consommée sans modération. C’est probablement ce qui est arrivé à cet homme du Massachusetts, décédé après une « overdose » de réglisse noire.

La victime, âgée de 54 ans, était un fan de toute sorte de friandises et s’était récemment mise à la réglisse noire après avoir laissé tomber les confiseries aromatisées aux fruits. D’après ses proches, il ne se nourrissait que de bonbons mous pendant les semaines qui ont précédé sa mort ; ce qui reviendrait à finir 2 gros paquets par jour.

Publicité

Selon le New England Journal of Medicine, paru le mercredi 23 septembre, le quinquagénaire avait perdu connaissance dans un fast-food, après des difficultés respiratoires et des tremblements.

Souffrant d’un grave problème cardiaque appelé fibrillation ventriculaire, les médecins l’ont réanimé, sur place, pour un court instant puis l’ont transporté à l’hôpital.

Bonbons à la réglisse.
Annillart/Pixabay

La FDA (Food and Drug Administration) met en garde contre les effets très nocifs de la glycyrrhizine, dérivée de la racine de réglisse et principale composante de cette douceur. Cette dernière peut, à de fortes doses, diminuer le taux de potassium dans le corps. Cela est susceptible de provoquer une hypertension artérielle et des troubles cardiaques très sérieux, comme cela a été le cas pour cet américain qui n’a pas pu survivre malgré les tentatives du personnel soignant pour le sauver.

Publicité

Cet incident devrait nous interpeler sur les risques d’une consommation abusive de réglisse noire surtout pour les plus de 40 ans, pouvant mener à la mort, dans les pires des cas.

Live Science a relaté l’expérience d’un Canadien de 48 ans chez qui le thé à la réglisse a causé, l’an dernier, des ennuis de santé similaires. Cette infusion n’a pas tué le patient, mais lui a tout de même fait quelques frayeurs.

La FDA a mis en place une règlementation très stricte quant aux taux de glycyrrhizine autorisés dans les produits alimentaires, mais il ne coûte rien de rester prudent et de réguler notre consommation de réglisse noire.

Publicité

Alternativement, on peut aussi se rabattre sur des substituts sans glycyrrhizine, mais qui ont la saveur de la réglisse, grâce à l’huile d’anis qui donne l’impression d’en manger.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>