Habituellement calme et paisible, une plage de la côte ouest française, dans le Finistère, s’est vue interdite à la baignade à cause d’un fauteur de troubles quelque peu particulier et on ne peut plus inhabituel : un dauphin nommé Zafar.

Publicité

Celui qui a longtemps épaté les baigneurs de la plage de Landévennec a subitement changé de comportement, laissant les touristes et les autorités locales sans voix face à cet animal de nature pourtant sociable et attentionné…

Un comportement qui a terrorisé les touristes

Alors qu’il a passé tout l’été 2018 à amuser petits et grands avec ses sauts, permettant même à ceux qui le souhaitent de se tenir à sa nageoire dorsale pendant qu’il nage, Zafar le dauphin est brutalement devenu violent, agressant alors ses victimes sexuellement.

Publicité

C’est ainsi que du jour au lendemain, l’animal marin de 3 mètres de long, visiblement en chaleur, s’est attaqué à quelques vacanciers, essayant désespérément de se frotter à leurs kayaks ou bateaux.

Si cela peut faire sourire de prime abord, Zafar a également mis en danger la vie de deux femmes et un homme : tandis qu’elle essayait de rejoindre le rivage, une femme s’est retrouvée nez à nez avec le dauphin, sexe en érection, qui tentait de s’approcher d’elle tout en l’empêchant, de force, de regagner la terre ferme.

Un bateau de sécurité a dû être envoyé pour la sortir de cette situation aussi inattendue que traumatisante.

Publicité

La seconde femme quant à elle a reçu de violents coups de rostre (« nez ») de la part de Zafar qui essayait de l’éjecter hors de l’eau.

Aussi, un kayakiste s’est plaint de l’animal, lorsque ce dernier lui a bondi sur la tête après s’être vigoureusement frotté à son canot.

Pour assurer la sécurité au sein de ses plages, le Maire de Landévennec, Roger Lars, a pris un arrêté municipal pour interdire la baignade chaque fois que le dauphin se trouve à proximité.

Publicité
Bernard Spragg. NZ, Flickr

Un phénomène connu des scientifiques

Jugé sévère et alarmiste, l’arrêté municipal en question n’est pas forcément au goût de tout le monde : c’est le cas d’Erwan Le Cornec, un avocat français qui a déposé un recours, estimant que « le maire veut faire passer un dauphin pour une bête presque féroce, totalement imprévisible, susceptible de noyer les gens ».

Il faut savoir que ce comportement, aussi violent soit-il, est tout à fait normal de la part d’un dauphin comme Zafar.

À ce propos, la chercheuse Elizabeth Hawkins du Dolphin Research Australia explique qu’un dauphin « veut, a besoin, aspire au contact social des cohortes » et que si ses besoins ne sont pas satisfaits, il « peut essayer différents comportements envers les humains pour tenter d’obtenir cet épanouissement social ».

Publicité

De ce fait, pour un mâle tel que Zafar, il est essentiel de comprendre que ces agressions ne sont en aucun cas de la violence gratuite de sa part, mais bien un moyen de combler ses besoins tant sociaux que sexuels : partant du principe que la plus grande majorité des animaux connaissent des périodes de reproduction et que leurs codes sociaux sont totalement différents des nôtres, l’attitude de Zafar est tout à fait normale pour un mammifère marin.

« Le dauphin mâle ne veut pas forcément porter atteinte aux nageurs, mais c’est un animal de plusieurs centaines de kilos qui essaie de satisfaire un besoin » rappelle le Professeur et Directeur de l’Institut hawaiien de Biologie Marine Lars Bedjer.

Publicité

Partagez l'article

>