Deux rescapés du tristement célèbre camp de concentration d’Auschwitz se sont retrouvés plus de 72 ans plus tard.

David Wisnia et Helen Spitzer surnommée « Zippi » ont tous les deux été déportés au camp d’Auschwitz dans lequel plus d’un million de juifs ont été assassinés par le monstre nazi.

Lorsqu’ils se sont rencontrés, Spitzer avait 25 ans et Wisnia à peine 17 ans. Malgré les restrictions et les dangers, les deux jeunes personnes ont pu tisser des liens et vivre une histoire d’amour, aussi singulière soit-elle.

David et Zippi faisaient partie des prisonniers du camp les plus chanceux étant donné qu’ils ont pu être épargnés du triste sort réservé aux autres déportés.

Ce qui leur a valu ce traitement de faveur n’est autre que les compétences dont ils disposaient. En effet, Zippi était une graphiste très douée et a été chargée par les soldats SS de mélanger les colorants et de peindre les rayures sur les uniformes des prisonniers.

Quant à David, il s’est d’abord occupé du transport des cadavres puis ses talents de chanteur ont été remarqués par les officiers allemands pour lesquels il animait des soirées assez souvent.

C’est grâce à ces privilèges exceptionnels que le couple pouvait se retrouver secrètement et bénéficier d’une certaine intimité. Il s’agit d’une situation très inhabituelle dans les camps de concentration de l’époque, notamment dans le camp d’Auschwitz qui figurait parmi les plus grands d’Europe.

C’est David qui a quitté le camp en premier. Il échappe à une mort certaine en s’enfuyant d’une marche de la mort après avoir asséné un coup de pelle à un soldat SS.

Un reportage BuzzFeed sur David Wasnia de 2017 où Wasnia raconte comment il s’est échappé du camp de concentration de Dachau.

Il s’est ensuite réfugié dans une grange jusqu’à ce qu’il soit trouvé par une troupe de l’armée américaine. Cette dernière a assuré sa protection en l’armant et en l’employant comme aide civil et traducteur.

Zippi a quitté le camp d’Auschwitz bien plus tard, elle aussi a échappé miraculeusement à la mort en rejoignant des Allemands qui fuyaient l’armée rouge. 

Tous deux sauvés de l’holocauste, Zippi et David comptaient se retrouver à Varsovie en 1945, mais le jeune homme a préféré se rendre aux USA pour faire sa vie là-bas. Il avait déclaré qu’il était devenu un citoyen américain à 110%.

Les deux rescapés ont ainsi mené leur vie chacun de son côté. David, après avoir perdu toute sa famille proche dans la Shoah, s’est installé à New York chez son oncle. Zippi est devenue madame Tichauer et a consacré sa vie à des causes humanitaires.

Son mari et elle ont résidé dans plusieurs pays comme l’Australie, l’Indonésie, la Bolivie ou le Pérou et ont fini par s’installer à New York.

En 2016, une connaissance commune de l’ancien couple a appris à David que Zippi vivait à New York. Il a donc tenté de la contacter pour une éventuelle rencontre.

Après avoir essuyé un premier refus, David a finalement pu se rendre chez Zippi accompagné de ses petits enfants.

C’est ainsi que 72 ans après leur séparation, le couple a enfin pu se retrouver dans une ambiance joyeuse et émouvante à la fois.

Les retrouvailles ont duré deux heures. Il a réussi à lui demander si elle quelque chose à voir avec le fait qu’il avait réussi à survivre à Auschwitz pendant tout ce temps. Elle a levé sa main pour montrer cinq doigts. Avec un accent slovaque profond, elle lui déclare « Je t’ai sauvé cinq fois d’un mauvais convoi ».

Fatiguée et très malade, Zippi a écarquillé ses yeux en voyant son amour de jeunesse. Les retrouvailles ont été à la hauteur de l’amour qu’ils avaient partagé dans des circonstances effroyables.

Aujourd’hui âgé de 93 ans, David Wisnia vit en Pennsylvanie. Il a publié ses mémoires en 2015. Zippi est décédée en 2018 à l’âge de 100 ans.


Partagez l'article

>