fbpx

Pourquoi prendre de l’eau gazeuse n’est vraiment pas une bonne idée


Pourquoi prendre de l'eau gazeuse n'est vraiment pas une bonne idée - sante-et-medecine, boissons - santé, régime alimentaire, nourriture, maladies, gza, eau pétillante, désavantages, boissons, Biologie, avantages, aliments, alimentation
Voltamax/ Pixabay

Substitut par excellence aux sodas tant appréciés, l’eau gazeuse semble être le compromis parfait lorsque l’on souhaite perdre du poids, mais que l’on veut éviter cette impression de privation et de frustration.

Souvent décrite comme étant une boisson particulièrement bonne pour la santé, elle est effectivement une source incontestable de minéraux essentiels et facilite grandement la digestion après un repas copieux grâce à sa concentration en bicarbonate de soude.

Pourtant, au-delà de ces quelques avantages, les experts de la santé nous mettent vivement en garde contre l’eau gazeuse, car d’après leurs analyses, sa consommation n’aurait rien de bon pour notre organisme…

Une boisson qui fait plus de mal que de bien

Si vous avez pris l’habitude de vous désaltérer en buvant de l’eau pétillante dans le cadre d’un régime, vous devriez songer à arrêter rapidement.

En effet, d’après les conclusions d’une étude menée en 2017 par des chercheurs de l’Université de Birzeit en Cisjordanie, il s’avère que cette boisson favorise la prise de poids, et pour cause.

Il faut savoir que le gaz contenu à l’intérieur n’est autre que du dioxyde de carbone, qui, une fois ingéré, va demander à notre corps d’augmenter sa production de ghréline, une hormone digestive en grande partie produite par notre estomac et qui n’est autre que celle qui nous informe que nous avons faim.

Divisés en deux groupes bien distincts et suivis pendant plus d’un an, la moitié des participants avait pour obligation de boire de l’eau plate à jeun, tandis que l’autre moitié devait s’abreuver d’eau gazeuse.

A la fin de l’étude, les scientifiques ont décelé un taux de ghréline 6 fois plus élevé chez les buveurs d’eau pétillante que chez les autres.

« Les résultats de l’étude impliquent que le dioxyde de carbone dans les boissons non alcoolisées joue un rôle majeur dans l’induction du gain de poids et l’apparition de l’obésité via la libération de ghréline et la stimulation de la réponse de la faim » déclare le Professeur de biochimie et auteur principal des recherches Johnny Stiban.

Pourquoi prendre de l'eau gazeuse n'est vraiment pas une bonne idée - sante-et-medecine, boissons - santé, régime alimentaire, nourriture, maladies, gza, eau pétillante, désavantages, boissons, Biologie, avantages, aliments, alimentation
Olivier_1954/Flickr

Des inconvénients largement prouvés

Malheureusement, il existe d’autres désavantages à boire de l’eau pétillante et encore une fois, c’est sa très forte teneur en dioxyde de carbone, donc en gaz, qui en est responsable.

Dentiste exerçant depuis plus de 20 ans à Londres, le Docteur Adam Thorne rappelle que contrairement à l’eau plate, l’acidité de l’eau gazeuse est tellement importante qu’elle attaque directement la couche protectrice de nos dents.

Pire encore, contrairement à ce que nous pouvons penser, elle est encore plus dangereuse pour notre santé bucco-dentaire que ne peut l’être le vin, voire le vinaigre.

« La plupart des gens ne savent pas que l’eau gazeuse est extrêmement acide, avec un pH 3 sur l’échelle de l’acidité. Les bulles érodent l’émail de vos dents, et avec le temps, cela provoque des douleurs, des fissures et un jaunissement » explique-t-il.

En outre, il affirme avoir remarqué un très net redoublement de consultations cette dernière décennie, notamment à cause de la consommation accrue de boissons acides telles que les smoothies, les sodas, les jus, le café, mais également l’eau gazeuse.

« Elles sont toutes très acides et attaquent vos dents. Chaque fois que vous en consommez, il faut trois heures à l’émail de vos dents pour s’en remettre. Mais si vous en sirotez toute la journée, vos dents n’ont aucune chance et sont constamment attaquées par ces acides » prévient le Docteur Thorne.