Il existe des lois absurdes et incompréhensibles partout à travers le monde. L’une d’elles est connue pour interdire les « Kinder Surprise » aux États-Unis. Et tout naturellement, on ne peut que se demander : « pourquoi ? ».

Publicité

Ces délicieuses friandises en forme de coquilles d’œufs en chocolat (aux noisettes et au lait) avec à l’intérieur un récipient en plastique contenant un jouet (qui doit généralement être assemblé) sont pourtant fabriquées par la même entreprise italienne Ferrero qui est à la charge du Nutella dont les Américains raffolent tant.

Ceci n’empêche effectivement pas que depuis les années 30, l’interdiction soit posée, et ce en raison d’une loi ancienne qui considère que ce produit Kinder enfreint les réglementations de la Consumer Product Safety Commission (CPSC) et de la Food and Drug Administration (FDA) soulignant que tout aliment contenant un « objet non nutritif incorporé » est strictement illégal.

Publicité

Cela est dû au fait que les petites pièces présentent un risque d’étouffement pour les enfants, bien que Kinder garde l’avertissement que les jouets « ne conviennent pas aux enfants de moins de trois ans, en raison de la présence de petites pièces. »

Un porte-parole de Ferrero rapporte que : « La sécurité de ses consommateurs, en particulier des enfants, est et a toujours été la priorité numéro un de Ferrero. Ferrero est absolument déterminé à fournir les produits les plus sûrs possible, de la conception à la production, en allant au-delà des exigences réglementaires ».

Wikipedia Commons

Déjà en 2011, les douanes et la protection des frontières des États-Unis ont saisi plus de 60 000 œufs Kinder. Un porte-parole a déclaré qu’« En travaillant ensemble au Centre de ciblage et d’analyse de la sécurité des importations dans le commerce, ces agences partenaires sont en mesure de coordonner et de rationaliser les efforts du gouvernement fédéral visant à résoudre les problèmes de sécurité des importations, notamment l’importation illégale d’œufs Kinder ».

Publicité

Cependant, en mai 2017, le produit « Kinder Joy » de Ferrero est devenu disponible aux États-Unis, le chocolat et le jouet en plastique étant séparés. Et celui-ci a été lancé initialement en Italie en 2001 et est arrivé au Royaume-Uni en décembre 2015.

L’affaire des Kinder Surprise a été soulevée par l’animateur de télévision britannique Piers Morgan lors d’une discussion avec un activiste américain dans son émission du 13 juin 2016 et du 3 octobre 2017. Morgan a utilisé cet exemple pour montrer à quel point il est ridicule que les œufs soient interdits partout en Amérique tandis qu’il est relativement facile de se rendre dans un magasin et d’acheter une arme.

Une loi similaire a été adoptée au Chili en 2013, interdisant les publicités destinées aux enfants utilisant un cadeau pour encourager l’achat.

Publicité

Puis, en 2016, une nouvelle loi sur l’étiquetage des denrées alimentaires a obligé les producteurs de produits alimentaires à inclure des étiquettes avertissant les clients de tout produit riche en sucre, en graisses saturées, en sodium et en calories.

Cette loi interdit aux produits portant ces étiquettes d’utiliser des jouets pour promouvoir leurs ventes, ce qui inclut Kinder Surprise, ils ont donc été interdits depuis.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>