Le clignement des yeux est un réflexe inné qui a pour but d’humidifier les yeux, et de ce fait éviter la sècheresse oculaire. Ces mouvements servent en effet à déposer sur la surface de l’œil une fine couche de larmes, appelée « film lacrymal ».

Publicité

Jusqu’à 6 mois, pourtant, les bébés ne clignent que très peu des yeux : deux à trois fois par minute en moyenne, contre douze à vingt fois chez l’adulte, ce qui leur donne parfois une tête figée et étrange…

Plusieurs hypothèses pourraient expliquer ce phénomène.

Tout est question de dopamine

Selon une étude menée par Leigh F. Bacher, spécialiste de la question et de la psychologie du développement chez l’enfant — publiée dans la revue scientifique Optometry and Vision Science en 2011 — il y aurait une relation entre le taux de dopamine, un neurotransmetteur qui influe sur le comportement, et la fréquence des battements de cils.

Ainsi, les personnes atteintes de schizophrénie — qui présentent un taux très élevé de dopamine — clignent bien plus souvent des yeux que la normale. Inversement, celles qui souffrent de la maladie de Parkinson — altération neurologique dégénérative touchant les neurones dopaminergiques qui dégénèrent puis disparaissent progressivement — battent moins souvent des yeux, indique L. Bacher.

Le taux de clignement réduit chez les nouveau-nés est donc dû à un système dopaminergique sous-développé : ils n’ont pas encore le même taux de dopamine qu’un adulte en bonne santé.

Pour Bacher, on peut aussi expliquer ce fait par leur mode de vie. Ils passent la majorité de leur temps à dormir, leurs yeux ont moins besoin d’être lubrifiés.

Thiago Roland/Pxhere

De vrais petits curieux

Selon une autre théorie souvent entendue, outre le fait que leur système dopaminergique ne soit pas encore pleinement développé, les bébés veulent tellement découvrir tout et n’importe quoi, qu’ils préfèrent garder les yeux ouverts.

La vue des tout-petits étant moins bonne, ils auraient besoin de plus de concentration et battraient par conséquent moins des cils.

Cette idée est très prometteuse, car les adultes clignent eux aussi moins des yeux lorsqu’ils se concentrent sur quelque chose. Ceci est particulièrement visible dans l’état connu sous le nom de syndrome de vision informatique, où une visualisation régulière et continue des écrans d’ordinateur peut provoquer une sècheresse oculaire et une réduction des clignements des yeux.

« Lorsque vous êtes concentré, vous clignez moins des yeux. » déclare Bacher.

Aucune de ces hypothèses n’est à exclure aujourd’hui. La rareté des clignements des yeux chez les nouveau-nés résulte probablement de tous ces facteurs à la fois. Mais quelle qu’en soit la cause, pas d’inquiétude si Bébé n’abuse pas des effets de cils, cela est tout à fait normal.


Partagez l'article

>