Avoir une ligne svelte et un corps élancé est le rêve de tout individu soucieux de son apparence. Désormais, la minceur n’est plus seulement synonyme de beauté ; elle contribue également à rester en bonne santé. C’est pourquoi de nombreuses personnes s’attèlent à perdre du poids ; elles suivent un régime draconien, pratiquent une activité physique régulière, et sont toujours à l’affut de nouvelles astuces pour les aider à obtenir plus de résultats, en un minimum de temps.

Cependant, elles ont tendance à négliger un élément primordial, qui pourrait anéantir tous leurs efforts : le sommeil.

Bien dormir, c’est essentiel

Un adulte doit dormir de sept à neuf heures par nuit, et si cette durée n’est pas respectée, cela peut entraîner un excès de graisse, et donc retarder les effets d’un éventuel régime hypocalorique.

En effet, les nouvelles recherches ont démontré que le manque de sommeil augmente les niveaux de ghréline (hormone qui calme l’envie de manger), tout en diminuant la leptine (stimulant de l’appétit). Ces changements d’hormones, vous l’aurez compris, peuvent causer une prise de poids sur le long terme, et entraver toute restriction alimentaire.

Selon l’étude, la perte de sommeil influence directement notre perception des aliments et de la nourriture. C’est en fait lié à l’activation des zones du cerveau, impliquées dans la récompense. Cela survient chez les personnes n’ayant dormi que 4 heures par nuit, six fois de suite, et peut être à l’origine de comportements assez bizarres. Il s’agit notamment d’un penchant inhabituel pour le grignotage, ou pour les produits riches en glucides.

Wikipedia Commons

Par ailleurs, un mauvais sommeil peut amenuiser l’aptitude de notre corps à absorber le glucose, en modifiant la façon dont il répond à l’insuline. Bien entendu, si cela devait se reproduire trop souvent, cela augmenterait les risques d’obésité ou de diabète de type 2, d’autant plus qu’une seule nuit de ce genre peut déjà causer assez de dégâts.

Ainsi, l’accumulation de glucose transformé en acides gras et stocké sous forme de graisse se traduira plus tard par une prise de poids.

Bonne nouvelle !

Heureusement, il existe une solution pour atténuer les conséquences de la perte de sommeil ; l’exercice. Une seule séance a des bienfaits incroyablement réparateurs pour l’être humain qui souffre de ce problème.

Ce dernier a le mérite de baisser les niveaux de ghréline et d’augmenter ceux de peptide YY, hormone sécrétée par l’intestin et qui donne une impression de satiété. C’est sans doute pour cela que l’on mange moins après l’entraînement.

Public Domain/Pikrepo

De plus, le sport permet une réponse plus performante du corps à l’insuline et donc, un meilleur contrôle de la glycémie, car il agit contre l’impact négatif du manque de sommeil sur le métabolisme.

Si les experts se réjouissent de ces nouvelles données, ils savent toutefois qu’il reste encore beaucoup à faire pour en savoir plus sur l’intérêt de l’exercice physique pour les gens qui ont du mal à « faire leurs nuits ».

Quoi qu’il en soit, il n’y a aucun doute sur le fait que le sommeil est aussi un facteur clé pour toute personne qui veut mener une vie saine. C’est au moins aussi important qu’une hygiène nutritive et une bonne condition physique.


Partagez l'article

>