Grande mode du moment, les boissons gazeuses classiques sont de plus en plus troquées par des sodas sans sucre.

Publicité

Considérés comme largement moins sucrés, moins caloriques donc moins néfastes pour notre santé, nous n’hésitons donc pas à en consommer à volonté.

Pire encore, en partant du principe que les sodas sans sucre sont presque aussi sains que l’eau, nous avons même tendance à nous permettre quelques écarts dans notre alimentation.

Mais la question qui se pose est celle de savoir s’ils sont réellement aussi inoffensifs qu’ils n’y paraissent ou si, en réalité, il ne s’agit que d’un leurre.

Et bien d’après la communauté scientifique, la réponse est on ne peut plus claire…

Les apparences sont très souvent trompeuses

Contrairement à ce que nous pouvons penser, boire des sodas diététiques ne ménage pas forcément notre capital santé, loin de là.

Si nous ne pouvons pas nier qu’ils renferment nettement moins de sucres que les autres boissons gazeuses, les études scientifiques menées à ce sujet prouvent cependant que les pathologies telles que l’obésité ou les problèmes cardiovasculaires — qui sont souvent rapportées à la consommation excessive de sucre — ne sont pas pour autant évitées.

En effet, il s’avère qu’elles abritent des quantités extrêmement importantes d’édulcorants, notamment l’aspartame, qui, à si grande dose, altèrent nos récepteurs gustatifs et envoient le signal à notre corps de sécréter de l’insuline, exactement comme lorsque nous ingérons du sucre.

Plus probant encore, les chercheurs de l’Université de Boston ont dirigé des travaux de recherches sur 4372 personnes pendant plus de 10 ans et ont démontré que consommer ne serait-ce qu’une seule canette de boisson gazeuse sans sucre par jour multiplie par 3 le risque de souffrir d’un accident vasculaire cérébral et de démence.

Corrie Miracle, Pixabay

Et tout cela sans compter le fait qu’au lieu d’étancher notre soif et nous rassasier comme c’est le cas avec l’eau, ce type de sodas augmentent la sensation de soif, mais également de faim.
Ce phénomène est dû au fait que l’aspartame contenu à l’intérieur est hautement addictif, ce qui oblige le cerveau à demander à notre organisme d’en boire toujours davantage.

De même, en absorbant ce « faux sucre », notre corps ne tarde pas à remarquer qu’il n’a pas reçu les calories qu’il attendait et se met automatiquement en alerte (en provoquant la faim), et ce, jusqu’à ce qu’il soit satisfait.

« Les boissons diététiques ne sont bonnes ni pour la santé, ni pour le corps, ni même pour les régimes amincissants. » conclut simplement l’experte en psychologie du comportement et spécialiste des troubles de l’alimentation Marisa Peer.

Les bons gestes à adopter

Il peut être difficile de changer ses habitudes alimentaires du jour au lendemain, surtout lorsqu’elles datent de plusieurs années.

Évidemment, la solution la plus bénéfique reste inévitablement de se passer complètement des sodas et autres boissons gazeuses une bonne fois pour toutes.

Malheureusement, nous savons que ce genre de changements radicaux et brutaux peuvent vite créer de la frustration et aboutir à l’effet totalement inverse.

Korpiri, Pixabay

Cependant, il existe quelques astuces pour adopter les bons gestes sans trop de mal.

En premier lieu, il est possible d’aromatiser son eau avec quelques agrumes tels que le citron ou l’orange.

Y ajouter de la menthe permet également de relever le goût, sans mettre sa santé en péril.

Aussi, les jus naturels à base de fruits ou les thés glacés faits maison sont tout aussi bons et ne sont pas si longs et fastidieux à effectuer que l’on ne l’imagine, surtout si l’on a les appareils adéquats où qu’ils soient préparés en regardant la télévision ou en écoutant de la musique par exemple.

Enfin, et si vraiment vous ne pouvez pas vous passer quotidiennement des sodas, préférez ceux à base de stévia plutôt que remplis de sucres ou d’aspartame.

Quant à la boisson gazeuse classique, personne ne vous en voudra si vous vous contentez d’en consommer une fois de temps en temps…


Partagez l'article

>