Pourquoi le pénis de certains garçons dans ce village ne pousse qu’après leurs 12 ans


Pourquoi le pénis de certains garçons dans ce village ne pousse qu'après leurs 12 ans - sante-et-medecine, maladies, anatomie - village, transition, solution, sexe, santé, recherches, psychologie, physique, période, pathologie, particularités, organes, médecine, intervention, image du corps, hommes, Guevedoces, garçons, filles, femmes, études, estime de soi, développement, corps, chirurgie, changements, caractéristiques, Biologie, attributs, attirance, anomalie, androgynie, anatomie, âgé
Roberta Zouain, Flickr

L’adolescence est une période de transition où l’on passe de l’enfant à l’adulte. Pour beaucoup, elle est synonyme de perturbations. En effet, les changements psychiques et physiques qui suivent la puberté ne sont pas toujours faciles à vivre au quotidien.

Pour les enfants du Salinas, un village de la république dominicaine, les choses sont d’autant plus compliquées. Un sur cinq d’entre eux qui naissent fille se transforme en garçon. Après de nombreuses études, les chercheurs ont pu trouvé une cause probable pour cette étonnante et rare transformation.

À l’origine de cette maladie génétique rare, une enzyme !

Surnommés “Guevedoces”, traduit littéralement “phallus à 12 ans”, les garçons atteints de cette anomalie rare peuvent évoluer en deux phases. Leur organes génitaux prennent d’abord une apparence féminine, puis basculent vers une apparence masculine juste après le début de la puberté. Cependant, le changement ne se fait pas de façon radicale, des anomalies physiques peuvent être perceptibles dès la naissance.

Pourquoi le pénis de certains garçons dans ce village ne pousse qu'après leurs 12 ans - sante-et-medecine, maladies, anatomie - village, transition, solution, sexe, santé, recherches, psychologie, physique, période, pathologie, particularités, organes, médecine, intervention, image du corps, hommes, Guevedoces, garçons, filles, femmes, études, estime de soi, développement, corps, chirurgie, changements, caractéristiques, Biologie, attributs, attirance, anomalie, androgynie, anatomie, âgé
U.S. Air Force Photos

D’après les travaux du Dr Julianne Imperato-McGinley, une spécialiste du Weil Medical College de New York, la raison de l’absence des organes génitaux masculins chez ces personnes qui naissent avec les chromosomes XY est un déficit en enzyme 5-alpha-réductase, qui est responsable de la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone, d’où l’apparence féminine qui se développe en premier. Vers l’âge adulte, les organes génitaux masculins (Phallus et testicules) résultent d’une autre poussée de testostérone.

En 1974, Lors d’une autre étude, le  Dr Imperato-McGinley a également remarqué que les “Guevedoces” avaient une prostate plus petite que la moyenne.

Comment vit-on avec une telle pathologie ?

Ce phénomène surprenant a fait l’objet d’un documentaire enrichissant sur la BBC dans lequel on a interviewé quelques personnes porteuses de cette anomalie. Un journaliste est parti à la rencontre de ces garçons et a pu récolté les témoignages de Felecita et Carla, deux petites filles qui se sont transformées en jeunes hommes à l’âge pubère.

Johnny, qui fut autrefois Felecita, nous raconte que la transition fut libératrice, et qu’il n’a jamais aimé sa période de fille : “Lorsque je voyais un groupe de garçons, j’avais envie de tout arrêter pour aller jouer avec eux” déclara t-il.

Pourquoi le pénis de certains garçons dans ce village ne pousse qu'après leurs 12 ans - sante-et-medecine, maladies, anatomie - village, transition, solution, sexe, santé, recherches, psychologie, physique, période, pathologie, particularités, organes, médecine, intervention, image du corps, hommes, Guevedoces, garçons, filles, femmes, études, estime de soi, développement, corps, chirurgie, changements, caractéristiques, Biologie, attributs, attirance, anomalie, androgynie, anatomie, âgé
Public Domain, Pxhere

En effet, Felecita s’est toujours sentie comme un garçon emprisonné dans un corps de fille. Elle s’est toujours senti mal dans sa peau, et fut plus qu’heureuse de voir apparaître ses organes génitaux mâles à l’âge adolescent.

Le même sentiment de soulagement est également décrit par Carla, pour qui les premiers signes de transition ont débuté vers l’âge de 7 ans, pour devenir ensuite Carlos. La maman de Carla sentit que sa petite fille avait très tôt développé une attirance vers les jouets et les jeux de garçons : “On pouvait se rendre compte facilement qu’elle allait devenir un garçon.”

Comme tout homme ordinaire, Johnny rêve du grand amour, et en dépit de son histoire, et de ses mauvaises expériences dans le domaine, il y croit dur comme fer. Après tout, les “Guevedoces” sont comme tous les hommes, et cette anomalie n’est en aucun cas une raison pour ne pas vouloir et rêver du meilleur. Pour les rares cas où la petite fille souhaite rester femme, ceci est possible grâce à une chirurgie.