fbpx

Plus de 200 scientifiques disent que les écouteurs comme les AirPods pourraient causer le cancer


Plus de 200 scientifiques disent que les écouteurs comme les AirPods pourraient causer le cancer - technologie, sante-et-medecine - Vérité scientifique, Ultraviolet, Transmission sans fil, technologie, smartphone, science, lumière, Communauté scientifique, Brevet, Bluetooth, AirPods
LoKan Sardari/Flickr.

À une heure où le high-tech conditionne littéralement notre routine quotidienne ainsi que nos interactions sociales, le 21e siècle est souvent défini comme étant une société ultra-connectée, et pour cause !

Alors que nous avons tous fait l’expérience des casques audios classiques dont les fils ne peuvent s’empêcher de s’emmêler dans notre poche, voilà qu’Apple met au point des écouteurs sans fil et qui se connectent automatiquement à notre smartphone par Bluetooth.

Mais tandis que cette invention est considérée comme l’une des inventions les plus ingénieuses et utiles de ces dernières années, il semblerait que notre corps ne soit pas forcément de cet avis d’après la communauté scientifique…

Une mise en garde à prendre en considération

Signée par plus de 200 scientifiques originaires de 42 pays différents, une pétition lancée en 2015 met en lumière le danger que représentent les AirPods pour notre santé, notamment à cause de la technologie Bluetooth qu’ils utilisent.

“Ce qui me préoccupe avec les AirPods, c’est que leur placement dans le conduit auditif expose les tissus de la tête à des niveaux relativement élevés de rayonnement radiofréquence”, explique le Professeur de biochimie à l’Université du Colorado et signataire de ladite pétition Jerry Phillips.

En effet, même s’il n’a pas encore été démontré que c’est le cas pour les humains, diverses études ont cependant prouvé que sur les rats, les rayonnements non ionisants peuvent, dans certaines situations, altérer le fonctionnement normal des cellules et, a fortiori, développer des tumeurs cancéreuses.

Or, il s’avère que ce type de rayons sont exactement ceux que l’on retrouve dans les appareils UV des instituts de beauté, les micro-ondes, mais également dans le système Bluetooth de nos smartphones.

De ce fait, les auteurs de la pétition ont écrit que “sur la base de recherches publiées et revues par des paires, nous sommes sérieusement préoccupés par l’exposition omniprésente et croissante aux champs électromagnétiques générée par les appareils électriques et sans-fil”, un débat de longue date qui a toujours divisé les chercheurs…

Plus de 200 scientifiques disent que les écouteurs comme les AirPods pourraient causer le cancer - technologie, sante-et-medecine - Vérité scientifique, Ultraviolet, Transmission sans fil, technologie, smartphone, science, lumière, Communauté scientifique, Brevet, Bluetooth, AirPods
Jayms/Flickr

Un constat remis en cause par certains experts

Bien que nous soyons aujourd’hui sûrs que des appareils tels que les radios ou les téléphones portables émettent des ondes électromagnétiques avec un effet le corps humain, les travaux des experts de la santé n’ont toujours pas permis, à l’heure actuelle, d’affirmer ni d’infirmer d’ailleurs qu’elles sont la cause non réfutable de cancers.

Partant du principe qu’une hypothèse ne peut être considérée comme une vérité scientifique, certains chercheurs estiment que cette mise en garde est inutile et ne fait qu’angoisser les utilisateurs d’Airpods, en vain.

C’est en tout cas ce dont est intimement convaincu le Directeur du Centre de traitement des tumeurs cérébrales de Northwell Health (New York) Michael Schulder, qui remarque que somme toute, “il ne fait aucun doute que les écouteurs Bluetooth émettent des radiations, mais cela ne signifie pas pour autant que vous devez les abandonner”.

Ainsi, il rappelle que quoi que nous fassions, nous ne pouvons pas éviter les radiations dans le monde dans lequel nous vivons, pour la simple et bonne raison qu’elles sont présentes du soleil jusque dans notre alimentation.

Selon lui, l’essentiel n’est pas de faire en sorte de les retirer complètement de nos habitudes, mais uniquement de les utiliser avec parcimonie, sans pour autant s’imaginer le pire.

Enfin, il note que faire le procès des AirPods n’a pas lieu d’être lorsque l’on sait que les smartphones eux-mêmes émettent des quantités d’ondes électromagnétiques beaucoup plus nombreuses que les écouteurs sans file.