L’Homme est en constante recherche d’identité. Savoir d’où nous venons et percer le secret de notre existence semble être un objectif inné. Tout est mis en œuvre afin d’en apprendre plus sur nos origines, nos ancêtres et leur mode de vie. 

Publicité

Nombreux sont les mystères autour de sites archéologiques à travers le monde. Tous les jours, une nouvelle pièce s’ajoute au puzzle et l’image se complète peu à peu. Et c’est le cas, puisque nous savons enfin pourquoi nos ancêtres utilisaient des pierres aux formes étranges.

Une équipe de chercheurs de l’Université de Tel-Aviv a étudié 29 échantillons trouvés dans une cave nommée Qesem. Datant du Paléolithique inférieur, elle a présumablement été occupée par les humains il y a entre 200 000 et 400 000 ans. 

boules de pierre
Partie de l’échantillon retrouvé dans la grotte de Qesem/Université de Tel Aviv

Les experts n’ayant pas décelé d’outils dont les marques correspondraient aux taillades retrouvées sur les pierres, et le fait que certaines d’elles sont âgées de plus de 2 millions d’années prouve que les habitants de cette région ne les auraient pas faites eux-mêmes. 

Ajouté à cela que 10 d’entre elles portaient des traces de résidus qui ne proviennent pas de la zone de recherche et que le matériau dont elles sont composées n’est pas existant aux alentours, ces mystérieuses boules de pierre auraient définitivement été importées.

En effet, elles auraient trouvées un peu plus loin, certainement abandonnées par une autre espèce humaine. Les habitants auraient alors jugé utile de les ramener dans leurs foyers, ce qui montre bien qu’ils étaient assez intelligents pour avoir un esprit de recyclage. 

Dans le but de découvrir à quoi elles leur ont servi, les spécialistes ont réussi à faire une réplique de ces dernières et ont tenté l’expérience. Il s’est avéré qu’elles étaient très efficaces pour tailler les os d’animaux en deux et d’en extraire la moelle osseuse. 

boules de pierre
Expérience comparative/J.Rosell

Des ossements ont également été trouvés dans la caverne, ce qui consoliderait cette théorie. La moelle osseuse étant un des éléments principaux de leur régime alimentaire, il n’est pas à écarter que ces boules de pierre leur auraient permis de fendre les os de manière propre pour en récupérer facilement l’intérieur.

Enfin, l’hypothèse a été confirmée lorsqu’ils ont comparé les traces laissées par le coup sur la pierre originale et la copie qu’ils ont créé, qui se trouvaient être parfaitement identiques.

Publicité


Partagez l'article

>