fbpx

Nous savons enfin pourquoi des oranges ont étrangement viré au violet en Australie


Nous savons enfin pourquoi des oranges ont étrangement viré au violet en Australie - nourriture, insolite, biologie - Vitamine C, Violet, ustensiles, Spectroscopie, Queensland, Pigment, Orange (fruit), Orange (couleur), métal, Indigo, Fusil, Fruit (alimentation humaine), Fer, famille, Digestion, cuisine, couleur, chimie, Antioxydant, Anthocyane, alimentation, Agrume
Tookapic, Pexels

Si nous croyons tout savoir sur les produits que nous choisissons pour notre alimentation, la chimie saura toujours nous contredire. C’est la leçon qu’a tirée une mère de famille australienne en découvrant la raison pour laquelle les tranches de l’orange qu’elle avait découpées pour son fils se sont étrangement décolorées durant la nuit.

Cet agrume délicieux, source abondante de vitamine C et d’énergie, est reconnu pour être un puissant antioxydant, mais aussi pour apaiser le stresse et favoriser la digestion. Mais dans une tentative d’attirer l’attention sur lui, il nous fait un petit caprice…

Des oranges qui ne sont pas si orange

Au début du mois (septembre 2018), Neti Moffitt, une mère de famille du Queensland, découpe une orange pour le goûter de son enfant âgé de deux ans. Ce dernier mange quelques morceaux et laisse le reste sur le comptoir de la cuisine. Un quotidien banal qui se transforme en curiosité scientifique le jour d’après : les morceaux d’orange ont viré au violet.

« Pendant le reste de la journée et durant la nuit, cette magnifique couleur Indigo a continué à se développer. », informe Neti Moffitt le Sydney Morning Herald. Elle continue en affirmant que le goût du fruit était parfaitement normal.

Nous savons enfin pourquoi des oranges ont étrangement viré au violet en Australie - nourriture, insolite, biologie - Vitamine C, Violet, ustensiles, Spectroscopie, Queensland, Pigment, Orange (fruit), Orange (couleur), métal, Indigo, Fusil, Fruit (alimentation humaine), Fer, famille, Digestion, cuisine, couleur, chimie, Antioxydant, Anthocyane, alimentation, Agrume
Neti Moffitt

Ne comprenant pas la bizarrerie, Mme Moffitt cherche, dans la poubelle, le reste des trois morceaux mangés par son fils. « Ils étaient plus violets que ceux laissés sur le comptoir » déclare-t-elle à ABC news. Elle prit peur pour son fils, mais le voyant jouer tranquillement, elle se rassura.

En appelant les autorités locales de la santé pour investiguer sur le phénomène, la mère de famille apprend qu’elle n’en est pas le premier témoin. En effet, trois ans avant, une autre maman s’était retrouvée devant des tranches d’orange violettes, mais les recherches n’ont pas été concluantes…

En voilà enfin, l’explication

Les experts du Health’s Forensic and Scientific Services (FSS) du Queensland ont procédé à l’analyse des restes des morceaux d’orange de Mme Moffitt, du couteau qu’elle avait utilisé pour les découper, ainsi que du fusil qui l’avait affuté.

« Les résultats des analyses ont confirmé que la décoloration a été causée par une réaction d’une anthocyane, un pigment naturellement présent dans les oranges, et des traces de fer et/ou d’autres métaux provenant d’un couteau fraîchement affilé. »

Nous savons enfin pourquoi des oranges ont étrangement viré au violet en Australie - nourriture, insolite, biologie - Vitamine C, Violet, ustensiles, Spectroscopie, Queensland, Pigment, Orange (fruit), Orange (couleur), métal, Indigo, Fusil, Fruit (alimentation humaine), Fer, famille, Digestion, cuisine, couleur, chimie, Antioxydant, Anthocyane, alimentation, Agrume
Neti Moffitt

Selon le rapport d’ABC, les oranges sanguines contiennent un taux plus élevé en anthocyane, et le froid favoriserait l’accroissement de ce pigment.

Mme Moffitt confirme les résultats à travers le fait que son mari avait aiguisé le couteau en question une ou deux nuits avant.

Stewart Carswell, chimiste en Chef au FSS, rassure que le pigment n’est, en aucun cas dangereux pour la santé. Il justifie ses propos en déclarant que le pigment violet extrait des oranges en question a subi plusieurs tests chimiques, et diverses analyses de spectrométrie. Nous pouvons donc continuer à nous délecter de ce fruit sans crainte.