Les hackers nous attendent au tournant. La moindre petite faille dans nos ordinateurs suffit pour qu’ils s’infiltrent et implantent leurs programmes malveillants dans nos appareils.

Publicité

Pour les leaders du marché, contrer les attaques quotidiennes des pirates est un vrai parcours du combattant. Microsoft a, d’ailleurs, récemment fait l’objet de plusieurs de ces attaques à cause d’une faille dans son système d’exploitation Windows.

Les versions touchées incluent Windows 7, 8.1 et 10, et aucun patch pour y remédier n’est encore disponible.

Publicité

Cette vulnérabilité est utilisée par les personnes malveillantes à travers l’implantation de virus et autres programmes qui nuiraient à nos ordinateurs. 

Ils nous feraient ouvrir des documents d’apparence inoffensifs, et qui, une fois lus, lanceraient le virus.

Le nombre de victimes reste jusque-là inconnu, mais l’entreprise est consciente de la provenance des attaques. Il s’agirait de la bibliothèque d’Adobe Type Manager, particulièrement ébranlable suite aux failles qui n’ont pas été corrigées.

Publicité
Microsoft/Wikipedia Commons

Lorsqu’une police en particulier — Adobe Type 1 PostScript format — est activée, la porte s’ouvre aux hackers et ils peuvent ainsi mener leur opération à bien. À ce stade, l’ordinateur devient attaquable et donne accès au visiteur malintentionné. 

Cette faille est spécialement alarmante, car elle permet une infiltration facile et intraçable, mais aussi et surtout, dont nous ne connaissons pas la nature, ni les limites. 

Pour les grandes entreprises sous Windows, les risques sont conséquents. Des documents confidentiels pourraient être volés avant d’être redistribués.

Publicité

Les particuliers ne courent pas pour autant un moindre danger puisque les informations personnelles récoltées peuvent être vendues à d’autres sociétés et réutilisées. En somme, c’est une mauvaise nouvelle pour les adeptes des produits de Microsoft. 

Tous les deuxièmes mardis du mois, Microsoft lance un patch appelé Update Tuesday pour corriger ses systèmes de sécurité. 

Le géant informatique a confié à TechCrunch que la mise à jour d’avril cessera ce problème, même s’il est à noter que plusieurs patchs ont déjà été proposés en dehors du calendrier habituel afin d’en régler d’autres jugés plus urgents.

Microsoft a donc planifié une mise à jour mardi 14 avril 2020, se conformant ainsi à leur rythme de base. Ils ajoutent que les utilisateurs de Windows 7 ayant la version entreprise avec un système de sécurité renforcé bénéficieront évidemment de cette correction.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>