La planète Mars est connue pour son caractère désertique. Pourtant, sa chimie et sa géomorphologie démontrent que son climat n’a pas toujours été aussi sec. Les canaux en forme de rivières sculptés tout au long de la plaine en sont une preuve irréfutable.

Publicité

En essayant de savoir ce qui s’était réellement passé, les scientifiques ont fait d’étonnantes découvertes.

Mars avait connu, des milliards d’années auparavant des pluies si abondantes et si fortes qu’elles ont dû forger des sortes de rivières, ainsi que des cavités aquatiques, selon Gaia Stucky de Quay, planétaire à l’Université du Texas.

Publicité

Aussi compliqué est-il de faire une description exacte de l’aspect de la planète rouge d’autrefois, tout semble indiquer qu’elle était, il y a très longtemps, riche en étendues d’eau.

Si la durée et l’intensité de ses tempêtes n’ont pas été clairement établies, on peut se référer aux traces laissées sur la plaine martienne pour dire que celles-ci ont été le résultat de très violentes averses. Or aujourd’hui, la surface est complètement aride !

L’étude vise à déterminer où et comment toute cette eau a bien pu disparaître. Pour cela, les chercheurs ont analysé, grâce à des images satellitaires, 96 bassins datant de quelques milliards d’années, dont certains étaient fermés et d’autres ouverts (après avoir débordé).

Publicité
NASA

Selon leurs résultats, publiés dans Geology, les précipitations de très longue durée, auraient fait de 4 à 159 mètres. Cependant, leur impact est assez mitigé entre les zones « semi-arides » et celles un peu plus humides.

Ils affirment que cela a certainement provoqué des évènements de ruissèlements continus. Ce qui explique l’ampleur des volumes d’érosion enregistrés. Il existe néanmoins une hypothèse suggérant que quelque chose d’autre a aidé à former ces ravins, en plus de l’eau.

Bien entendu, les auteurs sont conscients du fait que ces nouvelles données ne peuvent être une réponse complète à toute l’énigme qui entoure Mars, mais il faut admettre qu’elles serviront tout de même à améliorer et approfondir la compréhension globale du changement climatique sur cette planète.

Publicité

Ainsi, les astronautes pourront en savoir plus sur la possibilité pour cette parcelle de notre univers de développer une quelconque forme de vie.Pour plus de renseignements, la NASA a entrepris une nouvelle mission, en envoyant le rover Mars 2020 Perseverance. Les experts devront donc attendre le bilan de cette expédition, pour pouvoir se prononcer sur le sujet.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>