Il est très commun de penser que les gens qui réussissent à faire de grandes choses dans leur vie font partie d’une sélection divine, et ont beaucoup plus de chances que les autres.

Publicité

Des centaines d’auteurs et de spécialistes à travers le monde se sont, depuis des années penchées sur la question et ont consacré leur vie à la découverte du secret des personnes à succès. Tout comme Napoléon Hills dans son livre « Réfléchissez et Devenez Riche », ou encore, Neville Goddard dans « L’imagination Éveillée », la plupart s’entendent à dire que la pensée joue un rôle majeur dans la réussite.

Mais alors, qu’est-ce qui distingue la pensée des hommes d’exception de celle des hommes ordinaires ?

Publicité

La pensée à l’origine du succès

Le pouvoir de la pensée a longtemps suscité la curiosité de grands philosophes tels que Florance Scorel Shinn, qui, dans son livre : « The game of life and how to play it » affirme que la façon dont nous réfléchissons à un problème ou à un objectif en particulier est ce qui détermine le plus la qualité des résultats qui en suscitent.

Tandis que celle-ci, ainsi que beaucoup d’autres auteurs et philosophes adhérant à la loi de l’attraction insistent plus sur l’importance d’avoir un état d’esprit positif et de toujours penser aux meilleurs résultats que nous pouvons avoir, d’autres nous encouragent à penser au pire… On appelle ceci l’inversion.

Henry Söderlund. Flickr.

La technique d’inversion

Le célèbre multimilliardaire et investisseur hors pair, Charles Murger disait : « La seule chose que je veux savoir c’est où est ce que je vais mourir, ainsi, je ne m’y rendrais jamais ». Ceci est la définition même de l’inversion. Cet état d’esprit peut paraître légèrement pessimiste, mais en réalité, il appuie tout simplement l’importance d’éviter les pires résultats.

Publicité

Charles Murger est un homme perfectionniste et certainement très doué, et il va de soi que ses compétences et toutes ses connaissances l’ont grandement aidé afin de devenir l’une des plus grosses fortunes du monde. Cependant, l’inversion a joué un rôle majeur dans son succès.

Cette méthode peut être appliquée aussi bien pour résoudre des problèmes complexes que pour remédier à des situations plus communes comme la peur de parler en public. Ainsi, pour les personnes qui ont la phobie de parler devant un auditoire, au lieu de penser à comment faire un excellent discours, il leur suffit de penser à comment éviter d’en faire un mauvais.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>