Photographié au milieu d’un troupeau de vaches en plein cœur d’une ferme située à Myalup, une ville à l’ouest de l’Australie, Knickers a du mal à passer inaperçu, et pour cause : nettement plus grand et volumineux que ses voisines, le bovin blanc tacheté de noir se veut imposant, presque intimidant.

A tel point qu’il n’est évidemment pas passé inaperçu sur la toile cette semaine, ses images étant devenues tellement virales qu’elles ont fait le tour du monde en l’espace de quelques jours.

Mais bien qu’il paraisse extraordinaire, Knickers est en réalité un bœuf tout à fait normal, même si cela ne se voit pas forcément de prime abord…

Bovin hors du commun ou simple illusion d’optique ?

En regardant la photographie pour la première fois, il serait faux de dire que Knickers n’attire pas l’attention, ce dernier donnant l’impression d’être au moins deux fois plus haut que les autres : d’ailleurs, selon son propriétaire Geoff Pearson, il ne mesure pas moins d’1m93 et pèse 1 270 kg.

Mais lorsque l’on s’y intéresse de plus près, nous comprenons vite que tout est une question de perception : « Cette histoire a besoin d’un peu de recul » a ainsi déclaré l’experte hollandaise en sélection animale de l’Université de Wageningen Aniek Bouwman.

En effet, il faut savoir que comparé aux autres vaches présentes sur la photo, qui font toutes partie de la race Wagyu, Knickers n’est autre qu’un mâle de l’espèce Holstein.

Alors que la taille des Wagyu femelles ne dépasse que très rarement les 1m10, les bœufs Holstein quant à eux peuvent facilement atteindre les 1m80 : en d’autres termes, Knickers n’est que légèrement plus grand que la moyenne compte tenu de la race à laquelle il appartient.

 

Notons par ailleurs que les vaches wagyu de M. Pearson ont toutes largement moins de 2 ans, ce qui implique qu’elles n’ont pas encore atteint leur taille définitive, tandis que Knickers, adulte depuis quelque temps maintenant, est âgé de 7 ans déjà.

Un bœuf certes grand, mais pas autant que nous l’imaginons

Bien que la photo soit quelque peu trompeuse, Knickers reste un Holstein impressionnant : alors que M. Pearson voulait le vendre, aucun des abattoirs qu’il a contactés n’a accepté sa proposition, jugeant le spécimen bien trop colossal pour le prendre en charge correctement. « C’était un veau banal qui s’est transformé en un géant » affirme son éleveur, qui se souvient que les parents du bovin n’étaient pourtant pas spécialement grands.

D’après les experts, nous ne pouvons pas savoir, sans test ADN complet au préalable, si ce Holstein est réellement atteint de gigantisme ou s’il est simplement légèrement plus haut que les autres mâles de son espèce.

Cependant, au-delà de ses 193 cm, Knickers n’est pas le bœuf le plus grand référencé au monde : en juin 2018, un autre Holstein d’1m93, qui répond au nom de Danniel, a péri à l’âge de 8 ans des suites d’une carence en calcium.

Quant au record du plus grand bœuf au monde, il est détenu depuis 2010 par feu Bellino, un Chianina de 2m027.


Partagez l'article

>