Le nouveau coronavirus est le centre de l’attention mondiale depuis déjà plusieurs mois. Même si de nombreuses pistes sont explorées, aucun remède n’est assez efficace pour neutraliser le germe. La meilleure façon d’empêcher la propagation de la maladie est donc l’hygiène, la distanciation sociale et le port des masques.

Publicité

Afin de lier l’utile à l’agréable et intégrer ces mesures dans la vie quotidienne, les scientifiques ont développé un appareil économique, qui serait un « désinfectant numérique ».

Désinfecter n’a jamais été aussi facile

Compte tenu de l’importance de l’hygiène des mains et des surfaces dans la préservation contre le COVID-19, la société sud-coréenne UVLEN a fabriqué un appareil capable de détruire les virus et bactéries en moins de 10 secondes, 50 fois par jour.

L’appareil UVLEN n’est pas seulement un assainisseur pour les mains, mais également pour d’autres objets tels que les masques faciaux, les claviers d’ordinateurs ou même les animaux domestiques.

Le gadget s’accroche à la torche du téléphone, et se débarrasse des micro-organismes en utilisant « une irradiation germicide ultraviolette » ou UVGI. Cette technique fait appel à des ondes électromagnétiques de type UVC lointain. De nombreux tests cliniques ont été effectués quant à son efficacité, et le tout garantit une sécurité irréprochable. 

Il est vrai que ce type de rayonnements est dangereux pour les tissus biologiques, voire cancérigène, selon les informations de l’Organisation mondiale de la santé. Toutefois, il semble que les pulsations émises ont une longueur d’onde comprise entre 207 nm et 222 nm, ce qui ne suffit pas à traverser les couches externes de la peau, ni l’enveloppe lacrymale de l’œil. Les virus et bactéries étant très petits par rapport aux cellules humaines, la pénétration de leur ADN et leur destruction est beaucoup plus facile.

ULVEN / Solent News

Des fonctionnalités impressionnantes

Afin d’organiser et de gérer le fonctionnement du désinfectant numérique, la société UVLEN a mis en place une application à installer sur le téléphone, fournissant toutes les informations et réglages nécessaires. 

Celle-ci contrôle la quantité adéquate de longueur d’onde compatible avec une utilisation sans danger, ainsi qu’un minuteur qui décompte le temps d’assainissement conseillé, évalué à 10 secondes.

Il est également possible de garder le dispositif accroché au smartphone, en le glissant suivant un système coulissant, si toutefois vous désirez utiliser la lampe torche. De plus, grâce à un film mince de silice fondue, l’ensemble est résistant aux chocs et aux changements de températures.

Initialement, le concept de UVLEN est la désinfection UV grâce à des robots spécialisés. La société Xenex prend en charge ce projet pour les environnements industriels et médicaux, où il a connu un succès en désactivant le SRAS-CoV-2, virus à l’origine du COVID-19.

C’est alors que la société coréenne a repris l’idée à une échelle moindre, accessible à tous les consommateurs, au prix économique de 22 €.

Au-delà de son utilisation pour contrer l’épidémie actuelle, l’appareil UVLEN, par son approche physique plutôt que biologique peut être exploité pour combattre le phénomène de résistance aux antibiotiques. Ce dernier étant responsable de milliers de décès par an.


Partagez l'article

>