fbpx

Les produits nettoyants rendent-ils les enfants obèses? Voici ce qu’en dit la science


Les produits nettoyants rendent-ils les enfants obèses? Voici ce qu'en dit la science - securite, sante-et-medecine, hygiene - Substance chimique, santé, Risque, propreté, Organisme (physiologie), obésité, nourrisson, Microbiote intestinal, Microbiome, Matière fécale, Intestin, Hygiène de vie, Fréquence, environnement, enfant, écologie, danger, chimie, bactérie
Public Domain, Pxhere

L’entretien de son intérieur est essentiel pour éviter la prolifération des bactéries et par conséquent de certaines infections. De même, il faut avouer qu’il est nettement plus agréable de vivre dans une maison ordonnée et qui sent le propre.

Seulement, contrairement à ce que nous pouvons penser, les produits ménagers ne sont pas toujours très sains pour notre organisme, et plus particulièrement pour celui de nos enfants : bien qu’ils nettoient toutes les surfaces de nos foyers en un clin d’œil, les conséquences sur la santé des plus jeunes sont on ne peut plus dangereuses…

Quand la santé de nos enfants est en jeu

Une récente étude menée par une équipe de scientifiques canadiens a prouvé que les produits d’entretien peuvent rendre les enfants obèses.

Pour en arriver à cette conclusion étonnante, ils ont soumis les parents de pas moins de 757 nourrissons à un questionnaire, leur demandant entre autres quels détergents ils utilisent et à quelle fréquence.

En outre, les chercheurs ont procédé à un prélèvement de matières fécales chez les bébés alors âgés de 3 et 4 mois à l’époque, après les avoir mesurés et pesés chacun à leur tour.

3 ans plus tard, les enfants ayant alors atteint l’âge de 3 ans ont à nouveau subi une batterie de tests et les résultats ont permis de faire un lien surprenant, mais pourtant bien réel : la plupart des enfants en surpoids ayant participé à cette étude vivent dans un foyer où les produits d’entretien antibactériens chimiques sont fréquemment utilisés.

Mais ce n’est pas tout : la flore intestinale de ces mêmes enfants en surpoids est étrangement plus concentrée en Lachnospiraceae que la moyenne, une bactérie qui vit naturellement dans nos intestins.

À l’inverse par contre, les enfants dont les parents utilisent des produits ménagers écologiques ou faits-maison sont ceux qui présentent les indices de masse corporels les plus équilibrés et leur flore microbienne n’est pas tout à fait la même.

Les produits nettoyants rendent-ils les enfants obèses? Voici ce qu'en dit la science - securite, sante-et-medecine, hygiene - Substance chimique, santé, Risque, propreté, Organisme (physiologie), obésité, nourrisson, Microbiote intestinal, Microbiome, Matière fécale, Intestin, Hygiène de vie, Fréquence, environnement, enfant, écologie, danger, chimie, bactérie
Julie Thorup, Pexels

Une hygiène de vie à revoir impérativement

« Les produits de nettoyage antibactériens ont la capacité de modifier le microbiome de l’environnement et d’altérer le risque de surpoids chez l’enfant. Nos recherches fournissent de nouvelles informations sur l’impact de ces produits, sur la composition microbienne de l’intestin des nourrissons et sur les résultats de l’embonpoint chez la même population. “affirme la Professeure en pédiatrie et auteure principale de l’étude Anita Kozyrskyj.

Ainsi, au regard des résultats des analyses fécales, tout porte à croire que le surpoids observé chez les enfants en bas âge peut être dû à cette présence trop importante de Lachnospiraceae, et pour cause : il faut savoir qu’une étude menée sur des souris et des porcelets a largement démontré que cette bactérie favorise grandement le stockage de graisses dans les intestins en plus d’engendrer une résistance à l’insuline.

Et partant du principe que la flore intestinale naturelle se met en place définitivement durant notre enfance, pour nous suivre tout au long de notre vie, il va sans dire que cette découverte ne présage rien de bon…

C’est pourquoi il est important de garder à l’esprit que partir à la chasse aux bactéries dans notre intérieur doit se faire de la manière la plus naturelle possible : se procurer des produits ménagers chimiques qui éliminent 99,99 % des bactéries est effectivement un bon moyen de se débarrasser de la saleté, mais les inhaler régulièrement tue également les ‘bonnes’ bactéries dont nous avons tous besoin pour notre bon fonctionnement.