En matière d’intelligence, il est inutile de rappeler que les perroquets sont en haut de l’échelle comparés à leurs cousins à plumes. Ils sont par exemple capables de se servir de différents outils, d’avoir le sens du rythme et de prononcer des mots, voire des phrases entières.

Publicité

En plus de toutes ces aptitudes hors du commun, le perroquet a montré qu’il pouvait également faire preuve d’altruisme en aidant ses camarades sans rien avoir à y gagner en retour.

Ce genre de comportement animal semblable à celui des humains n’est pourtant présent que chez les grands singes.

Publicité

Figurant parmi les oiseaux les plus intelligents du monde, les corvidés ont fait l’objet de nombreuses études sans que les chercheurs ne parviennent à déceler chez eux des actes altruistes.

Une équipe de scientifiques de l’Institut Max-Planck d’ornithologie a alors entrepris une nouvelle expérience visant à déterminer si les perroquets pouvaient exprimer une telle attitude.

Deux espèces de perroquets ont été étudiées à savoir l’ara à tête bleue et le perroquet gris d’Afrique. Pour examiner leur comportement, les oiseaux ont été spécialement formés pour comprendre qu’ils seraient récompensés d’une friandise s’ils rapportaient un jeton à l’un des zoologues.

Publicité
Perroquet gris du Gabon / Wikimedia Commons

Dès que cette astuce a été assimilée par les animaux, deux d’entre eux ont été placés côte à côte dans deux boîtes transparentes. 
Ensuite, deux petits trous ont été percés : l’un entre les deux perroquets et l’autre dans la partie extérieure de la boîte.

Le jeu de la récompense devait continuer, et c’est là que les chercheurs ont découvert, ébahis, que le perroquet gris africain qui n’arrivait pas à remettre le jeton à l’homme se voyait offrir un jeton par son voisin à travers l’orifice pour qu’il puisse l’échanger contre une collation. 

C’est une preuve indiscutable que cette espèce est capable de manifester une conduite philanthrope désintéressée étant donné qu’en passant le jeton à son ami, le perroquet n’a reçu aucune rétribution.

Publicité

Auguste Von Bayern, coauteur de l’étude en question publiée dans Current Biology, a affirmé que 7 perroquets gris sur 8 ont offert des jetons à leur partenaire de façon complètement spontanée, et ce, dès le premier essai.

De plus, l’expérience a montré que ces derniers fournissaient encore plus d’efforts quand il s’agissait d’aider leurs amis. 

Pour ce qui est des aras à tête bleue, les scientifiques n’ont observé aucun geste de générosité de leur part. Ceci prouve que ce comportement n’est pas commun à toutes les espèces de perroquets.

Les prochaines études tenteront de définir quels sont les facteurs qui incitent ces oiseaux à agir de la sorte.

Publicité


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>