C’est un moyen de transport très courant dans les univers de science-fiction qui devient désormais réalité : la « voiture volante ».

Plusieurs industriels se sont effectivement déjà attribué la tâche de développer le véhicule du futur — comme Uber Air aux États-Unis. Et tout récemment encore, le géant japonais de l’informatique « NEC Corp » nous a fait la présentation du prototype de sa création.

La machine exposée ressemble à un gros drone doté de quatre hélices et de trois roues. Durant la démonstration, celui-ci a été piloté à distance dans une gigantesque cage métallique conçue pour protéger les spectateurs reporters et a effectué un vol stationnaire à 3 mètres au-dessus du sol pendant une minute.

Les Japonais viennent de créer la première "voiture" volante du futur - technologie, insolite - Voiture volante, Tsunami, Transport aérien, Transport, Tokyo, séisme, Science-fiction, Prototype, Pilotage d'un avion, NEC, japon, informatique, États-Unis, Drone, Automobile, Altitude, Accident nucléaire de Fukushima
NEC

La précaution était de mise et les préparatifs de son décollage — tels que des vérifications répétées de la machinerie et les avertissements donnés aux journalistes afin de ne pas omettre son casque — ont pris plus de temps que les deux brèves démonstrations qui ont eu lieu ce jour-là dans une banlieue de Tokyo.

Les responsables de NEC ont déclaré que leur voiture volante avait été conçue pour des vols non habités, mais utilisaient la technologie de la société dans leurs autres activités, telles que les voyages dans l’espace et la cybersécurité. Le partenaire du projet, Cartivator, commencera à produire en masse la machine de transport en 2026, selon le cofondateur de la startup, Tomohiro Fukuzawa.

En effet, le projet est vivement encouragé par le gouvernement japonais qui préconiserait même d’expédier des marchandises en voiture volante d’ici 2023 et de s’en servir pour les transports personnels dans les zones urbaines à partir de 2030. Ce qui permettrait de relier les différentes îles de l’archipel asiatique de façon très pratique. Les voitures volantes sont également considérées comme utiles pour les secours en cas de catastrophe. Par ailleurs, il existe un vaste parcours d’essai pour voitures volantes, construit dans une région dévastée par le tsunami, le séisme et les catastrophes nucléaires de 2011 à Fukushima.

Les Japonais viennent de créer la première "voiture" volante du futur - technologie, insolite - Voiture volante, Tsunami, Transport aérien, Transport, Tokyo, séisme, Science-fiction, Prototype, Pilotage d'un avion, NEC, japon, informatique, États-Unis, Drone, Automobile, Altitude, Accident nucléaire de Fukushima
NEC

Tous les concepts de voiture volante, qui ressemblent à des drones assez gros pour contenir des humains, promettent d’être meilleurs que les hélicoptères. Les hélicoptères sont coûteux à entretenir, bruyants et nécessitent des pilotes entraînés.

Ces futurs véhicules aériens auront des passagers et pourront être soit pilotés, soit autonomes. L’objectif est d’assurer une transition en douceur entre la conduite d’une voiture et le pilotage d’un avion. Ainsi d’énormes obstacles restent à surmonter, tels que la durée de vie de la batterie, la nécessité de règlementations et la sécurité.

 


Partagez l'article

Send this to a friend