La beauté est connue pour être relative et très différemment perçue d’une personne à une autre. Mais avec la standardisation des critères de beauté et la redéfinition constante de ce qui est attirant et « acceptable » socialement, ce n’est plus aussi simple de trouver son équilibre.

Publicité

Ceci est un problème qui touche les deux sexes, mais les femmes se sentent bien plus concernées. Avec la croissance drastique que connaît l’industrie des cosmétiques, la consommation de ces derniers a largement décollé, rendant l’utilisation des produits de beauté plus banalisée. Selon des experts, ce n’est pas une très bonne idée de succomber à la tendance…

Un concept intéressant

Une étude publiée dans le Quarterly Journal of Experimental Psychology a mis la lumière sur un problème de plus en plus incrusté dans notre vie moderne : le physique. D’après ses conclusions essentielles se trouve celle qui incrimine la compréhension totalement erronée que l’on se fait sur les critères de la beauté.

Publicité

Ce projet de recherche s’est inspiré d’une tendance qui circulait sur les réseaux sociaux. Le concept de cette sorte de challenge était de publier un selfie en étant non maquillée. Résultat : des centaines de milliers de personnes qui se sont prêtées au jeu et un fond a même été levé pour faire bénéficier la recherche sur le cancer du sein.

Le concept de l’étude lui était tout aussi simple : les chercheurs ont sélectionné 44 femmes à qui ils ont donné différents produits de maquillage : fond de teint, blush, mascara et rouge à lèvre. Les participantes devaient adapter leur style pour un maquillage de soirée, et des photos avant/après ont été alors prisées.

Les clichés ont ensuite été modifiés de façon à avoir 21 photos de la même personne maquillée à différentes intensités. Les résultats étaient inattendus : aussi bien les femmes que les hommes ont préféré les photos qui montraient les participantes avec un maquillage très léger.

Publicité
Etcoff et al.

Des conclusions frappantes

D’après les chercheurs, les femmes mettent du maquillage pour s’adapter à des normes de beauté qui n’existent même pas, en vrai. Selon de précédentes études, 17 % des femmes préfèrent annuler un rendez-vous si elles perdent leur trousse de maquillage. 14 % d’entre elles ne sortiraient même pas de chez elles sans maquillage. Le problème dans tout ça n’est pas le terrible manque de considération pour soi dont font preuve ces femmes : il réside dans les 75 % des hommes qui préfèrent les femmes aux looks les plus naturels.

« Le message à retenir de cette étude est que nos idées concernant l’avis du sexe opposé sur l’attractivité sont souvent inexactes, qu’il s’agisse du poids, de la taille ou encore du maquillage. » explique le Dr Alex Jones, un des auteurs de l’étude et chercheur à l’Université de Bangor. Les faux-cils, le bronzage artificiel, les fards à paupières très fortement intensifiés sont carrément des faux-pas pour une grande majorité masculine.

« Pris dans leur ensemble, ces résultats suggèrent que les femmes portent du maquillage pour plaire aux préférences faussement perçues des autres. Ces préférences “erronées” semblent être davantage liées aux attentes des hommes et, dans une moindre mesure, des femmes. » ont conclu les auteurs.

Publicité

Partagez l'article

Publicité
>