Les relations amoureuses sont ce qu’il y a de plus compliqué, surtout dans un couple hétérosexuel, car les deux sexes ont des perceptions tout à fait opposées.

Publicité

Qu’il s’agisse des choses les plus banales du quotidien ou des affaires de cœur, les visions diffèrent grandement d’un sexe à l’autre.

Imaginez donc ce que cela peut être lorsque cela concerne une rupture ! Une récente expérience a montré que les hommes sont moins rancuniers envers leurs ex que ne le sont les femmes.

Voulant vérifier la possibilité de changer ce qu’éprouvent les gens envers leurs ex, des chercheurs ont mené une expérience sur 300 personnes hétérosexuelles.

Pour cela, ils leur ont demandé de répondre à un questionnaire concernant les sentiments qu’ils ressentent pour un.e partenaire avec le ou laquelle ils s’étaient séparés depuis au moins cinq ans.

Au regard des résultats, les hommes se sont montrés nettement plus positifs envers leurs ex que la gent féminine.

L’équipe a découvert entre autres que les hommes étaient plus permissifs à l’égard du sexe. Ils affirment ne pas avoir besoin de s’engager avec une femme pour avoir des relations sexuelles avec elle. Les femmes, par contre, étaient plus hostiles : elles avaient tendance à accuser leur ex de tous les torts dans cette scission.

Cela concerne surtout le partage et toutes ces choses qu’on a en commun : les meubles, les animaux de compagnies, les enfants et les amis, qui, parfois, obligent le couple à rester en contact une longue période après la séparation.

D’un autre côté, l’impression qu’une personne garde de sa relation amoureuse aura un impact direct sur sa vie future dont la nature dépendra des « séquelles » laissées par la première.

Joe Mabel/Wikipedia Commons

Les chercheurs ont essayé de comprendre pourquoi les deux sexes réagissent différemment à l’égard de leurs ex. Ils ont trouvé deux possibilités : l’évolution et le conditionnement.

Il est vrai que dans un partenariat de ce type, perpétuer la race humaine passe par la reproduction et, dans ce sens, les femmes s’investissent plus. Du moins au début, à commencer par la grossesse et l’allaitement, contrairement aux hommes qui n’ont aucune contrainte biologique.

Ils sont, de ce fait, plus libres de multiplier les partenaires sexuelles et les statistiques le prouvent : le genre masculin déclare avoir des attitudes plus détendues à l’égard du sexe, alors que les femmes se sentent plus à l’aise dans des relations exclusives et stables.

D’après les recherches, la vision des hommes leur offre l’opportunité de raviver la romance avec d’anciennes compagnes. Les femmes, en revanche, sont plutôt réticentes à ce sujet. Elles préfèrent se concentrer sur de nouvelles relations, au lieu de regarder en arrière.

Le conditionnement social est un facteur non négligeable, car les hommes sont plus soutenus émotionnellement par leurs femmes ou petites amies, alors que les femmes comptent plus sur leurs amis ou leurs familles. C’est pourquoi les hommes sont plus positifs envers leurs ex.

Une étude réalisée en 2015 à l’Université de Binghamton et à l’University College de Londres a révélé que les femmes se relèvent certes difficilement d’une rupture amoureuse mais de façon plus définitive, alors que les hommes restent plus attachés à leurs anciennes partenaires.

Ceci implique qu’ils ont beaucoup plus de mal à refaire leur vie puisqu’ils rechercheront toujours leurs ex.


Partagez l'article

>