Le multitâche a — depuis la nuit des temps — était vu comme une spécialité réservée exclusivement à la femme.

Publicité
Publicité

Une femme — surtout une maman — va quotidiennement et de façon très régulière jongler avec un travail et gérer la maison ; une fusion ardente d’en-cas pour les enfants, de travaux ménagers, d’organisation et de prise de rendez-vous et de dispositions sociales.

Une nouvelle étude, publiée le 14 aout 2019 dans PLOS One, avait pour objectif de déterminer si celles-ci basculaient mieux d’une tâche à l’autre.

Publicité

Il est d’une grande importance de se servir de données sûres pour remettre en question ce genre de mythes, en particulier car les femmes ne cessent de crouler et pour cause le nombre des tâches professionnelles, familiales, domestiques qu’elles ont sur le calendrier…

Des cerveaux multitâches

Le multitâche consiste à effectuer plusieurs tâches indépendantes en un temps record. Cela nécessite de passer rapidement de l’attention d’une tâche à l’autre, ce qui accroît la demande cognitive vis-à-vis de la réalisation de tâches simples en séquence.

Publicité

L’étude s’appuie sur un recueil de recherches et travaux existants montrant que nos cerveaux ne sont pas capables de gérer plusieurs activités à la fois. Précisément lorsque deux tâches se ressemblent, elles se font rivalité pour utiliser la même partie du cerveau, chose qui rend le multitâche très complexe.

Les femmes sont-elles vraiment plus "multitâches" que les hommes? - societe, psychologie - travail, temps, sexe, Service (économie), Recherche scientifique, raison, Profession, PLOS ONE, Opinion publique, Norme, mythe, Multitasking, Multitâche, insolite, Idée, humanité, Homo sapiens, homme, Genre (sciences sociales), femme, famille, enfant, Égalité des sexes, Égalitarisme, Coparentalité (formule de parentalité), cognition, cerveau, Biologie, Besoin, attention
Paul Meyer/Flickr

Cela dit, nos cerveaux savent sans aucun doute basculer « rapidement » d’une activité à l’autre. Ceci donnant l’impression aux concernés qu’ils sont multitâches — bien que le cerveau travaille sur un projet à la fois.

Publicité

Des chercheurs allemands ont comparé les capacités de 48 hommes et de 48 femmes quant à leur aptitude à identifier un ensemble de lettres et de chiffres.

Publicité

Les participants devaient faire attention, dans quelques-unes des expériences, à deux tâches à la fois (multitâches simultanées), alors que dans d’autres, ils devaient passer de l’attention à une autre tâche (multitâche séquentielle).

L’issue du sujet a montré que le cerveau des femmes n’est pas plus efficace lors de ces activités que celui du sexe opposé.

Publicité

Les chercheurs ont de ce fait mesuré le temps de réaction et la précision des expériences multitâches par rapport à une condition de contrôle (une tâche à la fois). Et ils ont constaté que le multitâche affectait de manière considérable la rapidité et la précision des tâches accomplies par les sujets des deux sexes. Aucune différence n’a été remarquée entre les deux groupes.

Publicité

« Mes collègues et moi avons récemment brisé un autre mythe pertinent : les femmes sont mieux à même devoir les dégâts” comparé aux hommes. Nous avons aussi trouvé qu’hommes et femmes n’ont pas la même notion de l’ordre et du désordre ».

Par exemple, la raison pour laquelle les hommes nettoient moins (ou moins bien) que les femmes peut s’expliquer par le fait que ces dernières sont tenues de respecter des normes de propreté plus strictes que les hommes.

Publicité
Les femmes sont-elles vraiment plus "multitâches" que les hommes? - societe, psychologie - travail, temps, sexe, Service (économie), Recherche scientifique, raison, Profession, PLOS ONE, Opinion publique, Norme, mythe, Multitasking, Multitâche, insolite, Idée, humanité, Homo sapiens, homme, Genre (sciences sociales), femme, famille, enfant, Égalité des sexes, Égalitarisme, Coparentalité (formule de parentalité), cognition, cerveau, Biologie, Besoin, attention
Indy Sagoo/Flickr

Les idées reçues

L’avis du public et de la société persiste sur le fait que les femmes ont un avantage biologique. Cela étant dit, ce mythe n’est d’aucune façon étayé par des preuves. Ce qui veut dire que le travail supplémentaire que les femmes accomplissent chez elles et en famille est exactement ce qu’il est : un travail supplémentaire. C’est tout simple.

Au sein de la famille, ce travail doit être catalogué, discuté puis divisé de façon égale. Aujourd’hui, plus d’hommes que jamais s’investissent dans l’égalité des sexes, le partage égal et la coparentalité.

En plus des tâches ménagères et des responsabilités familiales, nous devons abattre ces mythes que l’on rencontre tout aussi sur le lieu de travail.

L’hypothèse selon laquelle les femmes multitâches sont mieux placées peut influer sur la répartition des tâches administratives. Les tâches telles que la rédaction de procès-verbaux et l’organisation de réunions ne doivent pas être attribuées en fonction du sexe.

Publicité

Les gouvernements doivent donner d’eux-mêmes côté politiques. Les enfants « ajoutent » un travail qui ne peut pas être facilement multitâche. Les femmes ont besoin de services de garde abordables — des services de qualité.

Les hommes ont également besoin d’un accès à un travail flexible, à un congé parental et à une garde d’enfants pour apporter leur aide, ainsi que des protections pour s’assurer qu’ils ne sont pas pénalisés pour avoir pris le temps de partager les soins.

Dissiper ces mythes qui font que les femmes doivent être des héroïnes est une bonne chose, mais nous devons voir plus loin et créer des environnements politiques propices à l’égalité des sexes.

Publicité


Publicité