De nos jours, les géants de la boisson isotonique ou communément connue sous le nom de boisson énergétique, se livrent à une guerre commerciale sans merci afin de monopoliser au mieux ce secteur en plein essor. L’objectif affiché est d’aider les athlètes à substituer l’eau et l’énergie perdues lors de l’exercice ou de la pratique sportive.

Publicité
Publicité

Récemment, plusieurs études scientifiques remettent en question l’efficacité de ces boissons. dénonçant les effets nocifs et dangereux que celles-ci ont sur l’un des organes les plus essentiels à notre santé : le cœur.

D’après une recherche australienne, seulement 500 ml de ces liquides suffisent à accroître les risques d’une éventuelle attaque cardiaque. En effet, le un cinquième des sujets étudiés ayant précédemment consommés ces remontants, ont ainsi été affectées .

Publicité

Une autre analyse menée cette fois par le Hearty Soul, vient confirmer les soupçons sur une étude menée sur un échantillon de 15 personnes à risque; la tension artérielle avait haussée de 8%, à peine quatre heures après une consommation tandis que la fréquence cardiaque avait affichée un taux irrégulier de battements allant de 8 à 11% plus que la normale.

Plus grave encore, bien des cas ont trouvé la mort après avoir avalé d’importantes quantités de ces jus supposés « miraculeux ». Le Telegraph a publié l’histoire de Ross Cooney, 18 ans, jeune adulte qui a succombé durant un match de Basketball, après avoir bu quatre canettes de Red Bull.

Publicité

Publicité
Publicité

Une autre enquête menée par the American Heart Association, qui est encore plus troublante, remet la lumière sur les risques encourus par ces boissons. En effet, la recherche avait scindée 18 jeunes participants en 2 groupes, le premier a reçu des boissons énergétiques contenant 108 g de sucre, 320 mg de caféine ainsi que plusieurs autres composants. Le deuxième groupe quant à lui a reçu le même dosage de sucre et de caféine qu’on retrouve dans un jus de citron vert. Les mesures ont été prises après 24 heures de la dernière consommation, mais les résultats sont sans appel, le groupe ayant consommé les remontants présentait comme attendu, des anomalies au niveau de la tension artérielle et du cœur.

Il serait judicieux de ne pas se fier aux dires trompeurs et aux publicités mensongères qui, de nos  jours, ne cessent de circuler devant nous. S’hydrater avant, pendant ou après l’effort physique peut être une nécessité, l’eau est de ce fait un impératif, ce qui n’est pas le cas de ces boissons aux effets malfaisants.

N.B. Ne pas confondre « boissons énergétiques » avec « boissons énergisantes ».

Publicité
Publicité

Partagez l'article

Publicité

Send this to a friend