Il y a un lien surprenant entre la santé de vos dents et l’un des organes les plus importants du corps


Il y a un lien surprenant entre la santé de vos dents et l'un des organes les plus importants du corps - sante-et-medecine, maladies, hygiene - séniors, Salive, Professionnel de la santé, prévention, Précautions, Plaque dentaire, Personnes âgées, pathologie, organe, Microbiote, Individu, Hygiène bucco-dentaire, Halitose, Habitude, Gingivite, Dent, Carie dentaire, Brosse à dents, Bouche, bactérie, Agent infectieux, Activité physique
AlbanyColley, Pixabay

Nous savons tous qu’une mauvaise hygiène bucco-dentaire est à l’origine de caries et de mauvaise haleine, mais qu’en-est-il de ses répercussions sur nos organes ?

La microflore buccale, cette population de différentes bactéries qui cohabitent au niveau de notre bouche, pourrait se révéler très dangereuse pour nos voies respiratoires : des modifications de celle-ci expliqueraient peut-être, la plus grande fréquence des pneumonies chez les personnes à état bucco-dentaire précaire, surtout chez les sujets âgés.

Il s’avèrerait donc, qu’omettre d’utiliser sa brosse à dents puisse sérieusement nuire à nos poumons, du moins c’est ce que les scientifiques tentent de prouver…

Une flore buccale perturbée à l’origine du problème

D’anciennes études suggèrent déjà que les germes présents dans la bouche étaient inhalés avant de contaminer les voies respiratoires, et qu’une bonne hygiène dentaire diminuait significativement les risques d’infections pulmonaires, particulièrement chez les personnes hospitalisées et les séniors.

À l’Université de Kyushu au Japon, l’épidémiologiste Yoshihisa Yamashita a décidé de mener une nouvelle étude afin d’en apprendre plus sur le sujet et d’identifier les microbes responsables.

Une équipe de chercheurs s’est attelée à la tâche de recueillir des échantillons de salive et de frottis de langue, de la bouche de 506 septuagénaires de la ville japonaise d’Hisayama.

Par la suite, des fiches ont été réalisées spécifiant l’état bucco-dentaire des sujets et l’équipe a pu dénombrer et répertorier les bactéries présentes dans la bouche de chaque participant.

« La composition de la flore buccale commensale et en particulier la prédominance de certaines espèces, montre une association avec les différentes pathologies dentaires telles les caries et les gingivites », explique Yamashita.

Au cours de cette expérience deux groupes de bactéries prédominaient, parmi elles les espèces : Prevotella histicola, Veillonella atypica, Streptococcus salivarius et Streptococcus parasanguinis.

« Au cours de notre étude, nous avons constaté que ces espèces étaient majoritaires chez les personnes âgées édentés avec un indice de plaque dentaire plus élevé et un nombre plus important de caries dentaires », précise Yamashita.

Il y a un lien surprenant entre la santé de vos dents et l'un des organes les plus importants du corps - sante-et-medecine, maladies, hygiene - séniors, Salive, Professionnel de la santé, prévention, Précautions, Plaque dentaire, Personnes âgées, pathologie, organe, Microbiote, Individu, Hygiène bucco-dentaire, Halitose, Habitude, Gingivite, Dent, Carie dentaire, Brosse à dents, Bouche, bactérie, Agent infectieux, Activité physique
Andy De, Flickr

Une mauvaise hygiène ne serait pas la seule incriminée

Il se peut que le problème ne soit pas limité à la mauvaise hygiène bucco-dentaire, car bien que les personnes examinées aient reçu un bilan de santé complet, une enquête approfondie qui déterminerait leurs habitudes alimentaires et leur mode de vie n’a pas été réalisée.

Il n’est donc pas exclu qu’une autre cause ait altéré la flore buccale, résultant en une augmentation du taux de pneumonies chez cette catégorie d’individus.

« Les professionnels de la santé doivent accorder une attention particulière à l’état bucco-dentaire de leurs patients, en particulier chez le sujet âgé ». insiste l’épidémiologiste.

Il semblerait donc, que négliger de se brosser les dents favoriserait un certain nombre de pathologies, mais sans pour autant en être l’unique cause.

C’est pour cela que nous devons avant tout changer nos habitudes, car nous avons plus d’une raison de manger sainement, cesser de fumer, avoir une bonne hygiène et pratiquer une activité physique.