Des scientifiques ont réussi à connecter les cerveaux de 3 personnes


Des scientifiques ont réussi à connecter les cerveaux de 3 personnes - sciences-et-technologies, insolite - Université de Washington, Tetris, Télépathie, Technologies de l'information et de la communication, Stimulation magnétique transcrânienne, science, psychologie, Probabilité, Perception extrasensorielle, Pensée, neurosciences, Internet, Interactions homme-machine, Innovation, Information, Hypothèse, expérience, Elon Musk, Électroencéphalographie, communication, Communauté scientifique, Clavier d'ordinateur, cerveau
Ars Electronica, Flickr

La télépathie est un sujet qui a toujours divisé la communauté scientifique : tantôt considérée comme un simple concours de circonstances dû au pur hasard, tantôt comme une faculté psychique qui pourrait être, chez certaines personnes, l’expression d’un éventuel sixième sens, la communication par la pensée reste cependant hypothétique, voire improbable pour la plupart.

Cependant, ce temps semble révolu depuis qu’une équipe de neuroscientifiques a réussi avec succès à connecter les cerveaux de 3 personnes différentes pour jouer une partie de Tetris : au regard des résultats plus que prometteurs de cette première expérience, tout porte à croire que ce moyen de communication est amené à se démocratiser dans un avenir proche…

Une expérience inédite en la matière

Menée par des chercheurs de l’Université de Washington, une étude a prouvé qu’il est possible de communiquer à 3 sans se parler ni se voir, en connectant simplement les cerveaux entre eux pour jouer à une forme très simplifiée du célèbre jeu Tetris.

Appelée BrainNet, cette expérience inédite utilise d’une part un électroencéphalogramme (EEG) pour enregistrer l’activité cérébrale, et la stimulation magnétique transcrânienne (ou TMS) d’autre part, qui elle en revanche a servi à envoyer les informations grâce à des impulsions magnétiques.

Ainsi, deux des participants (expéditeurs) étaient chargés d’envoyer les directives : leur rôle était donc d’ordonner par la pensée de faire pivoter les pièces du jeu à 180 degrés, tantôt du côté droit, tantôt du côté gauche pour pouvoir former une ligne complète, exactement comme dans le jeu Tetris.

Pour tourner la pièce à gauche, l’expéditeur doit regarder le voyant lumineux gauche sur l’écran, et pour la faire pivoter à droite, son regard doit simplement s’orienter vers le voyant côté droit, avant qu’une pulsion électromagnétique soit envoyée.

La troisième personne joue le rôle de récepteur : dotée d’un écran différent des deux autres, elle ne peut voir que la pièce à pivoter, contrairement aux expéditeurs qui eux voient où la pièce doit être placée pour gagner.

Ce n’est qu’en fonction des signaux reçus de la part des expéditeurs que le récepteur prend la décision de bouger à gauche ou à droite.

Des scientifiques ont réussi à connecter les cerveaux de 3 personnes - sciences-et-technologies, insolite - Université de Washington, Tetris, Télépathie, Technologies de l'information et de la communication, Stimulation magnétique transcrânienne, science, psychologie, Probabilité, Perception extrasensorielle, Pensée, neurosciences, Internet, Interactions homme-machine, Innovation, Information, Hypothèse, expérience, Elon Musk, Électroencéphalographie, communication, Communauté scientifique, Clavier d'ordinateur, cerveau
Tim Bartel, Flickr

Le début d’un nouveau moyen de communication ?

Contre toute attente, cette expérience a connu pas moins de 81,25 % de bonnes réponses, ce qui est nettement au-dessus des résultats espérés.

En outre, il est essentiel de noter que ce pourcentage reste bien trop élevé pour n’être que le fruit du hasard, surtout lorsque l’on sait que ladite expérience a été répétée 5 fois, avec trois personnes différentes à chaque fois.

Unique en son genre, jamais un réseau connectant plusieurs cerveaux à la fois n’avait été créé jusqu’alors : « Les interfaces actuelles sont extrêmement limitées dans la quantité d’informations transmises entre les cerveaux, ce qui empêche toute application pratique. Cependant, avec des avancées suffisantes dans les technologies d’enregistrement et de stimulation du cerveau, on pourrait imaginer des réseaux de cerveaux connectés produisant des solutions innovantes et créatives aux problèmes scientifiques et sociétaux les plus importants de l’humanité dans un cadre éthiquement responsable » déclare fièrement le Professeur Rajesh Rao.

D’ailleurs, certains vont jusqu’à imaginer, dans un futur proche, un nouveau « réseau social de cerveaux » : entièrement connectés par la pensée, nous n’aurons peut-être plus à utiliser notre clavier pour communiquer sur Internet…

Dans le même ordre d’idées, l’entrepreneur passionné de nouvelles technologies Elon Musk a annoncé en 2017 être sur le point de lancer une entreprise du nom de NeuraLink, qui vise notamment à connecter le cerveau directement aux ordinateurs grâce à de petites électrodes que l’on pourra se faire implanter.