La science est en perpétuelle évolution, et chaque jour apporte son lot de découvertes et d’avancées qui changent notre vision du monde.

Publicité

Il n’y a pas si longtemps, cette dernière a fait un énorme pas en avant dans le domaine de la médecine, grâce à la découverte d’un nouvel organe…

Qu’est-ce que l’interstitium ?

C’est dans le Scientific Reports que les scientifiques ont fait part de leur trouvaille. Faisons un petit rappel anatomique : l’interstitium, est un tissu conjonctif qui entoure tous nos organes, Du moins, c’est ce que les scientifiques croyaient.

Publicité

Quand on observe l’interstitium au microscope, en dehors du corps humain, il apparaît comme étant un tissu. C’est lors d’une endoscopie, une exploration gastro-intestinale visant à détecter des signes de cancer dans le canal biliaire, que le Dr David Carr-Locke et le Dr Petros Benias ont constaté la présence de cavités qui ne ressemblent à aucune de celles présentes dans le corps humain.

Après quelques recherches, ils ont constaté que ces cavités n’entouraient pas uniquement le canal biliaire, mais aussi la plupart des organes du corps humain, dont les plus vitaux.

Ces cavités remplies de liquide agissent comme un coussin élastique afin de protéger ces derniers contre les chocs externes. Et la raison pour laquelle elles n’étaient pas visibles au microscope est le fait que l’observation microscopique requiert un drainage des fluides présents dans les organes et tissus.

Publicité
Crédits : Jill Gregory / Mount Sinai Health System.

L’importance de cette découverte

Cette découverte permet de rétablir la vérité sur le fluide corporel, dont un tiers était ignoré jusqu’à présent, car il se trouve dans l’interstitium. Les scientifiques pensent également que c’est de là que vient le lymphe, liquide biologique essentiel à notre système immunitaire.

Mais ce n’est pas tout, compte tenu du volume assez important de fluide contenu dans l’interstitium, il se pourrait qu’il soit responsable de la propagation de certaines maladies, dont le cancer.

En effet, cela pourrait expliquer comment un cancer se propage d’un organe à un autre. Les scientifiques pensent donc que les cellules tumorales peuvent se propager via l’interstitium et ainsi rejoindre le système lymphatique.

Publicité

Cela représente une très grande avancée dans le domaine médical, particulièrement en oncologie.

Neil Theise, auteur de l’étude, a expliqué dans le New Scientist que la contamination du système lymphatique est la cause principale de la propagation des tumeurs dans le corps, et que la découverte du rôle de l’interstitium représente une nouvelle fenêtre sur l’approche des cancers.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>