fbpx

Pourquoi les blessures de certains soldats de la guerre civile brillaient et guérissaient à une vitesse incroyable ?


Pourquoi les blessures de certains soldats de la guerre civile brillaient et guérissaient à une vitesse incroyable ? - histoire, biologie - USA, tissus, théories, survie, Shiloh, résistance, recherches, parasites, molécules, miracle, microbiologie, maladies, infections, hypothermie, histoire, guerre, faits, expérience, événements, études, déductions, corps, cellules, blessures, Biologie, bataille, Amérique
DB-Foto, Pixabay

L’une des premières grandes guerres civiles de l’Amérique était la bataille de Shiloh qui s’est très mal terminée, laissant derrière elle plus de 16 000 blessés et environ 3000 pertes. Ces personnes n’étaient pas toutes victimes de coups de feu et n’ont pas cédé sur-le-champ, mais bien au contraire, la plupart ont d’abord été blessées et sont restées ainsi pendant plusieurs jours, avant de rendre l’âme suite à une infection.

Cependant, une autre partie des blessés a survécu et a pu guérir de toutes les infections, même si les soldats ne pouvaient plus se déplacer par eux-mêmes ni se sortir de la boue et qu’ils n’ont reçu aucune aide médicale au départ.

Les soldats qui brillaient pendant la nuit

Aussi étrange que cela puisse paraître, les soldats qui ont survécu à la guerre civile de l’Amérique malgré leurs profondes blessures ont rapporté qu’ils commençaient à voir une lueur très bizarre provenant de leurs blessures durant la nuit. Ils l’ont d’ailleurs appelée « Angel’s Glow », ce qui peut être traduit par « La lueur d’un ange ».

Pourquoi les blessures de certains soldats de la guerre civile brillaient et guérissaient à une vitesse incroyable ? - histoire, biologie - USA, tissus, théories, survie, Shiloh, résistance, recherches, parasites, molécules, miracle, microbiologie, maladies, infections, hypothermie, histoire, guerre, faits, expérience, événements, études, déductions, corps, cellules, blessures, Biologie, bataille, Amérique
Library of Congress’s Prints and Photographs division, Wikipedia Commons

Lorsqu’ils ont été emmenés à l’hôpital plus tard, les soldats qui avaient été « bénis » par cette lumière ont fini par récupérer plus vite que ceux qui avaient des blessures moins graves et dont la majeure partie a succombé à ces dernières.

Certes, il n’y a aucune photographie de cette étrange lueur et beaucoup de gens ont eu du mal à y croire avant de consulter tous les documents médicaux qui concernaient les cas des soldats grièvement blessés et qui ont quand même survécu. Cela est resté un grand mystère pendant des dizaines d’années et c’est seulement en 2001 qu’il a été résolu de façon très inattendue.

Le jeune lycéen qui a percé le mystère

En 2001, Bill Martin qui était un jeune lycéen âgé de 17 ans s’est rendu avec sa mère qui est une microbiologiste au champ de bataille de Shiloh. L’histoire de la lueur étrange qui serait apparue sur les blessures des soldats rappelait à Bill une histoire que sa mère lui avait racontée sur une bactérie luminescente et c’est ce qui l’a poussé à mener une expérience, avec son ami John Curtis, afin de savoir si celle-ci en était responsable.

Pourquoi les blessures de certains soldats de la guerre civile brillaient et guérissaient à une vitesse incroyable ? - histoire, biologie - USA, tissus, théories, survie, Shiloh, résistance, recherches, parasites, molécules, miracle, microbiologie, maladies, infections, hypothermie, histoire, guerre, faits, expérience, événements, études, déductions, corps, cellules, blessures, Biologie, bataille, Amérique
Brent Moore, Flickr

Les expériences de Bill Martin et de ses camarades ont prouvé que la bactérie nommée Photorhabdus luminescens pouvait en effet se trouver dans les terres de Shiloh durant la guerre, mais que celle-ci était incapable de survivre à l’intérieur du corps humain à cause de sa température. Cependant, à cause de la basse température que connaissait le Tennessee pendant la nuit, cette bactérie aurait très bien pu prospérer dans le corps des soldats, en situation d’hypothermie.

De plus, P.luminescens est connue comme étant une mangeuse d’insectes infectés par un parasite du règne des nématodes, parasite auquel elle s’accroche et élimine toutes les autres bactéries afin de faire de la place pour celui-ci. Ainsi, cette bactérie est susceptible de freiner la propagation de nombreuses infections bactériennes et parasitaires dans le but de pouvoir prospérer elle-même, ce qui est à l’origine de la résistance des soldats et de l’étrange lueur qui apparaissait pendant la nuit sur leurs blessures.