fbpx

Combien d’heures faut-il dormir pour un cœur en bonne santé, d’après la science


Combien d'heures faut-il dormir pour un cœur en bonne santé, d'après la science - sante-et-medecine, maladies, hygiene - sommeil, santé, Risque, Recherche scientifique, Qualité de vie, Pression artérielle, obésité, métabolisme, Maladie coronarienne, Maladie cardio-vasculaire, maladie, Inflammation, Individu, Facteur de risque, Corps humain, coeur, Chirurgie cardiaque, cardiologie, Accident vasculaire cérébral
George Hodan, Public Domain Pictures

Que votre cœur soit en bonne santé ou non, un bon sommeil demeure l’un des meilleurs moyens préventifs naturels du corps contre de nombreuses maladies et pathologies. De ce fait, la plupart des conseils donnés aux personnes souffrant de problèmes cardiaques soulignent les bienfaits d’une bonne nuit de sommeil.

Mauvaise nouvelle pour les gros dormeurs

Des quantités adéquates de sommeil promeuvent la santé dans de nombreuses régions du corps ; elles se sont révélées efficaces, notamment contre les maladies cardiaques coronariennes et les accidents cardiovasculaires, selon une étude récente.

En utilisant les données de plus d’un million d’adultes, les chercheurs ont déduit que le manque de sommeil et les heures excessives passées au lit devaient être évités pour une santé cardiaque optimale.

L’étude, présentée lors du congrès de la Société européenne de Cardiologie à Munich, révèle que ceux qui ont dormi moins de six heures ou plus de huit heures par nuit présentent un risque accru de développer ou de succomber d’une coronaropathie ou d’un AVC.

Comparés aux adultes ayant eu six à huit heures de sommeil par nuit, les petits dormeurs couraient un risque plus élevé de 11 %, tandis que ceux qui dormaient plus de neuf heures avaient un risque accru de 33 % au cours des neuf prochaines années.

L’auteur de l’étude, le Dr Epameinondas Fountas du Centre de chirurgie cardiaque Onassis à Athènes, a déclaré : « Nos résultats démontrent que trop ou trop peu de sommeil est mauvais pour le cœur. »

Combien d'heures faut-il dormir pour un cœur en bonne santé, d'après la science - sante-et-medecine, maladies, hygiene - sommeil, santé, Risque, Recherche scientifique, Qualité de vie, Pression artérielle, obésité, métabolisme, Maladie coronarienne, Maladie cardio-vasculaire, maladie, Inflammation, Individu, Facteur de risque, Corps humain, coeur, Chirurgie cardiaque, cardiologie, Accident vasculaire cérébral
Public Domain, Pexels

Un facteur aggravant…

Le sommeil influence le métabolisme, la pression artérielle et l’inflammation, mais ses liens avec les risques cardiovasculaires restent encore vagues.

La présente étude ne montre aucune relation de cause à effet entre le sommeil et la santé cardiaque, mais plus important encore, elle traite de « risque relatif » qui est question d’un changement de risque réel par un facteur aggravant : une personne obèse (risque réel) a un risque (relatif) plus élevé de développer une maladie cardiovasculaire si elle souffre de troubles de sommeil (facteur aggravant). En d’autres termes, bien dormir a clairement ses avantages même si on est déjà exposé au risque de tomber malade.

Emily McGrath, une infirmière séniore en cardiologie à la British Heart Foundation, a fait une déclaration dont elle a affirmé que les nuits blanches et les grasses matinées occasionnelles ne représentent pas une source d’inquiétude, mais les résultats alarmants de cette étude concernant les troubles de sommeil chroniques ne peuvent en aucun cas être négligés.

« Outre qu’il a un effet négatif sur votre qualité de vie, le manque de sommeil pourrait également contribuer à des problèmes cardiaques plus tard. Si vous avez régulièrement du mal à dormir, il est important de parler à votre médecin généraliste » dit McGrath.