La seule image que nous ayons gardée d’oiseaux attaquant des humains est probablement celle tirée du célèbre film d’Alfred Hitchcock. Pourtant, un enregistrement présente une scène presque similaire d’un enfant conduisant un scooter, poursuivi par une Pie. L’homme qui a fait cette vidéo a trouvé cette situation assez drôle, mais ce n’était pas du tout le sentiment du garçon, qui roulait à toute allure pour échapper à son agresseur…

Cet incident s’est passé en Australie où la nature sauvage semble particulièrement inhospitalière. Le volatile qui s’en est pris au jeune motard est en fait un type de passereau communément appelé boucherie. Pendant la saison des descentes en piqué (entre fin août et fin novembre), il descend du ciel pour bombarder les passants pensant ainsi protéger son nids contre d’éventuels assaillants.

Ce qui rend les Pies très dangereuses, c’est qu’elles ciblent le plus souvent la tête, le visage et les yeux, et même si vous vous trouvez très loin de leurs œufs, vous ne serez pas à l’abri pour autant.

On se rappelle d’une période d’une violence extrême en 2017, où l’on avait enregistré 3253 attaques faisant 518 blessés. Suite à ces évènements regrettables, un garçon a du subir une intervention chirurgicale aux yeux. Deux ans plus tard, les choses se sont empirées avec le décès d’un cycliste, suite à un raid aussi déchainé.

Malheureusement, on ne sait pas comment éviter les attaques de ces « Cassican flûteurs » en furie, d’autant plus qu’ils ne laissent rien au hasard, sachant très bien ce qu’ils font et qui ils visent. Oui, non seulement, ses proies sont toutes de sexe masculin, mais en plus, elles restent dans leur collimateur pendant plusieurs années.

En effet, selon l’expert de l’avifaune Sean Dooley, les Pies sont capables de mémoriser une centaine de visages, ce qui explique leur acharnement sur les mêmes victimes.

La mauvaise nouvelle, c’est que cette année, celles-ci seront difficiles à identifier à cause du masque facial obligatoire dans plusieurs régions. Par conséquent, personne ne sera épargné par les invasions aviaires.

Nous savons aujourd’hui que les Pies ne se souviennent pas uniquement du visage de leurs ennemis, mais aussi de leur itinéraire. Il serait donc recommandé pour quiconque ayant déjà eu affaire à elles, de penser à changer ses habitudes pour la saison suivante. On ne sait jamais ; cela pourrait vous sauver la vie.


Partagez l'article

Contenu Sponsorisé

>