fbpx

Des scientifiques ont enfin une réponse à la mystérieuse hypothèse Gaïa


Des scientifiques ont enfin une réponse à la mystérieuse hypothèse Gaïa - notre-planete, espace - vie, théories, Terre, survie, soleil, science, recherches, réchauffement climatique, préservation, population, planetes, Origine, nature, mystère, mission, microbiologie, homme, Gaia, extinction, experts, études, espèces, espace, environnement, énigme, dinosaures, déductions, climat, Biologie, autorégulation, astronomie
Public Domain, Pchere

Depuis la nuit des temps, l’Homme n’a cessé de se poser des questions sur le monde qui l’entoure, et fut depuis toujours avide de nouvelles connaissances lui permettant de se rapprocher un peu plus de la résolution de l’énigme de la vie sur Terre.

Quelle est l’origine de la vie ? Qu’est-ce qui fait de la terre ce qu’elle est aujourd’hui ? D’où viennent les lois de la nature ? … Tels sont les questionnements qui rongent chaque être humain, mais surtout les scientifiques, qui tentent tant bien que mal de comprendre ce qui fait que la vie persiste après tant d’années, en dépit de tous les dangers auxquels la Terre est exposée.

Là où tout a commencé

Tandis que la Religion semble avoir toutes les explications sur le début de la vie sur Terre, les chercheurs en astronomie portent en eux beaucoup d’incertitudes face à ce sujet. D’après eux, derrière la beauté et la complexité de l’Univers, se cache une explication sensée.

En 2013, une fusée a été expédiée vers l’Espace depuis la base de Kourou en Guyane (France) et a parcouru 1,5 million de kilomètres avant d’atteindre son orbite autour du Soleil. Le satellite se nomme Gaïa, et sa mission est de réaliser la carte tridimensionnelle la plus grande et la plus précise de la Voie lactée.

Des scientifiques ont enfin une réponse à la mystérieuse hypothèse Gaïa - notre-planete, espace - vie, théories, Terre, survie, soleil, science, recherches, réchauffement climatique, préservation, population, planetes, Origine, nature, mystère, mission, microbiologie, homme, Gaia, extinction, experts, études, espèces, espace, environnement, énigme, dinosaures, déductions, climat, Biologie, autorégulation, astronomie
NASA

Cette mission spatiale hors du commun a permis aux chercheurs d’établir des hypothèses très pertinentes concernant le commencement et la persistance de la vie, et a poussé les astronautes à littéralement revoir les fondements de l’astronomie.

Bien que les avis des scientifiques divergent, la plupart s’entendent sur une théorie, celle de la sélection séquentielle qui explique le fonctionnement de l’autorégulation de la planète duquel résulte l’évolution des espèces au cours du temps.

Une théorie qui explique la vie sur Terre

La théorie Gaïenne décrit l’aptitude de la Terre à conserver la température et les compositions chimiques qui favorisent la vie par un mécanisme d’autorégulation. D’après les scientifiques, ce mécanisme se répète en boucle depuis plus de 2,5 milliards d’années.

Des scientifiques ont enfin une réponse à la mystérieuse hypothèse Gaïa - notre-planete, espace - vie, théories, Terre, survie, soleil, science, recherches, réchauffement climatique, préservation, population, planetes, Origine, nature, mystère, mission, microbiologie, homme, Gaia, extinction, experts, études, espèces, espace, environnement, énigme, dinosaures, déductions, climat, Biologie, autorégulation, astronomie
NASA/JPL-Caltech/S. Stolovy , Wikipedia Commons

Selon le chercheur James Lovelock, et la microbiologiste Lynn Margulis, les fondateurs de la théorie de Gaïa, la vie sur Terre et l’activité des êtres vivants affectent les conditions environnementales. Par conséquent, de nouvelles particules se forment et de nouvelles conditions apparaissent. L’interaction de celles-ci avec l’atmosphère, les océans et la croûte terrestre provoque un effet stabilisateur. Cet effet permet à la Terre de toujours préserver les conditions nécessaires à la vie et de résister à toutes les perturbations, dont les tremblements de terre, le réchauffement climatique, les éruptions volcaniques et même les chutes de météores et les astéroïdes.

Pour que d’autorégulation puisse se faire, il faut qu’aux moins 70 % de la planète soit habitée, dans le cas où 70 % de la population mondiale vient à disparaître suite à une catastrophe naturelle, le système de Gaïa basculera très rapidement vers un état d’une planète morte, ce qui provoquera l’extinction de la vie courante, et la formation de nouvelles conditions pour accueillir une vie antérieure. Cette théorie explique la disparition des dinosaures.

La théorie de Gaïa est beaucoup controversée, certains la décrivent comme étant une théorie spéculative. Malgré le fait que notre planète a su se préserver après tant de menaces, rien ne prouve qu’elle réussira à le faire éternellement. En effet, aucune espèce n’est privilégiée par rapport à une autre avec les lois de la nature, et toute l’intelligence du monde ne réussira pas à éviter l’inévitable.