Il arrive que des objets viennent nous rendre visite dans notre système solaire, tout droit venus d’ailleurs ils fascinent, mais peuvent parfois inquiéter les scientifiques quand ils ne sont pas détectés à temps.

Publicité
Publicité

Mais aujourd’hui, les scientifiques ont découvert un objet moins inquiétant dans notre galaxie, mais qui pourrait susciter bien des interrogations sur son origine et la raison réelle de sa présence.

Une découverte qui intrigue

Le système solaire regorge d’objets qui orbitent autour du soleil dans le même sens, et plus précisément dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, autrement dit dans un mouvement prograde. Bien sûr, il existe des exceptions, et sur les milliers d’objets en orbite, on a recensé 95 qui tournent dans le sens de la montre dans un sens rétrograde.

Publicité

Les astronomes ont d’abord observé en octobre dernier un rocher étrange qui est rentré dans notre système solaire, repéré grâce au télescope Pan-STARRS à Hawaii. Il a été baptisé par la suite «Oumuamua», qui signifie en Hawaïen éclaireur.

Bien que cet objet n’ait pas vraiment fait long feu dans notre système solaire, il a soulevé des interrogations chez les scientifiques, car, s’il a été dans la capacité d’y pénétrer, combien d’autres objets peuvent se cacher et orbiter autour de nous.

Publicité

Ces interrogations étaient fondées, car une seconde découverte a confirmé la présence d’un nouvel astéroïde qui attise la curiosité des spécialistes.

Un second visiteur qui fascine

C’est en novembre 2014 que l’astéroïde 2015 BZ509 a été découvert pour la première fois par Pan-STARRS (Panoramic Survey Telescope et Rapid Response System). Aussi appelé Bee-Zed, il est un astéroïde parfaitement étranger à notre système solaire, qui s’est caché parmi nous pendant de longues années avant d’être repéré en orbite autour de Jupiter.

Ce que nous savons sur le corps étranger qui s'est caché dans notre système solaire - espace -
Wikimédia Commons.

Une planète qui compte environ 6 000 astéroïdes dans son orbite, dont la plupart suivent son mouvement. Cependant, Bee-Zed tourne dans le sens contraire de Jupiter, et dans le sens rétrograde du soleil.

Publicité
Publicité

Une étude récente a prouvé que BZ509 est présent dans l’orbite de cette planète depuis l’enfance du système solaire, soit plus de 4,5 milliards d’années. Mais il n’est pas un natif de notre système, car, si c’était le cas, il aurait eu le même sens d’orbite que les autres planètes et objets connus de ce dernier.

L’astéroïde et Jupiter se retrouvent à seulement 176 millions de kilomètres l’un de l’autre deux fois par orbite, mais la planète exerce une force gravitationnelle sur l’astéroïde l’empêchant d’être attiré par le soleil, et le soleil à son tour tire l’astéroïde vers lui l’empêchant de s’écraser contre sa planète d’orbite. Ce qui lui permet de rester en équilibre depuis de longues années.

Fathi Namouni, Astronome et directeur de la nouvelle étude, de l’Observatoire de la Côte d’Azur en France, déclare que la façon dont 2015 BZ509 s’est retrouvé dans notre système reste un mystère.

Publicité
Publicité

Assisté par sa coauteure Helena Morais de l’Université de São Paulo au Brésil, Namouni a effectué des simulations informatiques qui ont permis de retracer le mouvement de cet objet à travers le temps.

Cette découverte pourrait nous donner plus d’indices et de lumières sur la façon dont notre système solaire s’est formé, et peut-être même les origines de la vie sur terre. Mais ce que les astronomes ont confirmé grâce à la présence d’Oumuamua et surtout de 2015 BZ509, c’est que notre système regorge encore d’objets et d’astéroïdes dont l’origine n’est pas encore connue.


Partagez l'article

Publicité

Send this to a friend